BANNIERE
Une entreprise administrative. [Feat Köda]

Partagez | .
 

 Une entreprise administrative. [Feat Köda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Juunin de Kiri

avatar
Juunin de Kiri


Messages : 26
Date d'inscription : 25/04/2015


Fiche Shinobi
Rang: B
Points Expériences:
0/600  (0/600)
Réputation:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Une entreprise administrative. [Feat Köda]   Jeu 30 Avr - 22:27

[Mission de rang B] - Une entreprise administrative

"Ne crois pas que notre absence est une faute bouffon. En musique le silence est une note."- La scred connexion

Köda
PARTICIPANT ♥
PARTICIPANT ♥
PARTICIPANT ♥


La brume épaisse m'empêchait de guetter comme je l'aurai voulu l'arrivée de mon partenaire. Mes yeux, aussi perçants peuvent-ils être, ne pouvaient pas observer à travers ce brouillard intense la silhouette de l'épéiste. Otaitsu Köda, un des ninjas les plus importants du village et pour cause, il a dans son fourreau une des fameuses lames légendaires qui ont tant fait parler de cette cité. J'admire beaucoup les shinobis qui possèdent ces artefacts, ces derniers ne sont attribués qu'à ceux qui les méritent. Je pensais alors que ce Köda devait être très rigoureux pour avoir obtenu le droit de dégainer Shibuki. C'est pourquoi je m'étais pressée ce matin; Réveillée à l'aube par les premiers rayons de soleil, j'avais pris le temps de bien me préparer et de faire ma toilette quotidienne. J'avais endossé mes vêtements qui me servaient à guerroyer, comme cet épais haut rouge que j'appréciais particulièrement. Je me sentais à l'aise à l'intérieur, par temps chauds, frais, secs ou humides, de plus il m'allait à ravir! C'est avec lui que je m'étais précipitée au point de rendez-vous, sautant de toits en toits à l'aide de belles détentes. J'attendais mon camarade aux portes de Kiri depuis quelques minutes déjà en me rongeant les ongles : j'étais impatiente de partir. Quelques temps auparavant nous avait été confiés une mission importante dont j'ai encore l'attestation dans ma poche. Voici ce qu'elle stipulait :
Citation :
Il fut découvert qu'un ninja ayant pour tâche de surveiller nos archives n'est autre qu'un espion. Il a volé plusieurs documents classés confidentiel et pris la fuite. Par chance, nos équipes de surveillance ont pu le localiser, il se cache dans une montagne située entre les frontières de Kumo et Oto. L'entrée de la grotte est gardée par une invocation jugée de rang B, le ninja lui est un Junnin de rang B.. Récupérer les documents et votre but primordial, si vous le pouvez, capturez l'espion afin que l'on puisse l'interroger sur ses employeurs, Dans le cas contraire éliminez-le.
N.B : il vous est formellement interdit d'ouvrir le parchemin volé sous peine de sentence

Ce fut ma première mission de si haut rang que j'effectuais en compagnie d'un autre ninja, la plupart des ordres de cette envergure auxquelles j'étais liée d'habitude étaient de simples devoirs d'escortes, de Kiri à Kumo, sans grands dangers. Ici ça avait l'air différent, non seulement parce que ces documents cités concernent l'administration du village en elle-même, mais aussi parce que j'étais aux côtés d'un homme important, j'avais hâte de le rencontrer. Comme à mon habitude, ma nature paranoïaque et pathologiquement folle est restée dans ma vie privée, rayée par ce trait de personnalité : La fidélité. Lorsque je suis en mission, quand on m'ordonne quelque chose dans l'intérêt du village je suis une autre femme. C'est ce que je comptais bien prouver aujourd'hui. Mes aptitudes en médecine font déjà parler de moi aux alentours de l'hôpital, mais allais-je être compétente en tant que soigneuse sur le terrain? C'est ce que nous allions voir. La brute subtile ne devrait plus tarder maintenant...

Fiche de liens (c) Miss Yellow


Dernière édition par Koyuki Haiko le Ven 1 Mai - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Épéiste de la Brume

avatar
Épéiste de la Brume


Messages : 52
Date d'inscription : 18/04/2015
Localisation : Shigakure, affronte Ayase


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
205/1000  (205/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Une entreprise administrative. [Feat Köda]   Ven 1 Mai - 12:04

La journée était pluvieuse et cela me mettait de bonne humeur. Ne dit on pas que la pluie nettoie l'âme ? C'est donc le sourire aux lèvres que je me suis préparé. Comme d'habitude, je suis parti faire mon footing très tôt pour garder la forme mais ne pas être en retard. J'allais faire équipe avec Koyuki Haiko. Elle s'était déjà occupée de moi et ... Soyons honnête, elle était plus jolie ! Elle l'est toujours d'ailleurs ! La mission était relativement simple et un binôme de Juunins n'était pas forcément nécessaire à mes yeux mais j'avais pour but d'observer ma partenaire, d'en savoir plus sur elle. Ne voyais rien d'officiel là dedans, je voulais juste en savoir plus !

La mission avait un but simple : retrouver un déserteur ayant volé un parchemin interdit ... Il y avait une épidémie de désertion en ce moment ! Ca leur prenait comme une envie de pisser ! Un peu comme si, d'un coup, ils se disaient : "Tiens, et si je désertais, ça pourrait être drôle !". Et à chaque fois ... CHAQUE FOIS, j'étais sur le coup. Enfin la plupart du temps. N'ayant pas la possibilité d'être à douze endroits en même temps, les dirigeants évitaient de trop m'en demander. Je ne suis qu'un homme après tout, pas un dieu ! Enfin ... Revenons en à nos moutons. Une fois mon footing terminé, je rentrai pour me laver et me préparer réellement. Une fois sorti de la douche, je mis mes vêtements et surtout, mon masque. D'un geste rapide, je fis les traits rouges que je porte sous les yeux, symboles du clan de la femme de mon père. Alors que j'allais partir, elle hurla :

« ET N'ABUSE PAS DE CETTE GAMINE OU JE TE BOTTE L'ARRIERE TRAIN ! »

Le simple fait qu'elle puisse s'énerver calma mes futures potentielles ardeurs. Je lui répondais du tac au tac

« MOI AUSSI JE T'AIME ! »

C'était comme ça tous les matins. On se criait dessus mais c'était affectif, afin de rigoler, de se déstresser avant une dure journée de travaille. Je savais parfaitement qu'elle était entrain de rigoler devant son café en attendant l'heure de son départ. Cette femme, Koreiru Tsuki, avait pris la relève après que mon père et ma mère soient morts. Elle m'avait accueilli chez elle alors que nous n'étions pas liés par le sang. Alors que mon père l'avait trompée avec ma mère. Je ne pourrais jamais la remercier suffisamment ou même lui faire comprendre à quel point elle compte pour moi.

J'étais entrain de marcher lorsque je me suis rendu compte que je n'allais pas dans la bonne direction ! Le point de rendez-vous était à l'opposée de là où je me rendais !JE fis demi-tour et je piquai un sprint à travers les toits. D'un mouvement instinctif, je vérifiai d'avoir Shibuki avec moi. C'était le cas ! Le point de rassemblement était en vue. Je finis par arriver devant la jeune femme et a portée de main. Je lui dis, inclinant le crâne :

« Je suis désolé pour mon retard. Je suis Otaitsu Köda, l'un des sept épéistes. Je suis enchanté de te connaître ! »

Je relevai alors le visage, souriant.

« Prête pour ce travail ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juunin de Kiri

avatar
Juunin de Kiri


Messages : 26
Date d'inscription : 25/04/2015


Fiche Shinobi
Rang: B
Points Expériences:
0/600  (0/600)
Réputation:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une entreprise administrative. [Feat Köda]   Ven 1 Mai - 17:26

[Mission de rang B] - Une entreprise administrative

"Ne crois pas que notre absence est une faute bouffon. En musique le silence est une note."
- La scred connexion


Köda
PARTICIPANT ♥
PARTICIPANT ♥
PARTICIPANT ♥


Cette fois-ci il était bien là. J'avais entendu ses pieds frapper le sol lors de sa course, sprint qui s'est achevé à quelques dizaines de centimètres de moi. Je souriais en l'entendant s'excuser de son retard, il me paraissait très poli et aimable et je l'appréciais déjà. D'habitude les personnes trop gentilles et généreuses sans raisons me débectent. Mais un ninja comme lui qui connaissait le respect, ça me plaisait beaucoup. Mes yeux fixés sur les siens, je répondais à sa demande en un hochement de tête fluide. Je m'asseyais en tailleur par-terre, sans même le regarder à nouveau, et laissais s'échapper de mon sac des fournitures. Je lui donnais une méduse de chakra que j'avais confectionné chez moi, avant d'en placer une autre sur mon torse. "Met-la", lui disais-je. Ces missions ont l'air simples aux premiers abords mais on ne sait jamais sur quoi on va tomber réellement, je préfère prendre toute mes précautions pour qu'aucun d'entre nous ne soit blessé. Un rire digne d'un fou sadique retentissait, c'était cette poche de chakra qui me chatouillait à chaque fois que je la plaçais sur mon torse. Elle m'amuse cette technique, j'ai l'impression d'être invincible lorsque je porte cette motte de terre... Deux simples mots et nous voilà en route. Je le laissais prendre les directives par rapport à la stratégie que nous allions employer. Ce ninja avait beaucoup plus d’expérience que moi et savait davantage quoi faire lors des situations difficiles comme celle qu'y allait nous faire face. Cela me rassurait de savoir que j'avais avec moi ce personnage, j'étais sûre de pouvoir lui laisser ma confiance. Nous progressions à travers notre route; De jour, elle n'avait pas l'air spécialement difficile. Les contrées autour de Kiri m'étaient familières et la voyageuse que j'étais n'étais pas effrayée par les quelques obstacles que la nature pouvait nous offrir. Rongée par l'ennui, je rayais ma timidité pour entamer la discussion avec mon camarade.


"Alors comme ça tu es un épéiste? Cette masse dans ton dos, c'est Shibuki? Tu dois être très doué pour qu'on t'ai confié la lourde tâche de conserver cette magnifique lame. Je t'admire beaucoup pour cela, j'ai hâte de voir l'étendue de tes compétences. Sinon, en ce qui concerne l'ennemi, tu as un plan? Il est écrit sur l'ordre de mission que l'antre où se cache ce fils de pute est gardée par une invocation."


Avant même qu'il est le temps de répondre à cette dernière demande je continuais par un marmonnement. "Je ferai fondre cet animal galeux dans les entrailles de la Terre, ne t'en fais pas.." Je l'écoutais parler, observant au loin les montagnes de Kumo qui se dessinaient. J'avais hâte qu'on botte les fesses de ce voleur, de ce traître... Je restais attentif, le terrain sera sans doutes moins praticables dans ces hauteurs.




Fiche de liens (c) Miss Yellow


Dernière édition par Koyuki Haiko le Ven 1 Mai - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Épéiste de la Brume

avatar
Épéiste de la Brume


Messages : 52
Date d'inscription : 18/04/2015
Localisation : Shigakure, affronte Ayase


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
205/1000  (205/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Une entreprise administrative. [Feat Köda]   Ven 1 Mai - 18:23


« Très bien ! »

Elle m'avait tendu une petite motte de terre que je plaquai immédiatement contre mon torse. Elle ne pu s'empêcher de rire. Il est vrai que s'était une sensation étrange. Mais c'était une médecin. Je lui faisais confiance. Elle avait l'air gentille mais timide. Elle ne parla pas beaucoup. Moi, je prévoyais des stratégies. Il fallait être prévoyant avec ce genre de missions. Le parchemin pouvait contenir toutes sortes de choses. Il pouvait sceller un arme ou un jutsu surpuissant. Cela ne pouvait pas être quelque chose d'anodin. Il y aurait deux opposants. Le ninja et son invocation. Je devais réfléchir. D'après ce que j'avais lu sur lui la veille, il invoquait un animal peu commun : la mante religieuse. Cet insecte avait de nombreux points forts : ses deux lames, sa vitesse et sa capacité à voler.

Je n'étais pas sans restes. Ma jeune camarade non plus. Elle utilisait le Yoton, le Doton et l'Irou-jutsu. Elle allait être une alliée de poids. Elle me parla, avouant qu'elle trouvait impressionnant que je possède Shibuki. Cela me fit rire. Cette arme était mon trésor, mon bijoux. Elle s'était parfaitement inscrite dans mon style de combat. Elle dit alors le mot stratégie. Un sourire apparut sur mon visage et je dis :

« Très bien, on a deux configurations possibles. La première, on se fait l'invocation à deux. C'est une mante religieuse. Il faut se méfiait de ses lames et surtout de sa vitesse. C'est un animal qui, s'il faisait notre taille, ne ferait qu'une bouchée de nous. Dans ce cas, je me mettrais en première ligne et toi légèrement en retrait. Je sais que tu utilises le Yoton. C'est une chance car la lave détruit tout ce qui est en rapport avec les plantes et les insectes. Je me servirais de Shibuki pour lancer l'offensive. »

Je lui laissais quelques minutes pour qu'elle imprime ce que je disais. Pour qu'elle comprenne l'idée et la stratégie.

« La deuxième me plait moins, elle nous force à nous séparer mais ... JE ne tiens pas à cela. Bon. Je vais te faire un topo sur mes techniques. Un topo rapide. Je suis spécialiste du Kenjutsu et de la sensorialité. J'utilise également le Kuchiyose et le Ninjutsu. D'ailleurs ... »

D'un geste rapide, je mordais l'un de mes doigts puis je fis quelques mudras. J'apposai alors ma main sur mon épaule et un Kuchiyose apparu. Un renard. C'était Sora, mon allié de toujours.

« Elle est mignonne, c'est qui ? Ta petite amie ?
Tais toi Sora. C'est notre alliée du jour. Haiko ... je peux t'appeler Haiko ? Je te présente Sora, mon espiègle renard médecin. »


Sora, qui était bien plus bavard que moi, fit la conversation en questionnant la jeune femme sur un grand nombre de choses. Etait-elle célibataire ? Est-ce que je lui plaisais ? Avait-elle déjà eu un petit ami ... Je vous passe les vertes et les pas mûres. Cela me mettait dans l'embarras. Je ne savais pas trop quoi faire pour qu'il se taise. Mais j'avais besoin de lui avec moi pour le combat.

Nous finimes par arriver sur place. Ce que je craignais était réel : la mante-religieuse était immense. Elle devait faire trois mètres de haut, au moins. Je fis signe à Haiko de rester là. La grotte était située au dessus d'un petit lac. C'était une zone montagneuse mais la présence de l'eau me donnait un avantage crucial ! Nous étions en hauteur vis-à-vis de l'insecte. Probablement une vingtaine de mètres au-dessus. J'avais une idée en tête. J'allais ouvrir les hostilités par une technique que j'appréciais réellement. Je sautai donc et dégainai Shibuki. J'étais juste au dessus de mon ennemi. JE me mis à tournoyer pour accélérer la puissance du coup qui allait venir. La mante religieuse leva la tête vers moi mais il était trop tard.

« Kiri style, katsu mizuumi »

Cette attaque visait normalement les chevilles de l'ennemi mais là je voulais lui couper l'une de ses lames. La mante bloqua mon coup. Elle avait un regard de tueuse mais je serais plus fort qu'elle. Le sourire au lèvres, je fis avec ma douce Shibuki ce qu'elle faisait de mieux : exploser. Je reculai alors et je fis un signe de main vers le haut. C'était le signal pour qu'Haiko se lance et attaque. La fumée se dissipa autour de l'insecte et je vis qu'elle n'avait que quelques égratignures ... Elle était résistante en plus ...

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juunin de Kiri

avatar
Juunin de Kiri


Messages : 26
Date d'inscription : 25/04/2015


Fiche Shinobi
Rang: B
Points Expériences:
0/600  (0/600)
Réputation:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une entreprise administrative. [Feat Köda]   Ven 1 Mai - 20:51

[Mission de rang B] : Une entreprise administrative

Ne crois pas que notre absence est une faute bouffon. En musique le silence est une note.
- La scred connexion

Köda
PARTICIPANT ♥
PARTICIPANT ♥
PARTICIPANT ♥


Köda était bavard, ce n'est pas une caractéristique que j'aime spécialement chez les hommes mais lorsqu'ils disent des choses intelligentes, c'est vrai que ça me plaît. Je l'écoutais donc sans sourciller déblatérer ses astuces, ses idées de stratégies et l'étendue de ses compétences, après tout c'était tout de même moi qui le lui avais demandé. J'étais intéressée parce que pouvait maîtriser ce genre de shinobi, adepte de kenjutsu c'était une certitude, mais après? Quels étaient ses autres atouts? Je n'allais pas tarder à le savoir. Je n'ai pas répondu une seule fois lorsqu'il me parlait de ses idées pour le combat, je savais lesquelles j'allais mettre en pratique et lesquelles j'allais jeter. Je fus rapidement interpellé par sa spécialité Kuchyose, je me demandais avec quel type d'animal il avait bien pu conclure un pacte. Cela, c'était avant qu'il ne croque son doigt. Du sang coulait généreusement de son pouce pour tâcher son vêtement, et un magnifique renard ornait son épaule. On dit de lui qu'il est le plus malin des animaux, et si j'ai bien compris, il pratique l'irou jutsu, cela confirme bien son surnom... Je le trouvais sublime. Un pelage qui en ferait envier plus d'un et un regard digne de celui d'un félin, une merveille. Je me taisais encore. Köda connaissait mes capacités, je n'avais pas besoin de lui rappeler mes compétences il savait déjà à quoi s'attendre, il connaissait mes limites. Je me contentais de sourire au plus beau des animaux avant de tourner la tête, nous étions presque arrivés.

Que de politesses, bien entendu que tu peux m'appeler Haiko, je n'ai pas attendu ta permission pour t'appeler Köda et pourtant tu es de grade supérieur... Je voulais lui dire, histoire qu'il ne soit plus gêné du tout, mais Sora me coupa la parole. Elle me posa des tas de questions parfois sensées, parfois un peu moins, tantôt intelligentes, utiles, tantôt personnelles et de registres privées. Je ne répondais qu'aux questions fermées, je n'avais plus envie de discuter, brûlait en moi le désir de tout détruire. Ma nature principale faisait de nouveau surface, Köda avait désormais à côté de lui la véritable Haiko. Nous voilà face à l'objectif.

Les montagnes de Kumo étaient vraiment comme dans mes souvenirs. Cela faisait plusieurs mois que je ne m'étais pas rendu dans ces paysages rocheux, ces reliefs polaires où seuls les plus courageux et les plus fous survivent. Le froid ne me fait pas peur mais disons que l'alpinisme ne se trouve pas dans mes principales passions... Heureusement pour moi, la grotte où logeait notre cible n'était pas très haute, et nous y accédions facilement. Je levais les yeux après avoir gravi la dernière "marche", et vis en face de moi un monstre vivant. Un insecte fantastique tout droit tiré d'un roman de Jules Verne, je me moquais à quelle espèce de démon elle pouvait appartenir, j'allais la noyer dans de la lave.

Je commençais à concentrer mon chakra entre mes doigts, puis il se répartissait dans mon corps. Tout chez moi était en ébullition; Mes yeux s'emparaient d'une couleur orangée alors qu'un peu de sang coulait de mes narines. Je terminais de préparer ma technique alors que je voyais gracieusement Köda infliger de féroces coups au monstre. Celui-ci avait l'air de bien se défendre face à une lame, mais le pouvoir de l'acier pur et dur n'est rien face à celui de la nature. Le sol se mit alors à trembler. J'hurlais à mon partenaire de se reculer, je ne voulais pas qu'il brûle vif. La chose géante aux lames acérées n'a rien vu venir; La parcelle rocheuse sur laquelle elle se trouvait s'effondra en l'espace d'un instant, pour ne laisser qu'un puis gigantesque qui ressemblait à la cheminée d'un volcan. Un gouffre plus ou moins circulaire qui fumait, une odeur de souffre s'en dégageait et on entendait l'animal calciné se morfondre, se plaindre d'avoir été sur notre passage. Ce ne serait plus un problème pour nous à présent. Je refermais le puis de magma, le transformant à nouveau en roche pour que nous puissions entrer dans la grotte, le travail n'était fait qu'à moitié. Je m’accroupissais, haletante, fatiguée de cette technique qui demande beaucoup d'énergie.

"Vas-y Köda, je te rejoins, l'enculé doit avoir entendu le sol s'effondrer et doit essayer de s’enfuir, tu dois le rattraper!"

Techniques utilisées:
 

Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Épéiste de la Brume

avatar
Épéiste de la Brume


Messages : 52
Date d'inscription : 18/04/2015
Localisation : Shigakure, affronte Ayase


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
205/1000  (205/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Une entreprise administrative. [Feat Köda]   Mar 5 Mai - 1:44


Impressionnante. Ce fut le seul adjectif qui me vint à l'esprit lorsque je vis l'enchaînement de coups. Dans un premier temps, elle avait ouvert le sol pour faire tomber la mante religieuse dans du magma. J'avais esquivé lorsqu'elle m'avait prévenu par un bond sur le coté. Le bruit de la créature fondant dans le magma avait été terrible, on aurait dit que l'insecte aurait préféré mourir rapidement. Pas dans de tel souffrance. Dans un second temps, mon acolyte referma le trou de chaleur et de bruit, le passage vers l'enfer rouge, en utilisant un jutsu semblable à de l'alchimie : elle transforma la lave en roche. C'était des techniques de haute voltige. Et elles l'avaient épuisée. Mon acolyte me conseilla de suivre seul. Elle marqua un point : s'il était alerté, notre cible risquait de fuir. J'allais parle à Sora lorsqu'il répliqua :

« Pas la peine de me le dire, je m'en charge.
Merci. Je prends le relais à l'intérieur. »


J'étais rassuré : Sora était médecin. Pas le meilleur des Kuchiyoses médecins, mais un bon médecin tout de même. Je me lançai donc à l'intérieur sans crainte pour mon alliée : elle me rejoindrait vite. La grotte était composée d'une seule percée très longue, au moins un kilomètre qui se finissait sur un porte. Je mis mon oreille contre la porte : le nouveau nukenin était entrain de parler. Un sourire naquit sur mon visage : il était toujours là. Un ruisseau passait sur le sol et sous la porte. J'allais m'en servir à mon avantage. Après quelques mudras, je défonçai la porte avec mon « Teppodama. » : la sphère d'eau propulsa la porte de l'autre coté de la pièce. J'espérais sincèrement que mon futur adversaire n'avait pas ouvert le parchemin.

Une lame de vent trancha la porte et se dirigea vers moi. Instinctivement, je me baissai pour esquiver. La lame ne m'érafla même pas. Elle sortit probablement de la grotte. D'autres attaques du même genre suivirent. Je les esquivai toutes. Il visait mal. Très mal. C'était étonnant d'ailleurs. JE vis alors pour la première fois mon assaillant... Son visage était entièrement brûlé. Et s'était jeune. Trop jeune. Le parchemin lui avait fait ça. Il beugla quelque chose comme :

« Je ne vi-en-drai pas. »

Pourquoi disait-il cela ? Et surtout, pourquoi semblait il sourire ? Je sortis immédiatement ma lame et je me jetai sur lui. Je vis, sur une table basse derrière lui, un parchemin fermé. C'était le but de ma mission. Plutôt que de taper directement sur mon adversaire, je frapper contre le sol et le fis exploser en activant la rame de mon arme. Des débris partirent sur mon ennemi. Il fit quelques mudras et des pointes de vent percèrent les débris. Il savait se défendre. Mais une chose attirait toutes mes pensées : la brûlure sur son visage. Comment était-ce arrivé ? Elle devait avoir quelques heures tout au plus. Je regardai autour de moi. Il n'y avait ni trace d'un combat postérieur au notre ni trace d'un piège qu'il aurait déclenché en entrant. Non. Cela devait venir du parchemin. Je mis un nouveau coup mais, cette fois-ci, vers le crâne de mon ennemi. Il esquiva le tranchant en lui même mais fut victime de l'explosion.

J'enchaînais les bottes à la lame lorsqu'un bruit sourd se fit entendre ... La grotte allait s'effondrer si je continuais ainsi. Une question commença à me tarauder ... Ou plutôt deux : pourquoi avait il aussi mal visé au début de notre affrontement ? Et ensuite, pourquoi mon alliée n'était elle toujours pas parmi nous ? Je devais en avoir le coeur net. Je laissai donc un « Mizubunshin », ayant juste assez de chakra pour se défendre, derrière moi. Un doute apparu dans mon esprit : et si la cible des attaques futons n'était pas moi dés le début ? Je devais me dépêcher, savoir ce qu'il s'était passé dehors.

Techniques:
 

Techniques utilisées par le Kuchiyose:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une entreprise administrative. [Feat Köda]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une entreprise administrative. [Feat Köda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De chefs de gang à chefs d'entreprise: pari tenu
» DOLLARISATION / À chaque entreprise son taux de change
» Leopard, [Entreprise Massive de Démolition] / Et Andy ramena le Graal #Tdf
» Pas vraiment un grade mais une entreprise
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Genesis :: HORS RPG - DETENTE :: Kumo-