BANNIERE
~ Un village désertique... Pas si désertique...

Partagez | .
 

 ~ Un village désertique... Pas si désertique...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Genin de Suna

avatar
Genin de Suna


Messages : 51
Date d'inscription : 05/04/2015


Fiche Shinobi
Rang: C
Points Expériences:
117/450  (117/450)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: ~ Un village désertique... Pas si désertique...   Lun 4 Mai - 14:09

♫ Un grain de sables, deux grains de sables ♫
.:: Une nouvelle journée s'annonça pour Minas, soleil brûlant, température pesante, bienvenue au pays du sable. Ici, le soleil est toujours présent, trop souvent d'ailleurs. La demoiselle n'arrivera jamais à s'y faire, sa peau blanchâtre d'autrefois, c'était, depuis le temps, teint d'un brun léger. Elle ne comptait plus les années passer dans ce pays, mais elle ne pouvait s'empêcher de critiquer, pratiquement tous les jours, ces hautes températures. D'ailleurs rare sont les fois ou la pluie apparue. Ha... Ces fameux jours où elle se précipitait dehors pour se rouler dans les flaques d'eau, une vraie gamine...

.:: Mais revenons au présent... La jolie fleur rosâtre était déjà debout, alors que le soleil pointa à peine le bout de son nez. Elle était matinale, car, c'est une journée spéciale aujourd'hui. En ce jour, pas de travaux à effectuer en t'en que shinobi, jour de congé et ouais... Elle voulut donc en profiter pour récupérer du matériel abandonner dans un petit village désertique au abord d'une oasis, dont le nom on-s'en-fout-complètement. Ce fameux village fut abandonné, peu de temps après la 4eme grande guerre shinobi. Beaucoup sont parties vers le village cachée pour y créer des commerces plus "prospérant" car, le petit village en question était un point de passage pour les nombreux voyageurs, mais avec les événements qui s'étaient produit à l'époque, plus personne ne passèrent dans le coin, appauvrissant le village en question.

.:: Depuis, celui-ci est devenu un village fantôme avec de nombreuses choses abandonner ou oublier, un paradis pour les bricoleurs comme Minas ou même les herboristes, car entre-temps la nature avait repris son droit sur les lieux. La demoiselle devait se préparer tôt, car la route est longue et éreintante. Plusieurs heures de marches étaient nécessaires pour atteindre le village et il fallait l'atteindre avant que le soleil atteigne son zénith. Plus la température est basse et plus la promenade est agréable, fin... Pour un Sunajin, sans doute pas pour les autres. Elle pris donc le nécessaire, comme à boire et à manger dans deux petits sacs attacher à sa jambe droite, divers outils léger qu'elle mit dans un grand sac en bandoulière, qui servira également à récupérer les pièces détacher trouver et enfin "Sakurabana" sa magnifique marionnette qu'elle enroula dans un drap usé et qu'elle accrocha ingénieusement sur son dos à l'aide de plusieurs sangles.

.:: Une fois tout l'attirail prêt, elle alla déposé un baisé sur la joue de ses deux parents et partie en trottinant joyeusement. D'habitude, elle est toujours fourrée avec Takumi, mais celui-ci était trop occupé ailleurs pour perdre du temps avec sa cousine chérie et vu qu'une occasion rare ce présenta à la demoiselle pour aller à ce fameux village, elle n'avait pas d'autre choix que d'y aller seule. Cela l'angoissait un peu, mais elle devait faire avec. Minas n'allait pas rester tout le temps cloîtré au village sous prétexte d'avoir peur de l'extérieur. Alors, pour palier cette angoisse, elle chantonna d'une voix douce et discrète tout en prenant une route de sables durs et facilement praticable :

~ Minas : ♫ Un grain de sables, deux grains de sables, trois grains de sables, me voilà désert géant ! ♫

-/PS\ En direction du village | Mon arrivé ce passera dans le prochain poste /PS\-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juunin d'Iwa - Iryô-Nin

avatar
Juunin d'Iwa - Iryô-Nin


Messages : 242
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 24
Localisation : Laboratoires scientifiques d'Iwa, section médicale


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
90/1000  (90/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: ~ Un village désertique... Pas si désertique...   Mar 5 Mai - 15:25

Through the storm, she's coming.
CHAPITRE I : Arrivée tumultueuse



Sueur, fatigue, épuisement. Une fine silhouette se déplaçait dans un mouvement lent, bien qu’assuré. La tête presque tapie par un voile dont l’épaisseur égalait celle d’une feuille de papier, une voyageuse ressortait d’une lutte acharnée contre les aléas de la nature. Dunes, tourbillons, tempêtes. Aucune de ces embûches ne lui avait menée la vie facile, l’emportant parfois dans leurs fourbes pièges. Le vent soufflait avec férocité à un peu plus cent kilomètres heures, ralentissant les pas de la courageuse qui écrasait ses pieds dans le sable presque mouvant. Sa vue était amoindrie par ces milliards de grain qui voletaient à toute allure dans la direction opposée de sa trajectoire. Plissant les yeux, dissimulant son visage sous ce léger voile, la jeune femme commençait à croire que ce désert n’avait tout simplement pas de fin. Crispant ses mains sur son sac à provisions, la guerrière serra les dents en espérant pouvoir survivre à une nouvelle bourrasque de vent. Son affinité Raiton ne lui servirait à rien dans ces situations complexes, alors elle pouvait simplement compter sur sa détermination ainsi que sa force pour survivre. Cela faisait bientôt deux jours qu’elle avait mis les pieds dans le pays du Vent après un long périple depuis Kumo, et elle sentait déjà la fatigue l’écraser. Des gouttes de sueur perlaient son front, tandis que ses yeux espéraient enfin apercevoir une extrémité de sa destination finale. Néanmoins, l’horizon se montra clair : il n’y avait rien d’intéressant en vue, mis à part des petites constructions qui devaient certainement former un village oublié.

« Tiens bon, Megu... Bordel, mais comment peuvent-ils vivre ici, ces Sunajin ?! »

Endô Megumi se laissa prendre par sa propre adrénaline, lorsque le village lointain prit du volume dans son champ de vision. Elle souhaitait ne plus jamais avoir affaire à ce genre d’intempéries, d’autant plus que la chaleur étouffante l’oppressait tout autant que ces myriades de grains de sable. L’idée de faire appel à l’un de ses pumas lui vint en tête, en songeant peut-être qu’elle pourrait s’agripper au dos d’Orion. Seulement, cela restait une pensée assez irréaliste. Sa bravoure et son acharnement finirent donc par mener la jeune femme au sein d’un village désolé, où la tempête se calmait et laissait simplement le soleil cuire tout ce que ses rayons pouvaient atteindre. Prenant le temps de souffler pour reprendre de l’énergie, la Kumojin balaya le décor du regard : on était loin du paysage beau et prestigieux de son pays natal, mais au moins, elle n’était plus seule. De rares habitants étaient occupés à effectuer un trafic de sésame et pas mal de matériel était déposé au coin des rues. Des planches bannissaient l’accès à la plupart des maisons, et celles qui avaient été épargnées servaient de dépôts.

« On sait tous que Kiri et Iwa font la manche, mais tout de même… Suna aurait pu remettre cette cité à neuf ! » pensa-t-elle, d'humeur assez cynique pour se lancer dans des critiques.

Apparemment, bon nombre d’événements avait dû se produire ici et ils n’étaient pas forcément joyeux. On aurait dit un village fantôme, héritage d’une guerre brutale. La demoiselle espérait ne pas devoir rester ici plus longtemps : l’ambiance assez sinistre conférait à cet endroit, une atmosphère bien pitoyable.
Toujours voilée, notre héroïne ne dévoila pas l’entièreté de son faciès aux individus qu’elle apercevait. On pouvait tout simplement  apercevoir ses yeux émeraude, le bout de son nez, et quelques mèches de sa chevelure teinte en rose.

« Hum… excusez-moi, quelqu’un pourrait-il me renseigner ? demanda-t-elle en haussant la voix. Je me suis égarée et la carte que l’on m’a confiée semble être dépassée. »

Vingt ans auparavant, personne n’aurait aperçu un Shinobi de Kumo se rendant dans un territoire aussi éloigné que celui de Suna. Mais aujourd’hui, il paraissait normal de recevoir des étrangers. La jeune Juunin n’eut donc aucune gêne à dévoiler en partie le fait qu’elle ne faisait pas partie de leur patrie. De toute manière, il lui était nécessaire d’obtenir des informations sur le chemin qu’elle devait suivre. Elle n’avait pas quitté son lit douillet pour profiter du tourisme de cette contrée, mais bel et bien pour accomplir une mission diplomatique qu’on lui avait confiée. Dans une des pochettes de son sac à bandoulière, une précieuse enveloppe refermée par le sceau du Raikage y reposait. Par conséquent, il était primordial qu’elle parvienne jusqu’à la capitale de ce pays pour en informer le Kazekage. Il n’y avait plus qu’à espérer que les rares habitants de ce village se montrent coopératifs. Les sourcils légèrement arqués, Megumi patienta. Cela lui laissa un peu de temps pour se ressaisir et oublier l’épisode de cette tempête de sable. Sur ses lèvres claires, de fines particules de sable étaient parvenues à traverser son voile Discrètement, elle le releva un peu pour retirer ces grains désagréables.


×××××××××××××××


The wise are instructed by reason, average minds by experience, the stupid by necessity and the brute by instinct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juunin de Kiri

avatar
Juunin de Kiri


Messages : 26
Date d'inscription : 25/04/2015


Fiche Shinobi
Rang: B
Points Expériences:
0/600  (0/600)
Réputation:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ~ Un village désertique... Pas si désertique...   Mer 6 Mai - 0:45

Quête fructueuse

«Qui ne se plante jamais n'a aucune chance de pousser.» - Demi-portion

Minas ♥
Megumi ♥
PARTICIPANT ?
PARTICIPANT ?


Plus qu'un voyage, ce que j'entreprenais ce matin là était une épopée, un périple, une aventure pleine d'audace dans laquelle s'inscrirait des dangers, une excursion à l'allure de croisades. Je ne voulais quérir ni sang ni or, ce que je traquais tenait dans mon herbier tandis que mon épée avait la forme d'une paire de ciseau. Je m'étais vêtue en conséquences, portant dans ma musette de quoi subsister durant ces jours de marche infinis, rythmés par moult bourrasques de vent et acharnements caniculaires. Bectances et habits dominaient les débats dans cette sacoche bondée qui pourtant était arachnéenne. Personne n'était averti de ma fugue si ce ne sont les autorités du village qui la ratifiaient, tant celle-ci fut déguisée en déplacement purement professionnel. Je m'éclipsais à l'aube en contemplant les rayons de soleil qui s'intensifiaient peu à peu, car percevoir un éclat si prononcé au pays de la brume est d'une rareté des plus absolues. Tantôt il me plaît de migrer de la sorte, tantôt ça me dégoûte. Traverser des paysages durant des lunes m'esquinte mais je raffole de ce goût de surprise. Quel type de civilisation allais-je contacter lors de cette perpétuelle découverte? Sur quel sol vais-je poser mes semelles pendant cette longue et ennuyeuse randonnée? Je ne le savais qu'en partie. Je désirais me rendre dans la région du sable, une des plus grandes et dangereuses. Là-bas les plus importantes sources d'eau se verraient tarir par l'imposante boule de feu qui trône au dessus des dards venimeux, ceux des insectes géants qui dévorent les voyageurs imprudents.

- Quel obscur portrait...
Pensais-je alors à haute voix tandis qu'il se dressa en face de moi.

À cet instant précis je réalisais à quel point la photographie pouvait démontrer la réalité. Je progressais dans les contrées, à travers les frontières qui dissociaient les deux pays et voyais au fur et à mesure le contenu de l'environnement se métamorphoser. L'humidité se perdait, l'air devenait lourd et mon rythme de course se freinait instinctivement. Je haletais de plus en plus fort alors que la nature éleva des rideaux de grains orangées qui me battaient férocement. Je tentais tout de même de persister, déterminée à aller au bout de mon entreprise pour cueillir ces espèces botaniques qui m'étaient encore inconnues dans le but de les analyser et en percer tous les secrets! Je ne cherchais ni cités, ni humains, ni animaux ni problèmes, je cherchais ce célèbre enfoncement connu pour sa contenance en eau, un des seuls endroit dans cette fournaise où la chaleur n'avait pas eu le dernier mot. À mes côtés toutes sortent d'individus me frôlaient alors que je ne sentais rien. Mes yeux dévoraient les alentours à la recherche de mousses particulières, de fleurs d'un coloris inconnu ou de feuilles séchées spécifiques. Il n'en fut rien, pour le moment. Après une dizaine de minutes, je découvris qui sommeillait là, une espèce de déchèterie regroupant des tonnes de métaux abandonnés. Je me moquais totalement de ces bêtises issues de la sciences, mais je me doutais qu'ici n'était pas un endroit prisé par les visiteurs où les éventuels habitants. La nature qui s'était établie ici n'était pas directement souillée et me voilà genoux au sol analysant les futurs ingrédients de mes fioles meurtrières...


Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Suna

avatar
Genin de Suna


Messages : 51
Date d'inscription : 05/04/2015


Fiche Shinobi
Rang: C
Points Expériences:
117/450  (117/450)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: ~ Un village désertique... Pas si désertique...   Mer 6 Mai - 19:02

Rencontre inattendue ?
.:: En route vers le village abandonner, notre jeune femme tomba sur une météo capricieuse. T'en le soleil reste présent, c'est au tour du vent de se présenter. Des rafales firent virevolter des milliers grains de sables, un peu dans tous les sens. Pas de quoi être alarmant, les tempêtes sont facilement repérables pour tous les Suna-jin. Il faut dire, que les habitants de ce pays, sont souvent confronter aux éléments qui se déchaînent. Même dans le village caché du sable, ils ne sont des fois pas épargner par celle-ci. Bien qu'ils y a d'imposants murs pour les protéger des vents puissants, elles n'empêchent pas les gigantesques murs de sables de venir recouvrir entièrement la ville.

.:: Quoi qu'il en soit, présentement, ce sont, certes, de bien vilaines bourrasques qui s'imposent à l'environnement, mais pas de réelles tempêtes en prévision. Cependant, les bourrasques, en question, sont éreintantes, Car, celles-ci envoies voler le sable un peu partout et de ce fait, ce sont les yeux et les voies respiratoires qui en prennent un coup. Rendant, donc, la marche lente et difficile, c'est pourquoi il faut toujours se munir d'une cape ou divers habits pour protéger ceux-ci et pensez bien, que Minas l'avait prévus. De grosses lunettes de motards et un col cousu de façon ingénieuse, montant jusqu'au nez de celle-ci. Ainsi, bien que notre belle fleur rosâtre se déplace à pas de souris, elle n'en reste pas moins protéger.

.:: C'est avec de la bonne volonté et de la motivation que Minas arriva à bon port. Elle tomba sur le dit village et ce fut comme elle l'imaginait, un vrai paradis. Beaucoup de maisons abandonner, clôturer par des planches en bois usées par le temps, avec une nature qui a reprit son droit sur le village, de jolies plantes et quelques arbres, comme un énorme Baobab qui trône juste à côté de l'eau. La demoiselle bavais de vouloir le scié pour en prendre des morceaux, car l'arbre est fait d'un bois robuste, mais il est aussi surtout très lourd et la frêle jeune femme, n'a pas la force de porter de gros morceaux, même en fins tronçons, cela ne serait possible. Non seulement cela prendra beaucoup de temps, mais aussi beaucoup de places dans son grand sac en bandoulière. C'est alors, sur ses pensées, qu'elle se résigna à lâcher du regard l'imposant arbre en soupirant bruyamment, pour, ensuite, s'orienter vers une sorte de petit hangar ou prône beaucoup de déchets métalliques.

.:: Elle entra à l'intérieur du bâtiment et déposa "Sakurabana" et son sac sur le sol de l'entrée et fixa l'imposant monticule de pièces métalliques, qui se présenta devant elle. Elle sera ses deux gants en cuirs noirs et commença sa bruyante fouille. Trouvant toujours quelque chose d'intéressant, des vis en bonnes états, des écroues peu rouillés, ect... Pire c'est qu'à force, elle s'enfonça dans le tas, comme-ci elle creusait un troue dans le sol. Alors qu'elle était heureuse de trouver ce qu'elle cherchait, Minas fut perturbé par le son d'une voix qui apparue de nulle part... Elle se redressa alors violemment, se cognant gentillement la tête au passage, faisant valdinguer plusieurs métaux qui firent un bruit de tous les diables en tombant de la pile de pièces. Inquiète elle, descendit de celui-ci et s'avança doucement vers la sortie, penchant la tête à l'extérieur et répondant d'une forte, mais douce voix :

~ Minas : Qu... Qui est là ?
~ Minas : Il... Il y a quelqu'un ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juunin d'Iwa - Iryô-Nin

avatar
Juunin d'Iwa - Iryô-Nin


Messages : 242
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 24
Localisation : Laboratoires scientifiques d'Iwa, section médicale


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
90/1000  (90/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: ~ Un village désertique... Pas si désertique...   Sam 9 Mai - 10:29

Through the storm, she's coming.
CHAPITRE II: Un village bien étrange



La première fois que la voix de Megumi se fit entendre dans cet étrange village, peu de personnes ne semblait vouloir l’aider. En vérité, ils étaient bien trop occupés à des tâches plus importantes que celle d’aider une voyageuse à retrouver son chemin. Cela leur apparaissait évident que le trajet n’était pas si difficile, alors ils ne levèrent même pas la tête pour l’aiguiller. Ces personnes qui fouillaient les dépôts comptaient parmi les plus pauvres du pays, et ils faisaient leur nécessaire pour pouvoir survivre. Les ressources et le matériel trouvables ici se révélaient être une véritable mine d’or lorsqu’on savait les exploiter. Du coin de l’œil, la jeune Kumojin put percevoir une vieille femme tenter de porter une lourde planche. Son dos criait sa douleur, alors que sa volonté tentait d’aller au-delà de ses limites.  Cette personne faible n’allait pas aller très loin en poussant ses bras à rechercher une force qu’ils ne possédaient hélas point. Ne souhaitant pas qu’il lui arrive malheur, la rosâtre décida de l’aider à porter sa planche jusqu’à une rue adjacente. Cela lui permettait en même temps d’avoir une excuse pour avancer dans la ville et jeter un coup d’œil aux environs.  Elle n’aimait pas vraiment l’idée de ne pas être familière avec ce nouveau décor. Au centre de celui-ci, une église proéminente ressortait parmi les anciennes bâtisses, mais elle avait l’air toute aussi désolée qu’elles. Une vieille auberge avait été barricadée, et un minuscule oasis trônait dans ce qui faisait  certainement guise d’une grande place.

 « Excusez-moi, madame. Quelle direction dois-je prendre pour me rendre au village caché ? »

La femme qu’elle venait d’aider l’observa de ses yeux gris et ronds. Sa peau ridée ne lui conférait plus une belle jeunesse, mais ses cheveux avaient mystérieusement conservé une certaine couleur blonde. On sentait la fatigue émaner d’elle, et elle inspirait les vieilles personnes qui ne savaient plus que faire du restant de leur existence. Son regard se perdait dans le vide, montrant clairement que sa routine était tout simplement ce travail qu’elle s’imposait pour vivre. Ses vêtements beige déchirés ne la mettait pas à son avantage, alors que ses souliers marqués d’usure firent légèrement frissonner la rose épineuse. Il faut dire qu’elle était habituée à croiser des personnes plutôt bien vêtues et qui ne jurait que par l’apparence. La pauvreté n’atteignait jamais le pays de la Foudre.

  « Je ne vis pas dans le village caché, alors je ne peux pas vous aider. Peut-être un peu plus à l’Ouest  d’ici, mais je ne suis pas certaine. » déclara la voix de l’inconnue, hésitante et aigue.

Dissimulant sa déception du mieux qu’elle le put, Megumi la remercia tout de même, puis quitta cette ruelle en soupirant. Si même les habitants ignoraient où se situait leur capitale, cela n’allait vraiment pas être simple de se repérer.  Cela faisait presque deux semaines qu’elle voyageait alors la Kumojin ne désirait absolument pas perdre davantage de temps. La carte que lui avait donnée Samui n’était plus bonne puisqu’elle indiquait des directions qui  s’étaient avérées erronées. Elle lui en voulut de ne pas avoir mis à jour ses connaissances géographiques, d’autant plus que la technologie à Kumo était plus développée qu’ailleurs. Samui aurait pu lui confier un petit appareil capable de lui indiquer le chemin, ce n’était pas bien difficile de créer ce genre de choses.  Pour autant, il ne fallait pas qu’elle abandonne l’idée d’obtenir une réponse ; elle n’en avait pas le choix. Attendre encore et encore pour une malheureuse direction était loin de la faire sourire, mais elle préservait son calme au mieux pour éviter de s’énerver contre le premier venu. En attendant, cela ne la dérangeait pas tant que cela que d’observer les environs pour en connaître davantage sur ce lieu biscornu.

Un hangar situé au bout du quartier Sud était délabré et brisé à certains endroits. Ses vitraux n’étaient plus que des restants de verre cassé, et il y ressortait une étrange odeur de renfermé et de bois désuet par les années.  Frémissant légèrement du nez, Megumi tâcha de s’y éloigner un petit peu. Ce ne fut que lorsque sa voix se fit entendre à nouveau, en appelant à l’aide, qu’une personne daigna enfin à lui répondre. Un vacarme métallique l’accueillit, alertant son ouïe. Le bruit perçant du métal qui tombait au sol la fit légèrement grincer des dents, tandis que ses yeux s’étaient précipités vers la source de cette cacophonie : Le hangar. Cette diablerie venait subitement de briser le silence qui fut autrefois roi de cet endroit. Une petite tête finit par sortir de l’entrebâillement du bâtiment en question, pendant qu’une voix douce se faisait entendre. Il s’agissait d’une jeune fille qui devait avoir aux alentours de seize ou dix-sept ans si on se fiait  à son physique. Le détail qui frappa le plus notre Kumojin fut le fait qu’elle possédait les mêmes cheveux roses qu’elle. Il était très rare de croiser un individu avec une chevelure aussi fantastique, surtout lorsqu’on ne connaissait que des blonds au village caché des nuages. Ce fut l’occasion parfaite pour demander son chemin. Sans plus attendre, Megumi se dirigea à nouveau vers le hangar, oubliant légèrement l’odeur peu recommandable qu’il s’en dégageait.

« Bonjour, excuse-moi ! J’aimerais savoir si tu savais, par hasard, quel était le chemin à emprunter pour se rendre au village caché du sable ? Cela fait des heures que je tourne en rond et j’ai fini par arriver ici. » demanda-t-elle, en la tutoyant pour la simple raison qu’elle lui paraissait être plus jeune qu’elle.

Il ne restait plus qu’à savoir si cette personne serait capable de lui indiquer le chemin.  Normalement, il y avait bien un individu ici qui devait connaître le village caché. Ce n’était qu’un désert, donc tous les Sunajin devaient pouvoir se repérer par ici.


×××××××××××××××


The wise are instructed by reason, average minds by experience, the stupid by necessity and the brute by instinct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Suna

avatar
Genin de Suna


Messages : 51
Date d'inscription : 05/04/2015


Fiche Shinobi
Rang: C
Points Expériences:
117/450  (117/450)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: ~ Un village désertique... Pas si désertique...   Jeu 4 Juin - 18:48

♫ Un grain de sables, deux grains de sables ♫
.:: Ses inquiétudes s'avérèrent réels. Avec le bruit cacophonique des bouts de métaux tombant les uns sur les autres, cela attira l'attention d'une personne présente, elle aussi sur les lieux. Minas plissa les yeux pour mieux déterminer l'apparence de la silhouette qui s'avançait vers elle. Quelques secondes suffissent pour voir que l'étranger présent dans le village est une femme. Difficile d'en décrire le physique de cette femme, étant recouverte d'une longue cape fine. Mais son visage est quant à lui apparent et laisse donc clairement pensée que celle-ci est d'une corpulence fine. Elle avait d'ailleurs un beau visage, de jolies traits et une magnifique chevelure longue, comme pour Minas. A la différence, que ceux de cette inconnue, étaient tous bien lisse et discipliné. Contrairement à ceux de notre jeune femme, qui a toujours les cheveux en bataille.

.:: Quoi qu'il en soit, notre mystérieuse femme s'avança rapidement vers Minas, qui était quelque peu surprise et inquiète. Que pouvait-elle bien vouloir à notre suna-jin. Ses intentions sont-elles louables ou vient-elle en ennemie ? Les questions se bousculèrent dans la tête de notre Kunoichi. Mais c'est tout elle ça, à réfléchir de trop et se faire paniquer mentalement toute seule. Elle allait cependant, être rapidement fixer sur son sort, car, la jeune inconnue était maintenant à la porter de Minas.

Inconnue ~ Bonjour, excuse-moi ! J’aimerais savoir si tu savais, par hasard, quel était le chemin à emprunter pour se rendre au village caché du sable ? Cela fait des heures que je tourne en rond et j’ai fini par arriver ici.
Minas ~ Bon… Bonjour
Minas ~ Ou… Oui… enfin, peut-être.
Minas ~ Qui… Qui êtes-vous ?

.:: Dit-elle en bégayant à chaque phrase. Laissant apparaitre sa peur et son manque de confiance en soi. Elle avait rarement eu de contacts extérieurs du village et déjà que de base elle était assez réservé, ce premier contact avec une étrangère lui foutait les jetons.

.:: Elle essaya de reprendre mentalement le dessus, mais son corps lui ne suivait pas cette volonté. Son coeur bat à vive allure et des gouttes de transpirations commençaient à apparaitre de façon plus abondante. Certaines ce mirent même à couler le long de son visage. Mais laisser un gros vent après ses dernières paroles, ne laissait qu'accentuer le malaise de la jeune femme, elle s'obligea donc de reprendre le fil de ses questions :

Minas ~ Que vo… Voulez-vous faire au village ?
Minas ~ Si… Si vos intentions sont… Sont mauvaises, je… Je ne vous laisserais pas faire !
Minas ~ Je suis une Shinobie du village caché du sable !

Faite qu’elle ne soit pas une mauvaise personne !
Faite qu’elle ne soit pas une mauvaise personne !


[b].:: Ce dit-elle en boucle et rapidement dans sa petite tête. Elle essaya t’en bien que de mal à soutenir son regard face à sa curieuse interlocutrice. Minas n’ai pas comme cela d’habitude, bien au contraire. Cependant, ces rares contacts avec l’extérieur, la rendit très méfiante avec les étranger. Maintenant, reste à savoir comment réagira celle-ci. Mais il est clair qu’elle ne prendra pas cette accueille avec le sourire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ~ Un village désertique... Pas si désertique...   

Revenir en haut Aller en bas
 

~ Un village désertique... Pas si désertique...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Village Hentaï[accepté]
» Village Hentaï
» Table de jeu
» La Waaagh! Hellboss
» Village d'âme.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Genesis :: HORS RPG - DETENTE :: Suna-