BANNIERE
Boire ou choisir, il faut conduire !

Partagez | .
 

 Boire ou choisir, il faut conduire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Épéiste de la Brume

avatar
Épéiste de la Brume


Messages : 52
Date d'inscription : 18/04/2015
Localisation : Shigakure, affronte Ayase


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
205/1000  (205/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Boire ou choisir, il faut conduire !   Ven 1 Mai - 14:13


Les montagnes rocheuses ... Quel lieu magnifique ! Un mélange de pierre et de pierre à perte de vue. Ne voyez pas là une quelconque ironie ! J'aime vraiment les montagnes et m'y balader ! Imaginez ma joie lorsque l'on m'annonça que je devais me rendre à Iwa ! C'était quelque chose de très simple. Je devais amener un papier à la Tsuchikage de la part du Mizukage ! C'était en prévision du conseil qui aurait lieu sous peu. Je devais donc faire l'aller retour mais ... J'avais craqué ! Au retour, j'avais finalement pris la décision de passer par les montagnes pour les découvrir. Et je n'étais pas déçu du voyage ! Elles étaient impressionnantes, immenses. Elles semblaient déchirer le ciel, prêtes à le mordre telles des dents de pierre.

Lorsque je suis arrivé au sommet de l'une d'elles, j'eus l'impression de gouverner le monde. Les Iwajins avaient de quoi être fiers, autant que les Kirijins aiment leur brouillard. La roche y dégageait une odeur très particulière. Une odeur à la fois forte et douce, enivrante. Je me suis assis sur un rocher semblable à un trône pendant quelques minutes. J'étais comme un roi. Un de la montagne. Je savais qu'il y avait de magnifiques grottes mais je n'avais pas le temps de les explorer comme je le voulais. Je devais rentrer tout de même ! C'est en fin d'après midi que je suis parti des hauteurs. Après avoir sorti un plan, je vis qu'il y avait une auberge à une heure de marche. Je décidai d'y passer la nuit.

L'auberge était plus grande que ce que je pensais. Elle pouvait accueillir une vingtaine voyageurs à vue de nez et ... Ils avaient des sources chaudes ! La tenancière était une jeune fille d'environ seize ans. Surement la fille du propriétaire. Elle me donna les clefs de la chambre et m'y emmena. C'était petit mais sympathique. On pouvait se dire que la maxime de l'établissement était "Petit mais sympathique". Je me suis allongé un instant afin de reposer mes muscles épuisés. J'étais courbaturé : je n'avais pas fait d'escalade depuis un moment. Pas sans me servir de mon chakra pour marcher à la verticale.

Finalement, je décidai de manger puis d'aller aux termes en suite, accompagné d'un peu d'alcool. Je n'avais pas bu depuis un moment et c'était un moment pour le faire : ma mission était terminée, je n'avais pas d'impératifs immédiats. Oui, j'allais picoler.

Le repas fut bon. La viande était bien cuite, la sauce parfaite et les légumes grillés à souhait. Une fois repu, je pris avec moi deux bouteilles, du sake et de la bière. Je me mis à me délacer tranquillement, les deux bouteilles à coté de moi et un verre plein. Je bu quelques gorgées de sake et je sentis le feu se déverser dans ma gorge. L'alcool était particulièrement corsé à Iwa visiblement.

« Rhalalalalalalalala ce qu'on est bien ici ! »

Il y eut du bruit. Quelqu'un arrivait. Je regardais derrière moi et je vis une femme ... Une femme. UNE FEMME ? Mais ! Olalalalalalalalalala la bourde ! C'était des termes mixtes. Olalalalalalalalalala. Je repris du sake et je fis tout petit, fermant les yeux. J'étais probablement tout rouge et je ne savais pas quoi faire. Sortir ? Elle me verrait nu. Rester là ? Ce serait inconvenant de mon point de vu. Je fini donc par me glisser encore plus dans l'eau. Seul le haut de mon visage dépassait. Je laissé échappé un petit :

« Blubl-blbl-blub »
J'avais oublié de sortir la bouche pour parler. J'étais vraiment ... VRAIMENT maladroit quand j'avais bu ! Cette soirée allait être mémorable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junnin d'Iwa - Bras droit de Kurotsuchi

avatar
Junnin d'Iwa - Bras droit de Kurotsuchi


Messages : 424
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 18


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
150/1000  (150/1000)
Réputation:
30/40  (30/40)

MessageSujet: Re: Boire ou choisir, il faut conduire !   Dim 3 Mai - 21:27


       
Boire ou choisir il faut conduire

       
AVEC — Otaitsu Köda


       



La kunoichi à l'ombrelle venait de passer plusieurs jours loin de son pays d'appartenance. Un impératif en entrainant un autre sa mission en dehors du village c'était éternisée. Elle était épuisée, la nuit allait tomber et elle se trouvait encore loin du village. Elle traversait les rocheuses d'Iwa qu'elle aimait tant, les immenses, les belles. Elle se laissait aller à ses songes, laissait ses angoisses prendre le dessus sur son assurance habituelle. Dans ces moments là il n'y avait qu'un seul moyen pour elle de se ressourcer efficacement, aller aux sources chaudes. La température extérieure était agréable, le ciel dégagé. Tous les éléments étaient présents pour qu'elle passe une bonne soirée dans cette auberge toute proche qu'elle fréquentait souvent. Le propriétaire lui offrirait sûrement une bouteille ou deux comme à son habitude. Elle n'avait jamais su pourquoi d'ailleurs. L'inconvénient de cette auberge était que les thermes étaient mixtes, seulement il n'y avait personne à l'horizon. Peut-être allait-elle pouvoir profiter des sources chaudes en toute tranquillité.

Elle marcha encore une bonne heure avant d'arriver à destination. La voûte céleste se couvrait d'étoiles, c'était un spectacle sublime. Les astres semblaient répéter une danse soigneusement chorégraphiée. A l'entrée de l'auberge elle salua la fille du propriétaire, récupéra les clés de la chambre qu'elle fréquentait souvent. Il y avait quelques clients, mais ce n'était pas la foule. On vint lui apporter ses deux bouteilles comme d'habitude. Elle ôta alors son kimono fleuri pour enfiler celui de l'auberge beaucoup plus simple, qui la mettait moins en valeur. La Byakko se dirigea alors vers les sources chaudes, tenant du bout des doigts les deux bouteilles de saké gentillement offertes.

Quelle fût sa surprise lorsqu'elle découvrit qu'il y avait quelqu'un dans les thermes. Un homme en plus de cela. Elle faillit faire demi-tour, pesa le pour et le contre et en voyant les deux bouteilles posées à côté de l'inconnu, esquissa un sourire. Il remarqua sa présence quelques secondes plus tard, il était jeune, il avait les traits fins et un regard embarrassé. Il se retourna aussitôt et elle ne pût bientôt qu’apercevoir le haut de son crâne dépasser de l'eau. Elle s'approcha des sources et lorsqu'elle passa à ses côtés il baragouina quelque chose qu'elle ne pût comprendre. Ce message lui était-il destiné ? Elle s'accroupit alors juste derrière lui en tenant son kimono fermement et inspecta ses deux bouteilles au passage, remarquant qu'il s'agissait d'un sake plus fort que le sien. Elle esquissa une grimace puis se reconcentra sur le jeune homme.

- Hum ? Que disais-tu ? Tu sais pour parler, il est plus simple de sortir la bouche de l'eau...

Elle profita d'être accroupie pour ouvrir une de ses bouteilles d'une pression de son pouce vers le haut puis se releva pour marcher quelques pas. Une fois qu'elle eut trouvé une place dans les sources qui lui convenait elle posa les bouteilles à ses côtés et profitant de la légère brume qui dansait au dessus de l'eau, retira son kimono et se glissa rapidement dans l'eau. Le goulot de la première bouteille ne tarda pas avant d'embrasser ses lèvres. L'or de cette vapeur translucide lui titillait la langue, réchauffait sa gorge. Cela devait faire deux bons mois qu'elle n'avait touché une bouteille d'alcool.

- Ahh.. Liqueur luxueuse, toi seule me réconforte.

Elle semblait avait totalement oublié la présence de l'homme dans les sources, elle profitait simplement de sa bouteille en observant l'astre lunaire éclaircir le ciel de sa magnificence.

       



       

       
(c) MEI

       

       


Dernière édition par Byakko Ayase le Lun 8 Juin - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Épéiste de la Brume

avatar
Épéiste de la Brume


Messages : 52
Date d'inscription : 18/04/2015
Localisation : Shigakure, affronte Ayase


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
205/1000  (205/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Boire ou choisir, il faut conduire !   Mar 5 Mai - 11:08


Elle était particulièrement belle, je dois l'avouer. Un sourire se décida sur mon visage lorsqu'elle m'envoya une petite pique. Je sortais donc l'intégralité de mon visage et je prenais une position un peu plus assurée dans le bain d'eau bouillante. La jeune femme profita de la légère brume pour ôter son kimono et se glisser dans les eaux. Je remarquai alors qu'elle avait deux bouteilles avec elle. Moins fortes que les miennes, elles étaient tout de même de celles qui vous retournent le corps et l'esprit, qui attaquent votre foie et tuent vos neurones. Je pris l'une de mes bouteilles pour en boire une large gorgée. Le feu se répandit dans tout mon corps. Mes papilles commençaient à s'engourdir, j'étais heureux. Je devais me tenir mais j'avais une terrible envie de parler.

« Je suis Otaitsu Köda et ... » je réfléchis un instant, pouvais-je divulguer mon pays d'origine ? Oui, sûrement, étant donné qu'Iwa était notre allié « ... Et je viens de Kiri. »

J'adressai un sourire sincère à mon interlocutrice, avec un peu de chance elle me répondrait et nous pourrions faire quelque chose de constructif ensembles. STOP ! Je vois déjà venir vos regards de pervers comme on en fait plus : rangez les, j'aimerai raconter ma rencontre avec une Kunoichi absolument magnifique ! Revenons à nos moutons.

D'instinct, je jetai un regard derrière moi, là où j'avais entreposé Shibuki. J'étais devenu incapable de la garder trop loin de moi. Elle était toujours là. Peut-être que la jeune femme l'avait vue, auquel cas elle devinerait aisément mon rang. Elle dégageait une sorte d'assurance. Elle devait avoir une certaine puissance en elle, qu'elle soit révélée ou non. Que dire ? Que faire ?

Je levais les yeux au ciel et je vis un nombre incalculable d'étoiles dans l'infinie. Je comprenais enfin pourquoi on nommait cela Voie Lactée. C'était de toute beauté. C'était ce genre de spectacle dont on se souvient toute sa vie. S'était la deuxième fois en une journée que cela arrivait : Iwa me plaisait bien ! Ne croyez pas que j'allais fuir mon village ou quoique ce soit de débile dans le genre. J'avais arrêté bien trop de Nukenins pour cela. Non, mais je savais que je reviendrais au pays de la Terre, pour une raison ou pour une autre.

Je pris une nouvelle gorgée et une idée me vint. Une idée stupide. Le genre d'idée que l'on a lorsque l'on est Chuunin normalement. Je dis alors :

« Que diriez vous d'un petit jeu d'alcool ? Un simple "je n'ai jamais". »

Cela pourrait être particulièrement drôle. Et cela permettrait de faire la conversation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junnin d'Iwa - Bras droit de Kurotsuchi

avatar
Junnin d'Iwa - Bras droit de Kurotsuchi


Messages : 424
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 18


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
150/1000  (150/1000)
Réputation:
30/40  (30/40)

MessageSujet: Re: Boire ou choisir, il faut conduire !   Mar 5 Mai - 12:35


       
boire ou conduire il faut choisir

       
AVEC — Otaitsu Köda


       



Une voix masculine vint alors la sortir des pensées dans lesquelles elle s'était plongée. Il semblait hésitant et lorsqu'il eu annoncé de quel village il était, elle écarquilla légèrement les yeux. Sa haine envers son village de naissance s'était éteinte avec le temps, cependant elle appréhendait toujours autant de rencontrer des shinobis du village de la brume. Elle garda les yeux rivés sur l'astre lunaire, esquissa un mince sourire et se décida à lui répondre.

- Ayase, ou la kunoichi à l'ombrelle. Sa voix était légèrement feutrée, elle s'autorisa d'ailleurs à ne pas lui donner son nom, chose qu'elle ne faisait jamais d'habitude.

La juunin tourna alors le regard vers le jeune homme, il s'était confortablement installé au bord du bain, il avait l'air plus à l'aise. Il fut soudain prit d'une sorte de réflexe, comme s'il avait oublié quelque chose ou qu'il avait peur d'être volé. Ses yeux se posèrent sur une lame, assez grande et large. Ayase n'avait pas remarqué la présence de cette lame avant maintenant et l'annonce que venait de faire le jeune Koda vint confirmer l'intuition qu'elle avait eu. Un épéiste de la brume. Il paraissait si jeune, elle ne se serait jamais imaginée croiser un des sept épéistes, encore moins ici dans une tenue aussi inconvenante.

Les surprises ne cessait de s'accumuler et la proposition qu'allait faire l'épéiste la conforta dans cette idée. Un jeu d'alcool ? Ayase regarda ses bouteilles encore bien pleines et reposa son regard sur le shinobi. Elle esquissa un sourire intéressé et arqua légèrement un sourcil l'air de dire " C'est à moi que tu proposes cela, intéressant. " Comme elle l'avait dit précédemment, l'alcool était le seul moyen pour elle de se libérer de ses songes. Pourquoi ne pas accepter sa proposition ? De plus ce jeux avait l'air d'être amusant, la soirée allait être comique elle le sentait.

- Hmm.. Pourquoi pas. Je n'ai jamais joué à ce jeux. Elle afficha un sourire malicieux et gardait le même timbre de voix que tout à l'heure.

Elle commença directement, elle voulait faire couler l'alcool à flot et passer une bonne soirée. De plus elle pourrait en savoir plus sur ce shinobi de Kiri. Ayase était le genre de femme qui donnait de l'intérêt à tous ceux qu'elle croisait, et les mettait rapidement en confiance.

       



       

       
(c) MEI

       

       


Dernière édition par Byakko Ayase le Lun 8 Juin - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Épéiste de la Brume

avatar
Épéiste de la Brume


Messages : 52
Date d'inscription : 18/04/2015
Localisation : Shigakure, affronte Ayase


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
205/1000  (205/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Boire ou choisir, il faut conduire !   Jeu 14 Mai - 11:36


« Dans ce cas, je bois ! »

Et je m'exécutai après cette rapide phrase. Le liquide de feu se versa dans ma gorge. Il réchauffa chaque cellule de mon corps tel une onde de chaleur qui serait passée par ma gorge et mes entrailles puis se serait diffusée. J'avais chaud. L'alcool commençait à faire son effet. Je connaissais parfaitement sa progression en moi. Tout d'abord, la chaleur. Une chaleur terrible mais agréable qui me faisait souvent enlever mes habîts. Dans le cas présent, étant déjà nu, cette phase était réglée. Puis venait la joie. Elle se manifestait de trois manières. D'abord, le rire, car, comme vous vous en doutez, j'ai l'alcool drôle. Je suis de ceux  qui se mettent à raconter quelque chose de cohérent mais de bordélique.

Après le rire venait la marque qui se manifestait toujours sur moi : une trait rouge passant sur mes paumettes et mon nez. La marque du Köda bourré comme on m'a déjà dit. Cela constellait mon village généralement pâle. De plus, contrairement à mon habitude, je ne portai pas mon masque dans ces termes. La marque serait bien plus visible et elle devait commencer à pointer le bout de son nez. Le troisième signe de mon alcoolémie grimpante était le plus drôle. Lorsque que je consomme de l'alcool ... J'ai tendance à devenir un peu maladroit. PAs beaucoup hein ... Disons que j'ai tendance à me cogner dans tout ce qui se trouve à moins de dix mètres de moi. Ce qui peut faire rire ou énerver.

« Laisse moi réfléchir une seconde ! »

Je me creusai les méninges. Il me fallait quelque chose qu'elle aurait pu faire mais de relativement drôle. Il était trop tôt pour parler de choses réservées aux adultes. J'eus alors une idée : j'allais en apprendre plus sur elle et sa vie à travers ce jeu. Je regardais vaguement vers le ciel. Un nuage venait de voiler la lune, obscurcissant le monde. Je mis alors mon regard dans celui de mon interlocutrice. Ces yeux bleus me troublèrent un instant. Je rougis rapidement et un sourire en coin naquit sur mon visage. Je dis alors :

« Je n'ai jamais ... été promu junin »

Je devais boire, bien entendu, et je le fis. Mais j'attendais sa réaction. Elle allait sûrement boire, j'en étais quasiment sûr. Elle dégageait cette assurance dont font preuve les juunins. Ce style que l'on acquiert par l'expérience des missions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junnin d'Iwa - Bras droit de Kurotsuchi

avatar
Junnin d'Iwa - Bras droit de Kurotsuchi


Messages : 424
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 18


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
150/1000  (150/1000)
Réputation:
30/40  (30/40)

MessageSujet: Re: Boire ou choisir, il faut conduire !   Dim 17 Mai - 0:56


       
boire ou choisir, il faut conduire

       
AVEC — Otaitsu kôda


       


Elle le regarda boire du coin de l'oeil en esquissant un sourire. La liqueur semblait s'emparer de tout son être et changeait légèrement son attitude, son physique également. Il semblait plus détendu, plus à son aise qu'au départ du moins. Ses joues commençaient à rougirent et Ayase se demandait si l'alcool était le seul facteur de ce changement de teinte. Il la fit patienter quelques secondes avant d'enchainer sur une question qui tombait sous le sens.

Entre temps son regard avait croisé le sien, pendant quelques secondes il resta comme figé devant elle puis il détourna le regard. Ayase avait cru le voir rougir mais entre la chaleur de l'eau et l'alcool qui se diffusait dans ses veines elle arrêta là toute supposition. La belle le voyait venir d'ici avec ces questions, il tentait d'en apprendre plus sur elle au travers de ce jeux mais elle ne pouvait lui reprocher, elle en aurait fait de même si une possibilité comme celle-ci s'était présentée avec quelqu'un d'autre. Il s'empressa de boire une gorgée de saké après avoir formulé sa phrase, il était évident qu'il allait boire, Ayase voyait très mal un dirigeant de Kiri donner une des sept épées légendaires à un gamin prépubaire. Elle voyait dans son regard et dans son sourire qu'il était impatient de savoir, impatient que ses lèvres embrassent le goulot de la bouteille qu'elle tenait fermement en dehors de l'eau. Alors elle le fit patienter quelques secondes, sourire aux lèvres puis sans dire un mot, finit par boire une gorgée d'alcool. Elle passa ensuite le dos de son autre main sur ses lèvres puis enchaina avec une autre affirmation.

- Je n'ai jamais songé à déserter mon village.

Elle n'avait pas vraiment d'idée et avait dit cela sans réellement y réfléchir, la légère brise portait ses mots prononcés doucement, comme pour ne pas attirer l'attention. Si elle avait posé cette question à l'époque où elle vivait encore à Kiri personne n'aurait bu, elle en était certaine, elle se demandait donc comment avait pu évoluer la mentalité et la politique du village de la brume depuis son départ. L'épais nuage qui avait assombrit le paysage il y a quelques minutes était toujours là, offrant au passage une atmosphère légèrement dérangeante.





       

       
(c) MEI

       

       

×××××××××××××××


Liens pour les nouveaux validés,

Recensement des avatars
Effectifs des inventés



Spoiler:
 


Dernière édition par Byakko Ayase le Lun 8 Juin - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Épéiste de la Brume

avatar
Épéiste de la Brume


Messages : 52
Date d'inscription : 18/04/2015
Localisation : Shigakure, affronte Ayase


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
205/1000  (205/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Boire ou choisir, il faut conduire !   Lun 1 Juin - 18:56


« Quelle douce question, cruelle et magnifique à la fois. »

Et l'alcool prenait un peu plus le dessus, je ne contrôlais plus mes mots. Plus nécessairement. Je m'étais mis à employer des formulations inhabituelles pour moi. Mais je n'avais toujours pas donné ma réponse. Une réponse muette qui allait pourtant en dire très long sur moi. Terriblement long sur moi. Je me plongeais un peu plus dans l'eau et je pris ma bouteille, la mettant juste devant moi. Un sourire naquit sur mon visage, un sourire légèrement triste. Fermant les yeux, je repensais à mon histoire, à chaque instant de ma vie, à tous ces petits riens qui font ce que je suis. Les rires de l'académie, la joie de la promotion, l'incompréhension fasse à la mort de mes parents, puis la tristesse. Les colères et les joies. Si je buvais j'allais, en quelques sortes, trahir mon village une première fois.

...

Et j'ai bu.

« JE viens d'y penser. Une seule et unique fois. Car je me connais. Car je sais que si un jour mon village que j'aime tant s'éloigne de mes idéaux je partirai... Je fuirai. Mais je le défendrai toujours, incapable de lui tourner le dos réellement. Ce village m'a vu naître et grandir. MA famille y a vécu. »

Je devais boire. J'ai été élevé dans les bas fonds de Kiri. J'ai vécu au milieu d'hommes qui sont aujourd'hui des Nukenins reconnus. Mais tant qu'elle sera vivante, la femme de mon père, je ne pourrais mourir, je le lui ai promis. Sans aucune raison, une larme roula sur mon visage. La Kunoichi face à moi allait peut-être me prendre pour un faible mais peu m'importait.

Je devais trouver une question. Et je voulais boire. Je devais trouver quelque chose qui allait nous faire boire tout les deux. Quelques chose de différent de ce que nous avions demandé jusqu'à maintenant.

« Je n'ai jamais apprécié un ou une parfait inconnu qui pourrait être mon ennemi dix heures après notre rencontre. Je n'ai jamais joué avec cette personne au jeu d'alcool le plus vieux de l'univers. »

LE sourire au coin des lèvres, je fis un clin d'oeil à la jeune femme située juste en fasse de moi. Bien sûr que j'ai bu ! C'est quoi cette question débile ? Elle me plaisait bien et je savais parfaitement que nous allions bien nous entendre. Une question futile me vint à l'esprit :

« Au fait ... C'est quoi ton patronyme ? »

Si j'avais su, je me la serais fermé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junnin d'Iwa - Bras droit de Kurotsuchi

avatar
Junnin d'Iwa - Bras droit de Kurotsuchi


Messages : 424
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 18


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
150/1000  (150/1000)
Réputation:
30/40  (30/40)

MessageSujet: Re: Boire ou choisir, il faut conduire !   Dim 7 Juin - 22:33


       
boire ou choisir, il faut conduire

       
AVEC — Koda


       


Cruelle et magnifique. Le fait qu'il définisse sa question avec autant d'exactitude et de cachet la troubla un instant, sa gorge se noua et elle aurait voulu boire pour oublier cette désagréable sensation. Seulement elle ne pouvait le faire, elle ne souhaitait pas déserter ce village. Elle en avait en effet déserté deux en très peu de temps mais ce temps était révolu. Le premier, d'où venait cet épéiste, parce que le village entier la maltraitait et la traquait à cause de son Kekkai Genkai semblable à celui du clan Yuki. Suite à cela elle avait rejoind Oto grâce au serpent blanc qu'elle cotoyait à l'époque, il avait été un des seuls à envier ses capacités et l'avait donc enfermé dans sa tour d'Ivoire quelques années. Puis vint la guerre, sanglante, dévastatrice, Ayase décida à ce moment là de déserter pour s'assurer une tranquillité factice, se créant alors une réputation de mercenaire dans le Sekai en attendant qu'Oto ne se reforme. Cependant ce temps n'arriva jamais et Ayase, nostalgique d'évoluer dans un village en compagnie d'autres shinobis demanda l'asile à Iwa. Chose qu'elle ne regretta jamais par la suite. Elle ne pouvait donc pas boire, pas cette fois-ci. Au vu de ce passé singulier, la belle était très mal placée pour juger l'Otaitsu quand il bu suite à sa question. Il semblait perturbé d'avoir répondu positivement à la question et tentait de se justifier.

Ayase ne put résister bien longtemps avant de lui répondre, sa nature reprenait le dessus, alors toujours de cette voix douce elle susurra ces quelques mots.

- Tu n'as pas besoin de te justifier auprès de moi, ou de quiconque d'ailleurs. D'autant plus que tes paroles sont nobles, j'irais même jusqu'à dire.. touchantes, belles.

Il avait su la toucher en plein cœur sans le faire exprès, ces paroles reflétaient exactement ce que pensait Ayase, elle qui avait eu tellement de mal à délaisser Oto à l'époque y pensait encore aujourd'hui. Son regard se posa ensuite sur sa bouteille, qu'elle tournait doucement pour faire chavirer le liquide de droite à gauche, puis sans y faire attention laissa échapper quelques mots étouffés entre ses dents.

- Et puis comme on dit, la loyauté est une profusion de liqueurs rafraichissantes supérieure aux meilleurs vins.

En relevant les yeux et en se défaisant de cette mine légèrement attristée elle observa un phénomène étonnant. Une larme venait de rouler sur la joue du Kirijin. Quel spectacle inattendu. A ce moment là elle eu comme un électrochoc, alors comme ça les Kirijins étaient aussi capable d'éprouver de la tristesse ? Le village de la brume devait avoir bien changé depuis qu'elle en était parti et à ce moment là, une pensée lui traversa l'esprit, elle voulait retourner à Kiri, même l'espace de quelques heures, mais elle voulait voir de ses propres yeux ce qu'était devenu ce village qui l'avait vu naître. Puis après un court instant, il revint à lui et posa une, enfin deux questions toutes aussi étonnantes. Ayase ne put s'empêcher d'esquisser un franc sourire, sa question lui avait arraché sans qu'elle n'ai eu son mot à dire. Il enchaina cela par un clin d’œil, à ce moment là ses joues rosirent légèrement, faisant ressortir le bleu de ses yeux encore plus intensément.

- Drôle de question, j'avoue ne pas m'être préparée à cela.

Elle l'avait dit le sourire au coin des lèvres, elle s'était sentie piégée à ce moment là et apposa le goulot de bouteille sur ses lèvres délicatement pour en boire une longue gorgée. Etonnant ? Pas tellement. Il lui plaisait bien et leur apparente passion commune pour l'alcool tout autant. Cependant  il ne lui laissa que quelques secondes de répits avant d'enchaîner sur une question réellement étonnante. Son patronyme ? Soit.

- Tu n'as pas tardé, pourquoi t’intéresse-t’il ?
Elle marqua une courte pause et se resservit en sake avant de lui répondre en souriant. Byakko, je me nomme Ayase Byakko.

Ayase chercha ensuite une autre question à poser mais un long silence s'installa, il n'y avait plus aucun bruit si ce n'était le claquement de l'eau contre les roches du bassin lorsqu'elle bougeait. Puis elle tourna la tête vers ce jeune épéiste, prête à poser sa question mais quelque chose la stoppa nette. Il avait les yeux fermés et était enfoncé un peu plus profondément dans l'eau, s'était-il endormi ? En tout cas il ne rouvrit pas les yeux depuis ce moment, Ayase esquissa un sourire, elle ne pouvait le nier, l'Otaitsu était loin d'avoir un physique repoussant. Alors après un moment et après avoir terminé sa première bouteille elle décida de sortir de l'eau, cette fois-ci la brume n'était plus là pour l'habiller  alors elle sortit rapidement pour se diriger à l’intérieur du bâtiment récupérer son kimono et surtout son ombrelle qu'elle chérissait tant. En passant derrière lui elle s'arrêta un instant pour prononcer quelques mots au jeune homme, peut être les derniers.

- Merci pour cette soirée, je me suis bien amusée. Peut-être nous reverrons nous un jour.. Koda.


Puis elle se hâta de rejoindre le bâtiment tout en laissant son regard épouser les traits de l'épée posée au sol non loin. Elle se languissait de revoir cet individu, et encore plus sur les champs de bataille.

       



       

       
(c) MEI

       

       

×××××××××××××××


Liens pour les nouveaux validés,

Recensement des avatars
Effectifs des inventés



Spoiler:
 


Dernière édition par Byakko Ayase le Lun 8 Juin - 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Épéiste de la Brume

avatar
Épéiste de la Brume


Messages : 52
Date d'inscription : 18/04/2015
Localisation : Shigakure, affronte Ayase


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
205/1000  (205/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Boire ou choisir, il faut conduire !   Lun 8 Juin - 15:49


Elle était gentille. Profondément. LE genre de personne que j'aurais aimé garder sous mon aile pendant un moment. J'aurais bien aimé la connaître un peu plus, lui parler de tout et de rien, pourquoi ne pas lui faire la court finalement ? Soyons honnêtes, Ayase était belle. Plus vieille que moi d'au-moins dix ans mais vraiment magnifique. Surtout que, dans l'état actuel des choses, j'étais probablement l'un des rares hommes de Kiri, sûrement le seul, à l'avoir vu nue. Et ... J'en tirais une certaine fierté. Etrangement, l'Iwajin semblait comprendre mon point de vue et donc ma réponse. Avait-elle déjà trahi un village ? Avait-elle était obligée de fuir pour un raison quelconque ? Je n’en savais rien et cela m’importait peu. J’étais dans l’instant présent, seul avec elle et rien d’autre n’aurait d’intérêt. Rien sauf si un pirate débarquait à dos de licorne. Forcément, dans cette optique, il y aurait une autre chose attirant mon attention.

Elle finit par me dévoiler son patronyme. Byakko … Byakko … Cela me disait quelque chose. Mais pourquoi ? Qu’est ce qui était si évident et que je n’arrivais pas à percevoir ? Le silence s’installa. Je n’arrivais pas à déterminer ce qui m’avait échappé. Elle ne m’avait pas immédiatement donné son nom de famille mais elle n’avait pas eu l’air apeuré en me voyant avec Shibuki … Seulement surprise. Comme si elle ne s’attendait pas à ce que je possède cette arme. Elle avait probablement connu la guerre et donc entendu parler des pouvoirs de ma lame. Peut-être avait elle même affronté les épéistes ressuscités. Je n’en savais rien. Mais mon esprit était plongé dans cette réflexion. JE finis par prendre ma bouteille pour en boire la fin d’une seule traite. Mon esprit commença à s’embrumer, mes yeux se fermèrent et finalement je pris un position plus confortable, plus enfoncé dans l’eau, et je me suis laissé guidé par mes rêves. J’étais dans la phase légère de mon sommeil lorsque j’entendis les bribes d’une phrase. Je levais une paupière, à moitié endormi, et j’eus l’immense joie de la voir en tenue d’Eve. Un sourire naquit sur mon visage et je retournais dans les bras de Morphée.

Je lâchais seulement un petit :

« Merci à toi, ma belle ... »

Et je me suis endormi pour de bon.

...

Un rayon de lumière finit par heurter mon visage le lendemain matin. En ouvrant les yeux, deux ou trois personnes étaient dans le bain et furent prises d’un fou rire en me voyant me réveiller. En me retournant, je vis que Shibuki était toujours là. J’avais mal à la tête, effet classique du Sake en fait. Surtout lorsque l’on a passé la nuit dehors. Je finis par me lever et sortir du bain. En marchant, je récupérai mon arme puis je me dirigeais vers ma chambre. Quelques jours plus tard, j’arrivais enfin chez moi avec l’espoir de la revoir encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Boire ou choisir, il faut conduire !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Boire ou choisir, il faut conduire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est à boire qu'il nous faut
» Boire ou tricher, il faut choisir [PV]
» Sören - On ne peut pas revenir en arrière ; c’est pas facile de choisir, il faut faire le bon choix. Tant qu’on ne choisit pas tout le reste est possible.
» Boire, ou bien se conduire... il faut choisir [PV Aïlin]
» Il ne faut pas boire de sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Genesis :: RPG - PRINCIPAUX LIEUX :: Iwagakure :: Tsuchi No Kuni :: Pays de la Terre :: Montagnes Rocheuses-