BANNIERE
Mission rang S [ PV : Megumi ]

Partagez | .
 

 Mission rang S [ PV : Megumi ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tokubetsu Juunin de Kiri

avatar
Tokubetsu Juunin de Kiri


Messages : 136
Date d'inscription : 19/10/2014


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
190/1000  (190/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Mission rang S [ PV : Megumi ]   Lun 11 Mai - 20:29

Mission rang S



Je faisais voile en direction de Kumo Gakure. J'étais allongé sur la proue du bateau attendant désespérément d'entrevoir un morceau de terre. Je n'avais pas le mal des moyens de transport, mais je préférais de loin faire de bonnes foulés quitte à prendre plus de temps et user davantage de Chakra. Cependant, une mission m'avait été confiée plus tôt dans la journée et j'allais avoir besoin de toute mon énergie pour la mener à bien. Les rares vagues qui venaient au contact de la coque du bateau me berçaient. Je m'assoupissais donc au fur et à mesure qu'on se rapprochait du port où nous allions amarrer.


Je ne dormais que d'un oeil afin de surveiller les agissements des propriétaires du petit navire qui me transportait. Mon éternelle paranoïa me poussait à rester constamment sur mes gardes et bien qu'elle se soit atténuée avec le temps, ma méfiance dirigeait encore mes faits et gestes.


J'étais curieux de connaitre l'identité de cette jeune femme que je devais rejoindre aux portes du village caché du pays de la foudre. On m'avait décrit une femme compétente ayant déjà de nombreux faits d'armes derrière elle, mais je n'avais rien ouï dire sur son caractère et ses capacités à mener une mission nécessitant un tel degré de discrétion. J'avais pour ma part l'habitude d'accomplir ce genre de tâches qui sont primordiales pour assurer la paix dans le monde Shinobi.


Mon statut de Tokubetsu Junin ne faisait pas de moi le partenaire idéal pour mener à bien une mission. Je ne désirais aucune responsabilité, car je n'étais pas compétent pour mener à bien des besognes à plusieurs. Sans doute cela était-ce justifié par mon vécu et mes désastreuses expériences lorsque je nouais des liens avec des personnes. Cela faisait désormais une bonne vingtaine d'année que je ne m'étais pas autorisé à nouer des liens avec les individus que je côtoyais. Ma quête de la rédemption ne portait pas ses fruits, j'avais beau tenter de me rapprocher et d'expier mes pêchers, cela ne changeait rien, j'étais toujours incapable de me regarder dans un miroir.


Après de longues heures d'attentes, je posais mes pieds sur le sol chaud et caillassé de Kumo. Le soleil s'était levé quelques minutes auparavant. Je me rendais avec hâte au point de rendez-vous indiqué sur mon ordre de mission. Je n'étais absolument pas stressé par le rang élevé de cette mission, mais bel et bien par l'existence d'une coéquipière dont je ne savais rien. J'étais quelqu'un de prudent et je haïssais me rendre sur des sentiers dangereux avec une inconnue. Il m'était impossible d'accorder ma confiance à cette personne.


Une fois arrivé aux portes du village, je patientais calmement en attendant l'arrivée de celle qui allait-être ma partenaire lors de cette mission.


×××××××××××××××


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juunin d'Iwa - Iryô-Nin

avatar
Juunin d'Iwa - Iryô-Nin


Messages : 242
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 24
Localisation : Laboratoires scientifiques d'Iwa, section médicale


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
90/1000  (90/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Mission rang S [ PV : Megumi ]   Sam 16 Mai - 1:47

Discretion in the heart of the action !
CHAPITRE I : Un duo à mettre en place



Le temps venait chauffer les premières habitations du village caché des Nuages. La lune s’était endormie pour laisser place à un soleil naissant et qui commençait à rayonner de toute sa splendeur. L’aube s’annonçait pondérée, douce et d’une sérénité bien rare dans ces territoires. Le silence ne régnait pas en ces lieux où les citoyens ne manquaient jamais d’ouvrir la bouche pour hurler dès le matin.  Les premiers Shinobis qui revenaient de mission furent les premiers à ouvrir l’activité de la ville. Les commerçants prenaient leur temps pour ouvrir leurs enseignes tandis que les enfants tardaient à devoir se rendre à l’école.

Le travail nécessitait pourtant une certaine pondération et ce fut donc l’appel du devoir qui  contraint Endô Megumi à devoir quitter l’agréable chaleur de son lit.  En pleine forme et prête à affronter les aléas de cette journée,  la jeune femme n’avait pas tardé à se préparer pour rejoindre en vitesse la boutique de produits high-tech dans laquelle elle avait décroché un emploi de vendeuse depuis un peu plus de deux mois. Il s’agissait d’une tâche imposée par ses parents qui souhaitaient la voir prendre un peu plus de responsabilités que le simple fait d’être un Shinobi.  Si ses débuts s’étaient révélés être bien ardus à supporter, aujourd’hui la chevelure rose assumait pleinement ce job qui lui permettait d’accroître sa rémunération disponible. Malheureusement, elle était parfois obligée de devoir quitter le magasin un peu plus tôt lorsque des missions l’attendaient fraichement au palais de Kumo. Dans ces cas-là, la patronne déduisait cela de son salaire. Cette dernière était une femme très à cheval sur les règles et exigeante au  niveau du bénéfice de la boutique. A plusieurs reprises, elle manqua de renvoyer Megumi pour ses absences répétées en raison de ses nombreuses missions. Toutefois, la jeune femme parvenait à rattraper son absentéisme en triplant ses ventes lorsqu’elle était en service.   Ce fut pour cela qu’aujourd’hui, elle put rapidement quitter l’enseigne après avoir reçu l’ordre d’un autre Juunin de bien vouloir se présenter au bureau du Raikage. Le cœur battant, la jeune femme s’y était rendue sans plus attendre.  Depuis quelques semaines, lorsqu’elle dépêchait ses pas en direction de Darui, un sentiment de mal aisance se mêlait à son impatience et son enthousiasme. C’était toujours la même chose et la belle ignorait la provenance de cette étrange sensation.

Au bout d’un quart d’heure,  la rose épineuse sauta sur un énième toit avant d’atteindre son quartier pour récupérer ses affaires de Shinobi. Sa mission se déroulerait au cœur des terres mornes d’Ame no Kuni et il ne s’agissait pas d’une simple visite diplomatique ou d’un renégat à pourchasser, loin de là. En vérité, la jeune femme avait été très surprise d’apprendre que sa tâche était étiquetée d’un rang S. Elle était certaine de pouvoir la réussir, mais on préférait la fiabilité des ANBU à l’accoutumée. Ceci dit, l’ego de Megumi en fut bien flatté, alors elle considéra que le Kage lui portait tout simplement une meilleure estime depuis les derniers événements tragiques qui s’étaient déroulés au pays des tourbillons.  Quoi qu’il en soit, les choses lui paraitraient nettement moins risibles une fois qu’elle foulerait les contrées sinistres de ce petit pays.
D’après l’ordre de mission, les affaires là-bas ne tournaient pas vraiment comme on pouvait l’espérer. Les soupçons et les accusations qui les accablaient n’aidaient pas leur peuple à pouvoir se relever en matière de politique sociale et économique. Une atmosphère pesante creusait peu à peu vers l’obscurité, avec la présence d’un groupe aux intentions peu bienveillantes. Pour l’heure, il ne s’agissait que de simples rumeurs qui parcouraient les multiples paysages du continent, mais en général, ce genre de murmures n’avaient pas qu’un simple fond de fausseté. Le Raikage devait fortement y croire s’il avait décidé de classer cette mission de rang S. Fort heureusement, il prévint Megumi du fait qu’elle ne serait pas seule à mener à bien cette tâche capitale. Depuis la fin des hostilités ayant eu lieu vers Uzu no Kuni, Kumo et Kiri avaient renforcé leur Alliance en multipliant la signature de divers accords. En ce qui concernait les missions assez compliquées et qui menaçaient l’ordre international, on réunissait les informations du pays de l’eau et celui de la foudre.

« Alors c’est lui le type en question… » pensa-t-elle, une fois parvenue jusqu’à l’entrée principale de son village.

Après avoir quitté sa maison, elle avait précipité ses pas vers le lieu du rendez-vous.  La Kunoïchi s’approcha pas à pas d’un homme dont le bandeau indiquait la provenance du pays de l’eau. Il était indubitablement la personne qui l’accompagnerait durant ce périlleux périple et à vrai dire, elle se demandait si les choses tourneraient en leur faveur. Confier une mission d’une telle envergure à des individus n’ayant jamais combattu ensemble représentait un risque non négligeable. Seulement, on pouvait également imaginer que leur statut de Juunin les obligeait à devoir s’adapter à toutes les circonstances. La rose  n’en restait pas moins motivée : au nom de son village, elle était bien capable de suivre les ordres à la lettre sans trop se plaindre dès le départ.  Pour être plus exact, la pensée même de devoir mener une quête aussi importante stimulait sa détermination et sa bravoure : elle quitterait donc le village sans crainte pour l’heure.

Une fois parvenue jusqu’à la hauteur de son nouveau coéquipier, elle le jugea furtivement de la tête aux pieds. Il était un homme ayant physiquement plus de la trentaine d’années, ce qui lui plut d’un certain côté. Les proches de la demoiselle reconnaîtraient sans difficulté que cette dernière avait toujours préféré fréquenter une gente masculine plus âgée qu’elle. Elle les trouvait plus virils, matures et attirants à souhait, plutôt que ces jouvenceaux de son âge qui s’extasiaient pour tout et rien à la fois.

« Bonjour et bienvenue à Kumo, dit-elle sur un ton décontracté tout en conservant une petite expression faciale sérieuse. Mmh, je suppose que c’est avec vous que je dois mener à bien cette fameuse mission à Ame ? En vérité, notre Raikage avait l’intention de la confier à un membre des forces spéciales mais finalement, il y a eu un imprévu de dernière minute. Je prends la relève et je me présente : Endô Megumi. »

Toute cette politesse lui parut être de simples formulations bien hypocrites. On lui avait toujours appris les bonnes manières depuis sa tendre enfance, mais parfois, elle avait la douce impression qu’il valait mieux attaquer le cœur du sujet plutôt que de s’étendre en détail. Ce fut pour cette raison qu’elle ne tarda pas à poursuivre son discours.

«  J’ai sur une carte l’itinéraire précis à prendre et j’imagine que vous avez le même. Dès que cela vous arrange on peut y aller, à moins que vous ne désiriez faire une petite pause café après un si long voyage ? » dit-elle en souriant légèrement sur un air de défi, sachant pertinemment que ce Kirijin n’irait pas se laisser aller par une flânerie naturelle.


×××××××××××××××


The wise are instructed by reason, average minds by experience, the stupid by necessity and the brute by instinct.


Dernière édition par Endô Megumi le Lun 18 Mai - 16:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tokubetsu Juunin de Kiri

avatar
Tokubetsu Juunin de Kiri


Messages : 136
Date d'inscription : 19/10/2014


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
190/1000  (190/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Mission rang S [ PV : Megumi ]   Sam 16 Mai - 21:25

Mission rang S



La jeune femme à la chevelure étincelante avançait vers moi. J'observais les divers courbes de son corps, non pas par perversion, mais par curiosité. Je voulais voir si elle avait le corps d'un Shinobi prenant sa condition physique au sérieux. Fort heureusement, je ne fus pas déçus, elle ne semblait pas se laisser aller et devait sans aucun doute brûler un grand nombre de calories.
 
J'espérais qu'elle m'aiderait à conclure cette mission de la meilleure des manières, peu importait le temps que ma tâche prendrait. Le rang S qui était attribué à notre mission était à mes yeux un gage de confiance, ce n'était pas la première fois que je menais à bien des quêtes d'un tel niveau de difficulté.

La demoiselle qui se tenait juste devant moi se présenta de manière polie et courtoise. J'étais quelqu'un de très exigeant quant aux bonnes manières, cet aspect de moi avait tendance à exaspérer mes paires, mais je considérais que le respect au sein d'une même équipe était un facteur de réussite. Que ça soit naturel ou forcé, cela me faisait plaisir d'avoir pour coéquipière une Kunoichi ayant de bonnes manières, j'espérais sincèrement qu'elle allait confirmer cette bonne première impression sur le terrain.

La jeune Shinobi de Kumo me révéla qu'elle n'était pas le premier choix du Raikage. Cette franchise était surprenante. Un grand nombre de ninjas n'auraient jamais avoué une telle chose, sans doute par fierté. Elle ne cessait de monter dans mon estime. De plus, elle ne tarda pas à rentrer dans le vif du sujet tout en continuant de faire preuve de bonnes manières. J'étais agréablement surpris par cette femme, mais je restais sur mes gardes, rien ne m'assurait qu'elle n'était pas en train de se jouer de moi.

"Non merci, j'imagine que nous aurons le temps de boire un coup dans notre collecte d'information. Peut-être trouverons-nous un début de piste dans un bar."

Je me doutais que cette proposition était un moyen de me tester, mais le plus étonnant était qu'elle le faisait de manière malicieuse. Rares étaient les Shinobis qui faisaient preuves de subtilité, cette vertu s'était perdu au fil des années.

"Nous allons devoir traverser les montagnes à pied avant de prendre un train aux extrémités du pays de la foudre. Nous descendrons à la frontière séparant Ame et Konoha. Ensuite, nous commencerons notre enquête. Mettons-nous en route, nous parlerons de la marche à suivre une fois dans le train."

Une fois que j'eus finis de dicter la marche à suivre à ma coéquipière, je tournais les talons et me mis en route. J'étais impatient d'arriver à Ame afin de mener à bien cette mission. De plus, j'étais intrigué par la femme qui se trouvait à mes côtés. Cette mission s'annonçait des plus palpitante.


×××××××××××××××


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juunin d'Iwa - Iryô-Nin

avatar
Juunin d'Iwa - Iryô-Nin


Messages : 242
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 24
Localisation : Laboratoires scientifiques d'Iwa, section médicale


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
90/1000  (90/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Mission rang S [ PV : Megumi ]   Lun 18 Mai - 16:58

Discretion in the heart of the action !
CHAPITRE I : Un duo à mettre en place



Recevoir un Ninja d’une autre contrée restait toujours intrigant lorsqu’on avait l’habitude de travailler en équipe en compagnie de personnes que l’on connaissait depuis sa naissance.  Il n’y avait certainement pas à douter que ce nouveau duo puisse être pourvu de talents et de potentiel. Megumi reposait sa totale confiance quant aux choix de son Raikage.
Pour l’heure,  son équipier semblait être un homme tout ce qu’il y a de plus commode et il affichait le sérieux typique du Ninja prêt à accomplir sa besogne proprement et efficacement.  En tout cas, le fait qu’il soit entré dans la subtilité de son ironie plut à la jeune femme et encore plus lorsqu’elle comprit qu’il était également une personne qui n’aimait pas tourner autour du pot avant d’en venir au sujet principal. Au moins, les choses s’accompliraient promptement, rapidement et sans trop d’anicroches. Sans plus attendre, le Kirijin lui fit un petit récapitulatif de la route qu’ils emprunteraient ensemble. Celle-ci serait bien longue en vue de la grande distance qui séparait le pays de la foudre à celui de la pluie.  Fort heureusement, l’utilisation du train leur permettrait du gagner un temps précieux. Les temps où les longs trajets se faisaient à pied était désormais bien loin puisque de nouvelles lignes avaient été créés.

« Très bien, allons-y ! » termina-t-elle avec exaltation à l’idée de quitter le territoire.

Megumi sentait que l’aventure serait bien palpitante, et ce, quand bien même il n’était pas question de s’engager dans la bataille directement. En son for intérieur, elle se doutait qu’une mission de rang S se déroulait rarement comme prévu. Elle s’attendait à devoir contourner des obstacles pour parvenir à son but et l’aide de cet homme lui serait bien utile. Ensemble, ils tournèrent le dos à Kumo et firent le premier pas vers les extérieurs. Pendant que certains se délecteraient d’une bonne journée en pleine routine, ces deux silhouettes s’en iraient  vers de plus intéressantes péripéties.  Pour l’instant, un peu plus d’une heure de marche les attendait avant de parvenir jusqu’à la gare où différentes navettes desservaient vers de multiples terminus.

Au loin, les hautes montagnes de la contrée dominait l’horizon en dévoilant, par leur éminence, des pics dissimulés par les épais nuages qui faisaient tant la caractéristique de ce pays.  Vivre à hauteur de ces monts faisait partie de la routine des Kumojin, alors ils étaient habitués à ce brusque changement d’altitude lorsqu’ils devaient se déplacer sur la terre ferme. Une dernière fois, la Kunoïchi contempla le lointain soleil matinal qui tentait de trouver sa place parmi ces hauteurs incroyables. Une douce brise venait rafraichir leur épiderme lorsqu’ils s’engagèrent vers un chemin un peu plus sinueux. Ici, rare se faisait le feuillage des arbres : Tout était rocailleux.

« Au fait,  comment vous appelez-vous ? Je ne crois pas que vous me l’ayez dit. » demanda-t-elle curieusement en lui jetant un léger coup d’œil.

Brisant le silence qui était depuis un petit moment roi, la rose épineuse redoubla d’intérêt pour son nouveau camarade. Il était tout de même bien plus pratique d’en connaître un minimum sur lui, à commencer par son identité. Il n’avait pas l’air d’être renfermé sur lui-même à vue d’œil, mais des années de maturité semblaient tout de même les séparer.  Ceci dit, ce n’était pas la présence d’un homme approchant la quarantaine d’année qui allait l’intimider, loin de là. Au contraire,  Megumi avait toujours été fidèle à elle-même. Quelle que soit la personne, elle restait plus ou moins la même, si ce n’est qu’elle se montrait un peu moins familière avec les étrangers. C’était bien pour cette raison qu’elle le vouvoyait et se montrait un peu cordiale.  
Finissant par esquisser un fin sourire, la belle sentit qu’elle allait apprécier l’accomplissement de cette quête.  Ne restait plus qu’à voir cet homme en action et lui prouver tout ce dont il était capable de faire brillamment.

Se contentant d’en rester là pour les bavardages,  la demoiselle poursuivit sa course sur le terrain rocheux.  Ce décor ne regorgeait plus aucun secret pour elle qui avait tant arboré ces chemins depuis son enfance.  Pour les inconnus les plus téméraires, ces montagnes n’étaient pas aussi belles et innocentes qu’elles paraissaient être. D'innombrables dangers s’y tapissaient et notre héroïne avait la chance de les connaître afin de mieux les contourner. Pas mal de sentiers étaient impraticables pour cause de chutes de pierres ou de sols instables, mais elle connaissait des routes plus certaines.  Bientôt, une pente abrupt leur fit face, leur dévoilant une voie de randonnée menant à l’ascension d’une chaîne de montagnes entourée de nuages. La nature leur offrait une bien belle vue sur de nombreux kilomètres, laissant les yeux de la chevelure rose se perdre dans ces  myriades de splendeur que personne d’autre ne paraissait franchir.

×××××××××××××××


The wise are instructed by reason, average minds by experience, the stupid by necessity and the brute by instinct.


Dernière édition par Endô Megumi le Mar 19 Mai - 2:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tokubetsu Juunin de Kiri

avatar
Tokubetsu Juunin de Kiri


Messages : 136
Date d'inscription : 19/10/2014


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
190/1000  (190/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Mission rang S [ PV : Megumi ]   Lun 18 Mai - 19:24

Mission rang S



Après que j'eus dicté la marche à suivre, nous nous étions rapidement mis en route. Les chemins qui traversaient les collines étaient difficilement praticables. La vue de ces immenses pointes de roche traversant les nuages était digne d'un film romantique, il ne manquait plus qu'un coucher de soleil pour embellir ce spectacle.

Notre périple commençait et une longue marche nous attendait. La détermination de la brume était inégalable et je ne doutais pas une seule seconde de l'issue de cette mission. Je comptais rentrer triomphant de cette aventure. Ma quête de rédemption me poussait cependant à m'inquiéter quant à la survie de la Shinobi qui m'accompagnait. Elle n'était pas le premier choix de son Raikage et nous étions deux pour cette mission, j'en concluais donc qu'elle n'avait sans doute pas l'habitude de réaliser des missions d'un tel niveau de difficulté et je comptais bien lui apporter mon expérience.

Le paysage défilait, la verdure se faisait rare. Seul la roche faisait office de chemin. Prendre les routes empruntées par les marchands allaient nous obliger à faire un détour et je comptais bien commencer cette mission le plus tôt possible.

La Kunoichi ne tarda pas à me poser la question que je m'étais toujours posé. Mon nom... Je n'avais jamais eu de nom, Gargonith Manjomen n'était que l'identité que m'avait donné mon défunt sensei. Ma mère ne m'avait jamais donné de nom, pas même lorsque j'avais retiré sa tête de ses épaules.

Une simple question me replongeait dans les tourments de mon passé sanglant. Je pensais avoir franchi un cape, mais mes agissements sous le règne de Yagura ne pouvaient-être pardonnés, tout du moins pas encore. J'avais promis à Aoshiki de vivre pour me racheter de mes péchés et je ne comptais pas manquer à ma parole.

"Je me nomme Gargonith Manjome, je viens du clan Yuki. Je te prierais de garder cette information confidentielle." Lui dis-je, en regardant mes pieds, le regard vide.

Je ne divulguais que très rarement cette information quant à mon origine, cependant le rang élevé de cette mission nécessitait un partage d'informations optimale. J'avais passé une bonne partie de ma vie à cacher mes talents. Yagura haïssait les Shinobis possédant ce genre de pouvoirs et ma mère m'avait enfermée pour me protéger de son courroux. Une vie emprisonnée ou la mort, je ne savais pas quelle était la meilleure option. Fort heureusement, j'étais parvenu à maintenir secret mon identité malgré mon statut de Shinobi. À quel prix.. Le meurtre de mes amis, de mon sensei, de ma mère et de mes tantes. Je n'avais pas honte de mon clan, mais honte de ce que ce nom m'avait poussé à faire. Cela faisait une vingtaine d'années que mes crimes avaient été commis, mais il m'était impossible d'aller de l'avant.

Une fois que nous fûmes arrivés à la gare après une heure de marche dans un calme agréable. J'observais le train arriver avant de prendre la parole.

"Une fois que tu seras monté dans ce wagon, tu devras être prête à tuer. Nous sommes des soldats et nous sommes parfois obligés de commettre des atrocités pour faire cesser les agissements des criminels qui nuisent à l'alliance. J'espère que tu seras prête à faire le nécessaire pour préserver la paix."


Je testais la jeune Shinobi qui m'accompagnait. Je voulais voir ce qu'elle avait dans le ventre et observer ses valeurs. Pour ma part, je m'étais promis de ne tuer que lorsque les autres options étaient compromises. J'avais déjà fait couler suffisamment de sang.


×××××××××××××××


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juunin d'Iwa - Iryô-Nin

avatar
Juunin d'Iwa - Iryô-Nin


Messages : 242
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 24
Localisation : Laboratoires scientifiques d'Iwa, section médicale


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
90/1000  (90/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Mission rang S [ PV : Megumi ]   Mer 20 Mai - 12:46

Discretion in the heart of the action !
CHAPITRE II : Préparatifs



Gravir la chaîne de montagnes escarpée et semée de rochers s’avéra être une vraie partie de plaisir pour celle qui avait l’habitude de ces trajets rebutants.  Le décor montagnard lui plaisait bien plus que celui de ces forêts denses, où le seul le feuillage des arbres servait d’horizon. Guidés par un radieux soleil qui leur réchauffait le bout du nez, le duo ne tarda pas à pouvoir souffler un peu, lorsque la gare apparut dans leur champ de vision.  Les autorités avaient toujours fait en sorte que le village caché des nuages ne soit pas directement acheminé par les trains de transport, de telle sorte à ce qu’on n’y accédait pas avec facilité.  Sans plus attendre,  Megumi accéléra sa course avec la hâte de pouvoir prendre le prochain train qui les mènerait  vers le pays de la Pluie. Cela lui plaisait bien plus de devoir se déplacer sur le sol qu’emprunter les voies marines, comme elle le faisait sept fois sur dix lors de ses missions. Le goût du bateau qui tanguait à chaque minute la laissait amer et elle avait bien plus l’esprit tranquille en se sachant sur la terre. Le souvenir d’avoir affronté de misérables pirates lui revint à l’esprit, la faisant tirer une légère grimace. Elle avait eu la frustration de ne pas les avoir achevés pour la simple et bonne raison que leur jugement tenait du village de Kiri, donc elle n’avait pas eu le droit de s’en mêler.

Au milieu de la gare, de nombreuses personnes attendaient le retour de leurs proches ou se tenaient prêts pour leur propre départ. Des files indiennes s’étaient créées devant les guichets d’achats de tickets,  et des groupes d’individus jonchaient les quais dans l’attente de leur futur voyage.  En compagnie du Kirijin, Megumi attendit patiemment son tour. Elle avait finalement su sous quel nom il répondait, mais il lui avait demandé de garder cette information pour elle. Visiblement, appartenir au clan Yuki pouvait lui porter préjudice alors était-ce pour cette raison qu’il préservait son identité ? Etrange affaire. Ceci dit, la jeune femme se doutait bien que des capacités héréditaires avaient dû se développer en lui depuis son enfance. Dans les nouveaux manuels d’Histoire des Shinobis, elle avait appris que rares furent les survivants du clan Yuki au régime dictatorial de la brume sanglante. Il était donc tout  à fait surprenant d’en avoir un sous ses yeux.  Ce dernier venait de reprendre la parole alors que le train était sur le point de parvenir jusqu’à eux. Il semblait vouloir savoir jusqu’où était-elle prête à aller pour le succès de sa mission. Le meurtre était une option tout à fait envisageable et cela n’effrayait pas la Kumojin.  De par son jeune âge, on pouvait être mené à croire que l’idée même de prendre la vie l’affolerait. Cependant,  elle l’avait déjà plusieurs fois depuis qu’elle avait été promue Juunin. Ses missions s’étaient avérées être de plus en plus complexes, la conduisant parfois à la fin inéluctable de devoir tuer pour rester en vie. Si elle ne l’avait pas, peut-être ne serait-elle pas ici en train d’échafauder un plan pour cette nouvelle quête. Cette question lui parut d’un coup un peu idiote ; c’était comme s’il désirait la tester sur sa détermination à accomplir la tâche.

« Ne vous en faites pas pour cela : Tout ce que vous venez de me dire, je l’ai déjà appris à travers certaines expériences. De plus, à Kumo, la clémence fait rarement partie de notre vocabulaire lorsque les choses se corsent. S’il faut tuer les prochains abrutis qui nous barreront la route vers la paix, alors je vous épaulerais sans hésiter ! » répondit-elle, mettant en avant son assurance habituelle.

Megumi faisait partie de ces personnes qui détestaient reculer devant un obstacle et qui préféraient aller de l’avant, tout droit vers la victoire.  Elle avait le goût du combat, ce qui lui permettait d’être à la fois intrépide et brave.  Toutefois, elle avait le défaut de se laisser avoir par sa propre fierté et sa colère, en plus de souvent vouloir aller au-delà de ses limites.
Plongée dans ses propres pensées, elle se laissa guider par le flux de voyageurs qui pénétrait dans les wagons.  Bien rapidement, ses yeux attentifs trouvèrent deux places libres sur lesquelles le duo pourrait tranquillement converser.  Le brouhaha général des discussions diverses et variées de leur compartiment permettrait d’étouffer leur discussion, rendant les tentatives vaines des oreilles indiscrètes d’entendre quelque chose de ces deux Shinobis.
Au bout de quelques minutes, lorsque tout ce petit monde trouva son confort, le train prit de la vitesse en direction du prochain arrêt situé à dix kilomètres d’ici. A travers les vitres, le paysage rocheux laissa au fur et à mesure place à un décor davantage plus vert et ensoleillé. On approcherait rapidement des limites du pays de la Foudre et le changement climatique serait là pour le leur avertir.

Pour l’heure, il était temps de mettre au point quelques précautions.

« Une fois parvenus jusque là-bas, je pense qu’il sera nécessaire de nous trouver une couverture. On pourra se faire passer pour des civils, tout ce qu’il y a de plus banal. Evidemment, s’il s’agit d’un petit village, les gens se rendront vite compte que nous ne sommes pas des leurs. Alors, on pourra prétendre venir d’un village voisin afin de conclure certaines affaires commerciales.  Qu’en pensez-vous ? » demanda-t-elle, durant sa réflexion.

Son cerveau  étant occupé par toutes ses nouvelles idées, cela n’empêcha pas son ventre de crier famine. La rose épineuse détestait partir en mission sans prendre le temps de manger un bon morceau. Etre rassasié était une chose très importante pour assurer sa bonne humeur et son état physique. De sa sacoche, elle en sortit de l’eau, ainsi qu’un grand bento contenant divers aliments. Il s’agissait d’une bien grosse ration qui lui apporterait l’énergie nécessaire pour une journée entière.

« Vous en voulez ? Il n'est  pas encore midi passé, mais en vue du nombre d’heures durant lequel on va rester assis ici à ne rien faire, autant se revigorer un maximum pour affronter les choses sérieuses. » lui déclara la Kunoïchi en lui tendant une paire de baguettes.

×××××××××××××××


The wise are instructed by reason, average minds by experience, the stupid by necessity and the brute by instinct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tokubetsu Juunin de Kiri

avatar
Tokubetsu Juunin de Kiri


Messages : 136
Date d'inscription : 19/10/2014


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
190/1000  (190/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Mission rang S [ PV : Megumi ]   Mer 20 Mai - 20:03

Mission rang S



La jeune Kunoichi avait répondu avec fermeté à mes dires. Elle semblait être professionnelle et avoir déjà commise des actes aux conséquences funestes auparavant. J'étais satisfait de sa réponse, je pouvais lire la détermination dans ses yeux. Mon expérience de tortionnaire m'avait appris à déceler le mensonge chez les personnes que j'interrogeais et tous les menteurs craquaient face à la subtilité. Seul les rares individus ayant un moral de fer parvenaient à conserver leurs informations, mais ces individus étaient rapidement châtiés jusqu'à ce qu'ils partagent leurs plus noirs secrets.

J
e trouvais cela étrange qu'une simple Junin soit affecté à cette mission. Étant moi-même un Tokubetsu Junin je savais que rares étaient les Shinobis capables de mener des interrogatoires aussi sanglant que ceux que j'avais été amené à mener. Cependant, je voyais en elle le potentiel de donner une autre dimension à cette mission, voir même de la rendre agréable. Plus le temps passait en sa compagnie, plus je baissais ma garde, elle parvenait à m'apaiser, ce qui ne m'était plus arrivé depuis des lustres.


Nous avions pénétré dans le train depuis plusieurs minutes. Le paysage défilait tandis que les escales se multipliaient. La route était longue, mais les discussions stratégiques et agréables s'enchaînaient et rendaient l'attente moins pénible. La Kumojin me proposait une marche à suivre intéressante, mais imparfaite.

"Dans une mission comme celle-ci dans laquelle nous n'avons que très peu d'informations, nous ne pouvons prendre une identité pré-définie. Nous devrons bien évidemment prétendre être d'autres personnes, mais nous ne devrons communiquer aucune information à notre sujet de manière à pouvoir improviser en fonction de l'avancé de la mission. Bien-sûr, je ne parle pas de vulgaires improvisations à la dernière minute. Nous serons peut-être amenés à infiltrer l'ennemi avant de collecter la moindre information. Les événements nous mèneront peut-être même à dévoiler notre identité. Peu importe ce qui arrivera, l'important sera de se servir de sa tête et de ne pas rester fidèle à une idée. Il existera diverses options et nous pourrons interpréter divers personnages pour arriver à nos fins. En revanche, nous devrons choisir un nom auquel nous serons fidèles lorsque nous serons en présence de certaines personnes de manière à éviter un maximum d'incohérence. J'espère que tu comprends ce que je veux dire..."

J'essayais de lui expliquer le plus clairement possible que nous ne pouvions créer un plan solide avant d'avoir collecté la moindre information. Il fallait d'abord que nous testions le terrain avant d'y ajouter notre grain de sel.

La jeune Shinobi m'avait tendu un mets des plus appétissants, je n'aimais pas m'alourdir avant de partir en mission, mais je ne voyais pas comment refuser une si délicate attention. Mes bonnes manières et mon apétit me poussèrent à accepter cette offre des plus généreuse.


"Ce serait avec grand plaisir" Lui dis-je en lui adressant un large sourire avant de m'emparer de la paire de baguettes qu'elle me tendait.

Tandis que nous nous délections de ce repas, je pris la décision d'en montrer un peu plus sur mes talents à ma coéquipière tout en assurant la bonne marche de cette mission. Je composais une série de signes avant de poser l'extrémité de ma main sur la banquette. Un léger écran de fumer vint obscurcir la pièce et lorsqu'il se dissipa nous pûmes observer mon lièvre.


"Je te présente Mizaki, il est mes yeux et mes oreilles, il va nous guider dans ce village et sera une sécurité supplémentaire."

Après ces quelques mots, mon jeune ami à la fourrure brune prit place sur mon épaule. Nous étions sur le point d'arriver à destination. La mission allait enfin commencer.

.............................................................................................................................

Technique :





×××××××××××××××


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juunin d'Iwa - Iryô-Nin

avatar
Juunin d'Iwa - Iryô-Nin


Messages : 242
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 24
Localisation : Laboratoires scientifiques d'Iwa, section médicale


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
90/1000  (90/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Mission rang S [ PV : Megumi ]   Dim 24 Mai - 2:38

Discretion in the heart of the action !
CHAPITRE II : Préparatifs



Les oreilles attentives du Kirijin semblaient ne pas manquer une seule miette de la proposition de Megumi. Elle avait beau être jeune pour un soldat, elle apprenait rapidement de ses expériences nouvelles pour  s’améliorer. Du haut de ses vingt ans, elle était loin de posséder le savoir absolu sur la manière de procéder durant chaque situation différente, mais elle restait une jeune femme  futée et capable de se servir de sa tête lorsqu’elle ne se laissait pas entraîner par la folie de sa colère. Sa suggestion de revêtir l’identité de simples commerciaux  était plutôt intéressante, toutefois, son interlocuteur préféra opter pour quelque chose de plus vague. Il n’était apparemment pas nécessaire de prédéfinir en avance  leur usurpation en sachant qu’ils ne savaient pas eux-mêmes ce qui les attendrait une fois arrivés sur place. Déçue de ne pas avoir eu assez de clairvoyance pour le constater par elle-même,  la rose épineuse se contenta de croquer un de ses sushis tout en réfléchissant aux sages paroles de son aîné. Elle l’enviait d’un certain côté d’avoir été Ninja avant elle, puisqu’il avait dû vivre bien plus de péripéties qu’elle. En y repensant, lui aussi avait dû passer par les mêmes étapes qu’elle. Ceci dit, Megumi avait du mal à admettre ses propres erreurs car son obstination faisait partie de ses principaux défauts.  Néanmoins, en vue de l’ampleur que risquait de prendre cette mission de rang S, elle ne pouvait qu’appuyer les idées du Kirijin. Mieux valait adapter leurs nouveaux rôles en fonction de la tournure des événements, tout en conservant un même faux nom le long de leur quête. Avalant un second sushi, la demoiselle visualisa, dans sa propre tête,  des scènes potentielles à venir. De loin, elle sentait venir des inévitables confrontations, bien qu’elle prônerait du mieux qu’elle le pourrait la discrétion. En général,  son instinct lui dictait que  la complexité des choses les rendait totalement imprévisibles.

« Je  conçois ce que vous dites, déclara-t-elle en soupirant doucement avec sourire. L’improvisation, tant qu'elle est rationnelle, est en effet plus adaptée comme vous l'avancez. Tout ne se passe pas souvent comme prévu dans des missions de cette envergure.  Enfin bon, quant à ce fameux faux nom, j’ai bien une petite idée derrière la tête. Appelez-moi Sushi Kagura. »

Elle avait arbitrairement choisi ce nom de famille à cause de son repas, ainsi que le prénom d'une Kunoïchi de son village qu'elle ne connaissait que de nom.

Pour en revenir à ce dénommé Manjome, cette mission s’avérerait bel et bien intéressante avec un binôme  tel que celui-là. Il n’était pas aussi agaçant et pompeux que certains Shinobis des autres villages et il semblait lui partager de bon coeur, un certain sens de camaraderie. Le regard de Megumi empli de détermination et de fermeté renforçait sa volonté d’aller jusqu’au bout de son labeur. Elle était loin d’être un individu capable d’abandonner en plein chemin et elle était prête à tout pour honorer les requêtes de son supérieur. Après tout, telle était la mentalité d’un véritable Kumojin. Les lâches n’avaient pas leur place au sein de la communauté, alors on ne pouvait que prendre à cœur chaque tâche à accomplir.  Suite à cette réponse, la chevelure rose prit le temps de se délecter d’un nouveau morceau, tandis que son nouvel allié venait d’accepter son offre. Elle devinait bien qu’il n’était pas du genre à décliner les bonnes invitations, ce qui lui étira un grand sourire bienveillant.
Manger et  boire avant de suer au cœur de l’action lui étaient aussi vitaux que de respirer. Il n’y avait rien de plus horripilant et inconcevable pour elle que d’avoir le ventre vide au moment où  ses membres seraient grandement exploités.  Avec rapidité, elle parvint à faire disparaître la moitié de sa part de ce grand bento.  Son ventre criait de moins en moins famine, suscitant chez elle une humeur de plus en plus radieuse.  

Durant ce moment de plaisir gastronomique, le Kirijin composa des mudras précis avant de générer un petit écran de fumée à proximité, sur sa banquette. Les iris océan de notre héroïne suivirent la scène avec attention, laissant sa curiosité se régaler de ce petit suspens. Evidemment, jamais elle ne se serait attendue à apercevoir un petit lièvre gaie apparaître dans ce compartiment. En vérité, son imagination s’était laissé aller dans des pensées plus improbables, telles qu’un grand gorille destructeur ou bien un loup menaçant. Non, ce n’était pas le cas.  Assez étonnée, il lui fallut plusieurs secondes avant de réaliser que cet animal était bien un léporidé. Bien que déçue par ses trop grandes attentes, elle ne doutait pas que cette belle créature devait être rapide et futée malgré tout.  Sa petite taille serait peut-être pratique dans certaines situations où la furtivité était la clé de l’énigme.
Manjome le présenta à la demoiselle, le décrivant comme étant un bon guide et une sécurité nécessaire pour se déplacer dans le fameux village du pays de la pluie.  Laissant de côté les préjugés qu’elle avait sur ces petits animaux à l’apparence frêle, Megumi accepta de lui faire confiance. Cela n’était pas la première fois qu’elle sous-estimait une compétence d’un Ninja et mieux valait ne pas instaurer le moindre doute dans leur équipe.

« Très bien, ce sera parfait. »

Maintenant qu’elle en savait un peu plus à son sujet, la Juunin pensait pouvoir lui livrer quelques informations sur elle-même. Si elle n’aimait pas tellement se confier à des inconnus à la base, il fallait bien reconnaître que pour aujourd’hui, tout ceci était plus que fondamental. Durant le tumulte des conversations diverses des autres voyageurs, elle en profita pour reprendre la parole.

« Pour information, j’ai également passé un pacte avec des animaux. Cela nous fait un point en  commun… voire peut-être même deux.  J’ai hérité d’un don assez...électrocutant et qui nous serait aussi utile en cas de pépins. »  dit-t-elle, en supposant que cet homme possédait bel et bien le Kekkei Genkai traditionnel de son clan.

Ces quelques instants de trajet restants serait idéaux pour la construction de petites astuces de combat. Evidemment, ils ne connaissaient pas les capacités ennemies. Cependant, rien ne les empêchait de tenter de s’organiser un minimum pour optimiser leurs chances de victoire et éviter les mauvaises surprises.  

×××××××××××××××


The wise are instructed by reason, average minds by experience, the stupid by necessity and the brute by instinct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tokubetsu Juunin de Kiri

avatar
Tokubetsu Juunin de Kiri


Messages : 136
Date d'inscription : 19/10/2014


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
190/1000  (190/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Mission rang S [ PV : Megumi ]   Mar 26 Mai - 19:01

Mission rang S



Le train bravait les différentes perturbations climatiques que nous traversions. La route était longue, mais la réflexion dont nécessitait cette mission rendait les heures d'attentes plus supportables. Le bruit provoqué par le chemin parcouru sur les railles engendrait un désagréable bourdonnement dans mes oreilles. Je ne pouvais qu'imaginer que ce phénomène naturel était partagé par ma coéquipière, bien qu'elle ne semblait pas froncer le moindre sourcil. Je n'étais pas un fervent admirateur des différents moyens de transport, je préférais de loin me déplacer à pied. Cependant, parfois je n'avais pas d'autres choix que de faire confiance aux nouvelles avancées technologies de manière à générer un gain de temps.


Mes pupilles dorées ne quittaient pas les délicats iris de la Kunoichi. Je buvais son regard déterminé et enjôleur. Cette femme n'attisait aucun de mes fantasmes, mais elle me fascinait, sa façon d'aborder cette mission était nouvelle pour moi. Je n'avais jamais rencontré de Shinobi pareil. Je devais sans doute cela aux nombreuses tensions qui rongeaient notre monde lorsque j'étais plus jeune. Fort heureusement je vieillissais bien et il me restait encore de nombreuses années avant de devoir tirer ma révérence. Je comptais consacrer ce temps à ma quête de rédemption.

Je ne ratais pas une miette des propos de Megumi. Ses propos attisaient ma curiosité. Ainsi elle et moi étions tous deux les descendants d'un clan possédant un pouvoir lui étant propre. Pourtant, son nom ne m'évoquait aucune capacité. Je ne l'avais même jamais ouï auparavant. Moi le génie de renommée ignorais l'existence d'une capacité héréditaire. Cela ne me semblait que très peu probable. Etait-elle née de l'union d'un membre issu d'une haute lignée et d'une personne au nom de famille plus banal ? Je l'ignorais. Elle n'avait pas pris la peine de m'expliquer, aussi je décidais de ne pas la questionner à ce sujet de manière à ne pas l'importuner. De plus, le rang de la mission signifiait sûrement que les diverses épreuves que nous allions devoir surmonter allaient nous pousser dans mes retranchements. J'allais donc rapidement en savoir davantage quant à ses capacités héréditaires.

Je préférais penser que ce faible partage d'information était dût à une faible importance vis à vie des caractéristiques de notre mission plutôt qu'à un manque d'expérience. Elle avait beau être jeune, elle était tout de même Junin et à ce titre j'étais persuadé qu'elle avait dû se retrouver dans des situations très périlleuses et acquérir énormément d'expérience. Kumo était d'ailleurs connu pour sa sévérité militaire et ses fortes exigences quant à la qualité de ses Shinobis. Comme quoi, Kiri choisissait bien ses alliés.

La Kunoichi partagea ensuite son nom. J'avais immédiatement compris que le nom de famille qu'elle avait choisi était lié au mets dont nous étions en train de nous délecter. Je n'eus également que très peu de difficultés à me trouver un nom. J'étais devenu expert dans le domaine. Le nom qui me vint immédiatement à l'esprit était celui de ma défunte bien-aimée. Son nom était mixte et s'était un moyen pour moi de lui rendre un énième hommage. De plus, cette identité avait une importante signification pour moi. C'était à cette femme que j'avais jurée de devenir une bonne personne et de ne cesser de rechercher la rédemption.


"Tu pourras m'appeler Aoshiki. Saches que je ne laisserais personne salir ce nom, c'est pourquoi l'échec ne sera pas toléré."

J'espérais lui faire comprendre à travers ces quelques mots, l'importance que j'accordais à une telle mission. Je ne souhaitais pas que la Kumojin pense que je m'imaginais qu'elle allait prendre notre quête à la légère. Mais, je voulais tendre davantage l'atmosphère car nous avions trop soufflé à mon goût.

Le temps passait et le train se rapprochait des frontières séparant le pays du feu et le pays de la pluie. Jusqu'à ce que le gong final retentisse. Il était temps pour nous de quitter notre moyen de locomotion. Je pris une grande bouffée d'oxygène avant de changer radicalement de regard. Seul le désir de triompher était perceptible à travers mes pupilles dorées.

"Les choses sérieuses commencent maintenant."

Je prononçais ces quelques mots après m'être levé. Il était temps pour nous de commencer ce pourquoi nous étions payés.


×××××××××××××××


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juunin d'Iwa - Iryô-Nin

avatar
Juunin d'Iwa - Iryô-Nin


Messages : 242
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 24
Localisation : Laboratoires scientifiques d'Iwa, section médicale


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
90/1000  (90/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Mission rang S [ PV : Megumi ]   Jeu 28 Mai - 23:58

Discretion in the heart of the action !
CHAPITRE III : Début de l'enquête



La conversation suivait son cours, sous les oreilles attentives de l’un qui ne décrochait pas à une seule des paroles de l’autre. Ils étaient tombés d’accord sur la manière d’aborder la mission et chacun avait choisi leur fausse identité. Si celui de Megumi relevait d’un pur hasard, celui de Manjome semblait lui porter à cœur. En effet, ses paroles octroyaient de l’importance vis-à-vis de ce simple nom qu’était Aoshiki. La Kumojin fronça légèrement les sourcils, tout en reposant son corps contre le dossier de sa banquette.  Elle manqua un peu d’audace en ne prenant pas l’initiative d’en savoir plus, estimant peut-être que cette histoire ne la regardait pas. Quoi qu’il en soit, peut-être que cet homme prenait ce genre de choses un peu trop à cœur. Il aurait pu se contenter de choisir le nom de n’importe qui et même celui de son chien, s’il en possédait un.
Ceci dit, elle ne le connaissait pas suffisamment pour pouvoir le juger, alors elle  préféra secouer la tête pour lui faire comprendre que cela lui convenait. L’échec n’était pas permis et elle le savait pertinemment. Elle se servirait de toutes ses habilités pour parvenir au succès, quand bien même elle avait été promue Juunin il n’y a à peine deux ans de cela. Néanmoins,  il fallait bien se lancer à l’eau pour devenir plus fort et pour se faire, elle était prête à dépasser ses limites.
Durant le restant du trajet que suivait leur train, la jeune femme décida d’en dire plus à son camarade au sujet de ses capacités. Après mures réflexions, elle enfouit son scepticisme au plus profond de son âme, pour être plus rationnelle et confiante dans ses choix. Ainsi, elle lui avoua être une Kunoïchi ayant plus l’habitude de se battre à distance à l’aide du Suiton et du Raiton, de son don qu’était le Ranton – en précisant que ce n’était pas un Kekkei Genkai de clan -, ainsi que de ses invocations de pumas qui avaient toujours été ses plus fidèles alliés.
Cette conversation palpitante ne lui permit pas de voir le temps passer. Plus rapidement qu’elle ne l’avait prévu, leur navette s’immobilisa à leur arrêt. Une bonne quantité de voyageurs extirpèrent leurs bagages de la soute et nos deux Shinobis profitèrent de ce flux dynamique pour sortir à leur tour. Comme Manjome le disait, les choses sérieuses allaient commencer.

« Allons-y. » commenta Megumi.

Ils s’empressèrent de quitter la gare sans s’échanger un mot supplémentaire.  A partir de là, la demoiselle avait pris le soin de se changer dans les toilettes, afin de se déguiser en civile. Personne ne devait connaître ses origines natales.
Lorsqu’elle en sortit, elle était une autre personne à l’aspect ringard. Elle avait pris la peine de ramener sa chevelure en un grand chignon qui lui donnait une allure sévère et de porter des vêtements austères trouvés dans l’armoire de sa mère. Ce camouflage vieillissait son apparence, lui apportant plus de crédibilité. Evidemment, elle avait pris le soin de ne pas porter de jupe ou de robe, puisque cela s’avérerait compliqué que de devoir se battre avec cela.
Quant à ses anciennes affaires, elle les plia soigneusement au fond de sa sacoche.  Seules ses sandales avaient été épargnées, mais elles ne brisaient en rien l’harmonie de son style. De toute manière, elle était bien plus à l’aise avec pour tenir sur de longues distances.

Par la suite, le binôme quitta la gare pour affronter la folie de ce fameux village dominé par les forces nouvelles d’un groupe mystérieux. Ame n’avait pas connu de périodes bien prospères depuis la fin de l’Akatsuki, ayant dû porter le fardeau de graves accusations. On leur avait reproché d’avoir recueilli les fondateurs de cette obscure organisation. Le malheur s’était abattu sur eux aussi fortement que la foudre fendait la terre. Ces humbles villageois, dans leur désespoir, avaient sûrement porté leur confiance vers les seuls individus qui prétendaient pouvoir les sortir de leur misère. Il était toujours connu de l’Histoire que les plus beaux parleurs étaient sujets à de bonnes carrières politiques. Appâter les plus démunis à travers des promesses de richesses  et des chimères alléchantes était un art que semblait manier le fameux groupe que Megumi et Manjome espionnaient. Du moins, c’était ainsi que pensait la Kumojin et pour l’heure, elle ne pouvait que s’appuyer sur ces hypothèses. En balayant le village du regard, une fine grimace s’esquissa sur son visage au teint pâle. On était loin du décor moderne de Kumo. Les panneaux solaires, les structures en acier renforcé et l’esthétisme contemporain ne paraissaient pas exister ici. La belle avait l’impression d’avoir fait un bon dans le passé et d’être entrée dans une civilisation primitive. Ame était la preuve que le progrès technique ne s’était pas étendu dans le monde entier. Une fois de plus, les cinq plus grandes nations tenaient le monopole dans bien des domaines.

« Je propose de commencer l’enquête dans l’un des bars. Celui-là semble avoir du succès ! » dit-elle discrètement à son coéquipier, à l’abri des oreilles indiscrètes.

Du doigt, elle désigna l'enseigne d'un pub où une multitude de clients attendait leurs commandes, assis sur des tables.
Durant ses nombreuses missions, Megumi avait toujours considéré les lieux publics comme étant des endroits regorgeant d’informations. Les clients habitués se connaissaient tous et ne pouvaient s’empêcher de parler de tout et de n’importe quoi, autour d’une bonne tasse de thé. La difficulté résiderait dans le fait que ni elle, ni Manjome n’étaient connus du village. Les habitants risqueraient de s’en méfier s’ils ne se justifiaient pas.


×××××××××××××××


The wise are instructed by reason, average minds by experience, the stupid by necessity and the brute by instinct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tokubetsu Juunin de Kiri

avatar
Tokubetsu Juunin de Kiri


Messages : 136
Date d'inscription : 19/10/2014


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
190/1000  (190/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Mission rang S [ PV : Megumi ]   Sam 30 Mai - 12:24

Mission rang S



La jeune Kunoishi m'avait confiée des informations juteuses quant à ses capacités. Je comprenais pourquoi son nom de famille ne me disait rien. Le ranton naissait de l'union de deux affinités. Le Raiton et le Suiton. Sans doute était-elle une experte dans l'utilisation de ce dernier. Cela nous faisait un point commun supplémentaire. Sans doute allions-nous pouvoir mettre en commun nos aptitudes pour vaincre notre adversaire avec davantage de facilités. De plus, elle semblait presque aussi intelligente que je l'étais, chose qui n'était pas donnée à tous. Intérieurement, je ne tarissais pas d'éloges à l'égard de la Shinobi de Kumo. Cependant, je ne m'accordais pas la liberté d'extérioriser ma première impression. Je n'étais pas désireux de la mettre trop en confiance avant cette mission. L'important était qu'elle reste avec le mental qu'elle s'était sans doute conditionnée.

Elle ne cessait de me surprendre, Megumi s'était changée de manière à camoufler son identité. Elle avait désormais une apparence ringarde qui n'était pas prête d'attirer la convoitise des hommes que nous allions croiser. Ce n'était pas plus mal, moins les regards allaient se poser sur nous, plus notre capacité de manoeuvre était large. Afin de suivre le mouvement, je m'emparais de mon bandeau et le mis dans ma poche. Je boutonnais ma chemise jusqu'au cou de manière à ce que moi aussi je ressemble à un ringard. J'ornais ensuite mon visage d'une paire de lunette que j'avais prévue pour la collecte d'informations. Je n'étais pas méconnaissable, mais j'avais désormais davantage l'air d'un rat de laboratoire qu'à un Shinobi. Ma longue cape noir cachait mon armement qui était noué à ma taille. Pour une mission de rang S, je ne pouvais hélas m'en défaire.

J'acquiesçais suite à la proposition de Megumi et pénétrais en l'enceinte du bar qu'elle avait pointée du doigt. Une fois que j'eus franchi le seuil de ce lieu de débauche. Je ne pus que constater qu'il s'agissait du regroupement des ivrognes et des fêtards du coin. Un groupement de criminels que j'avais déjà pu apercevoir dans le bingobook. Fort heureusement, aucun d'entre eux étaient en mesure de me blesser. Il s'agissait là d'un rassemblement d'insectes auxquels je ne portais qu'une très légère importance.

Je pris rapidement place à une table. Je commandais ensuite une bouteille de saké avec deux coupelles. Nous devions nous mêler à la foule de manière à ne pas éveiller de soupçons quant à la réelle raison de notre présence en ce lieu. Je remplissais ma coupelle ainsi que celle de ma coéquipière avant de la boire d'une traite. Il s'agissait de la seule que je comptais ingurgiter. Je me devais de garder mes idées claires pour accomplir une telle mission. Il était inconcevable pour moi de me laisser pervertir par la boisson et ce, malgré les effets agréables que ce nectar pourrait me procurer.

L'établissement était séparé en deux parties, à notre gauche se trouvait un casino dans lequel tricherie et chance semblaient cohabiter à merveille. À notre droite se trouvait le bar où semblaient boire les habitués et les personnes les plus alcoolisés. J'observais rapidement la roulette au casino et je compris le stratagème.

"Bien, séparons-nous pour collecter davantage d'informations. Je vais au bar, tu devrais aller faire un tour du côté du casino."

Dis-je en rebouchant la bouteille. C'était un moyen pour moi de montrer que le plaisir n'était plus de mise et que seul notre mission avait de l'importance désormais.

"La roulette est truquée, l'homme possède une pédale qu'il actionne pour la freiner. Si tu contrôles la pédale, tu attireras sans doute l'attention et les proprios qui se feront plumés viendront à ta rencontre. Ce n'est qu'une supposition, mais c'est souvent la tournure que prennent les choses. J'imagine que les gérants de cette vulgaire cabane possèdent des informations. Si tu as besoin de mon aide, Mizaki m'avertira et inversement. Dès que tu auras réussi à faire sortir les grosses pointures, il se chargera d'infiltrer leurs quartiers de manière à collecter un maximum d'informations."

Je prononçais ces quelques mots en montrant le lièvre qui s'était caché sous la rampe de l'escalier qui menait à l'étage. Ses capacités de senseur lui permettaient de savoir où nous étions et avec qui. Il était le cavalier de mon échiquier et nous étions les tours chargés de tout faire pour qu'il ne se fasse pas repérer. Ma stratégie comportait des failles, car je n'étais sur de rien quant au déroulement des choses, je ne me fiais qu'à mon instinct et il était possible qu'il me trompe. Je pensais cependant qu'il s'agissait d'un bon début.

Je me levais et me rendais dans les toilettes. Je vidais la bouteille de saqué aux 3/4 avant de sortir jouer le rôle du savant alcoolisé. Je marchais de travers jusqu'au bar avant de me poser sur celui-ci tel une épave.

La collecte d'informations allait commencer.


×××××××××××××××


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juunin d'Iwa - Iryô-Nin

avatar
Juunin d'Iwa - Iryô-Nin


Messages : 242
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 24
Localisation : Laboratoires scientifiques d'Iwa, section médicale


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
90/1000  (90/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Mission rang S [ PV : Megumi ]   Lun 1 Juin - 19:55

Discretion in the heart of the action !
CHAPITRE III : Début de l'enquête



Les deux Shinobis ne tardèrent pas à pénétrer dans le bar le plus visité de ce village. L’ambiance qui y régnait avait de quoi attirer les personnes les plus fêtardes. Les conversations se faisaient à voix haute, quelques cris de joie se faisaient entendre ici et là, tandis que les verres claquaient les uns contre les autres au rythme des commandes. Les hommes qui occupaient la plupart des tables étaient déjà en pleine ivresse et leurs yeux ne manquaient pas de se refermer lourdement par moment. Cela rappelait à Megumi ses visites en taverne, lorsqu’elle n’était pas en fonction. Adepte des boissons fortes, il lui arrivait de finir dans cet état et heureusement qu’il y avait toujours une personne de confiance pour la ramener chez elle. Toutefois, il n’était pas question de se laisser aller dans de trop grandes folies aujourd’hui. Le binôme devait rester assez lucide pour pouvoir effectuer cette besogne et se montrer subtile pour récolter des informations nécessitait de la concentration. L’alcool en quantité massive  ne leur apporterait que des problèmes.  Par conséquent, ils se contentaient d’une simple coupelle de Sake qui ne causait pas assez d’incidents sur leur corps pour que leurs capacités d’analyse fussent affectés. Durant cette dégustation, leurs yeux curieux balayaient les environs. Certaines têtes n’étaient pas inconnues, puisque leur photographie était imprimée sur les bingo books internationaux. Ces ordures ne méritaient pas de jouir d’une telle liberté et encore moins d’approcher des innocents. L’un de ces criminels recherchés était entouré par une gente féminine plutôt entreprenante. Si elles connaissaient les monstruosités de son passé, peut-être qu’elles auraient déjà pris la fuite. Toutefois, il n’était pas l’heure d’en venir à des arrestations : Megumi se les réservait pour plus tard. Pour l’instant, elle vida rapidement son breuvage avant de laisser sa gorge s’enflammer doucement. Cela la revigorait un petit peu, bien qu’elle ne fut pas contre de goûter les spécialités pâtissières d’Ame que proposait cet endroit.

Manjome la tira de ses pensées, en lui donnant les nouvelles directives à suivre. Le casino situé à leur gauche était tout aussi peuplé que le bar et la plupart des cris provenaient de là-bas. Certains étaient de plus en plus énervés de perdre de l’argent et d’autres étaient pris dans une folle euphorie de poursuivre la mise.  Cependant, tous ces jeux d’argent n’étaient pas toujours issu du hasard. Les fourbes croupiers qui animaient les tables avaient de quoi contrôler les résultats, à l’aide de mécanismes plutôt discrets à première vue. Cela n’échappa néanmoins pas à l’œil perçant du Kirijin, qui dévoila à Megumi tout ce qu’il y avait à savoir sur les trucages de la roulette. Après lui avoir livré l’astuce, les deux se séparèrent pour entamer, chacun de leur côté, leur enquête.
L’allure ringarde qu’avait adopté la jeune femme lui permettait de pouvoir se fondre dans la masse sans le moindre des soucis. Aussi étonnant que cela pût paraître, les clients ne semblaient pas lui porter le moindre intérêt. Vieillie de plusieurs années, elle avait la posture et la sévérité d’une trentenaire aigrie ; les vêtements de sa mère la métamorphosait réellement bien.

Marchant de manière droite, la poitrine bombée et les épaules en arrière, elle s’avança vers une table de poker autour de laquelle des habitués s’affrontaient dans le calme. L’un d’eux était également référencié   dans le Bingo Book. Tout ceci portait à croire que cette nation regorgeait bien trop d’insectes. Ce n’était pas si étonnant que ce village pût tourner à la dérive.
Ne s’attardant pas plus davantage sur ces détails, la Kumojin finit par être admise dans une nouvelle partie de la roulette.  Depuis qu’elle avait atteint la majorité, elle s’était souvent rendue dans les casinos les plus prestigieux de son quartier. En compagnie de sa sœur et de ses camarades les plus proches, elle passait d’excellentes soirées là-bas à prier le hasard d’être de son côté. Parfois, son cerveau entrait en pleine ébullition avec tous ces calculs de probabilités qui l’engourdissaient, mais elle avait toujours ressenti un certain plaisir à se laisser aller par les jeux d’argent. Evidemment, elle n’était pas de ceux qui ne parvenaient pas à se maîtriser et qui allait jusqu’à risquer leur compte en banque. On lui avait toujours appris que le jeu devait rester un loisir et non pas une manière de se refinancer.
Il fallait désormais qu’elle trouvât le moyen d’en prendre le contrôle, afin d’attirer l’attention des propriétaires. La solution s’avérait assez délicate, dans le sens où elle devait se montrer ingénieuse dans sa tentative.

Ne refusant pas un petit verre d’eau offert par la maison, la demoiselle observa attentivement la table. Celle-ci avait été façonnée par un cuivre aussi joli que le bois des sandales très en vogue de la croupière. Ces dernières valurent tellement le coup d’œil que la Kumojin, dans un excès d’admiration, fit tomber son verre d’eau sur les pieds de cette employée. La substance se déversa sur les magnifiques sandales, au plus grand malheur de leur porteuse.

« Excusez-moi, je suis très maladroite ! C’est juste que j’ai toujours rêvé d’acheter ces chaussures et que  je ne les ai jamais trouvées en boutique. Le bois revient à la mode.

- Ce n’est pas grave, ne vous en faites pas. Vous pourrez les trouver à la boutique de Chic à Porter. »

Esquissant un sourire parfaitement hypocrite, Megumi se tint finalement prête. La maîtresse des jeux prit la décision d’essuyer ses pieds un peu plus tard. Après que les mises furent posées sur le tapis, elle fit tourner la roulette.  Pendant que les esprits s’exaltèrent dans l’attente du résultat, notre protagoniste s’attarda très discrètement sur la mascarade en cuivre qui faussait la finalité.  Manjome n’avait pas menti quand il lui avait avoué l’existence de cette fameuse pédale. Aussi, ce fut sans surprise qu’elle découvrit que sa mise était perdant. Toutefois, elle sut qu’elle serait très bientôt la championne de ce tour. Misant l’équivalant de quatre cent Ryos, elle n’était pas loin de ces grands bourgeois qui misaient plus ou moins la même somme. Pour accomplir cette mission de rang S, elle était obligée de sortir le grand jeu. Si elle venait à remporter la partie, alors elle attirerait la curiosité des gérants. Pour ne pas faire les choses à moitié, elle paria sur un seul numéro : Le gain en serait beaucoup plus considérable.   Comme elle s’y attendait, son choix fit tirer de sales sourires aux autres joueurs qui pensaient certainement qu’elle n’était qu’une débutante inconsciente. « Rira bien qui rira le dernier», pensa-t-elle.

Les mains prenant appui sur la table, la Kunoïchi  attendit le moment fatidique pour concentrer une petite partie de son chakra Raiton dans celles-ci. L’électricité se répandit avec aisance dans le métal conducteur qu’était le cuivre. La croupière finit par lever un pied très  humidifié par l’eau, avant de le poser sur la pédale. Une forte décharge électrique la parcourut en moins d’une seconde. Puis elle s’immobilisa sur place avec surprise, après avoir remis le pied au sol. La douleur inattendue la cloua sur place et aucune parole ne s’échappa de sa bouche. Engourdie par ce qu’elle venait de subir, ses pensées étourdies l’empêchèrent de se concentrer brillamment sur le cours du jeu.  Dissimulant sa satisfaction, Megumi posa discrètement son pied gauche muni de sa sandale en caoutchouc sur le métal chargé en électricité. La roulette qui continuait de tourner était désormais sous son contrôle et son œil de lynx calcula facilement le degré de ralentissement qu’elle devait entreprendre de seconde en seconde. Finalement, la petite boule s’arrêta sur le numéro qu’elle avait misé. Des soupirs et des commentaires à haute voix se firent entendre du côté des autres joueurs. Ils ne parvenaient pas à croire en la chance de cette débutante, qui venait de remporter trente-cinq fois sa mise.

« Oh mon dieu… Est-ce réel ? Je… je ne sais que dire ! C’est merveilleux ! », s’exclama naïvement la rose épineuse, jouant la comédie.

Encore hébétée, la croupière mit quelques secondes pour réaliser que son échec avait mené à la victoire de sa cliente. Elle sourit bêtement sans vraiment essayer de comprendre ce qu’il venait de se passer. Après tout, ce n’était qu’un coup de jus comme on pouvait en connaître n’importe quand. Cette joyeuse nouvelle finit par faire frémir les oreilles des deux  propriétaires du bar. Comme Manjome l’avait prévu, ils devaient se demander comment diable tout cela avait-il pu se produire. Malgré tout, ils ne pouvaient pas avouer que cette victoire était imméritée. Quand bien même ils découvraient que la cliente avait fait usage de la pédale, ils ne pourraient l’en blâmer pour la simple raison que cela signifiait qu’ils s’avoueraient coupables de ce système de triche. Enfin, pour l’heure, ils préféraient croire que tout ceci était dû à l’incompétence de la croupière. Cette dernière, déboussolée du résultat,  observa tristement le sol en s’attendant indubitablement à être virée de son travail. Alors que les propriétaires faisaient part de leurs félicitations – évidemment hypocrites – à la jeune Kumojin, cette dernière reçut l’équivalant de quatorze mille Ryos en monnaie fiduciaire. Partagée entre l’excitation d’avoir remporté une telle somme et le retour à la réalité de la mission, elle se contenta d’observer de très loin le petit lièvre de Manjome. Ce dernier s’était parfaitement bien tapi  sous la rampe de l’escalier menant à l’étage. Il avait tout observé et il en avait profité pour infiltrer les appartements des propriétaires comme prévu.

Soulagée de la réussite de son coup, la Kumojin plaça l’enveloppe contenant son gain dans une des poches de son sac.  Jamais, elle n’aurait cru remporter autant d’argent de cette manière et elle était bien trop fière pour l’accepter en totalité. Gagner en trichant n’avait rien de bien glorieux et de fairplay. Cela s’éloignait fortement de ses valeurs. Par conséquent, elle prit la décision d’en faire des donations pour la recherche et le développement technologique des laboratoires de Kumo, une fois qu’elle serait rentrée.
Ne sachant que faire pour le moment,  la belle saisit l’occasion de boire un verre en compagnie des autres joueurs. Ces derniers souhaitaient faire une pause pour pouvoir faire connaissance avec elle. Ils étaient des habitués des jeux et cette femme inconnue semblait leur plaire depuis peu. Cette conversation serait très certainement palpitante et mènerait sans doute à la collecte de plus amples informations sur la situation politique de ce village.

×××××××××××××××


The wise are instructed by reason, average minds by experience, the stupid by necessity and the brute by instinct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tokubetsu Juunin de Kiri

avatar
Tokubetsu Juunin de Kiri


Messages : 136
Date d'inscription : 19/10/2014


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
190/1000  (190/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Mission rang S [ PV : Megumi ]   Ven 5 Juin - 19:53

Mission rang S





Mes membres étaient souples. Mes bras étaient aussi raides que des tentacules. J'essayais de changer mon regard et de ne cligner que très rarement des yeux de manière à ce que mes pupille se dilatent et que le blanc qui les ornait soit aussi étincelant qu'un diamant. Je voulais optimiser la crédibilité de mon personnage sans pour autant sur-jouer. Même si les personnes alcoolisées sont imprévisibles je ne voulais surtout pas risquer de perdre ma couverture. Le fait que je me fasse passer pour ivre et que je communique avec des personnes dans le même cas allait minimiser l'impact de mes questions et surtout limiter les soupçons des personnes que j'allais questionner.

Un homme assez trapu et aux multiples mentons me saisit afin de me prendre dans ses bras. Sans doute le geste d'affection d'une personne ayant trop poussée sur la boisson. Je pris le temps de l'observer avant de choisir la meilleure manoeuvre à adopter face à cet imprévu. Cet homme était connu des bingo books, un petit escrocs multi-récidiviste. Il n'avait cessé de réitérer ses petites magouilles depuis près d'une décennie. Sa barbe épaisse et ses lunettes de pervers ne faisaient qu'aggraver l'opinion que je me faisais de lui. En revanche, un escroc de bas étage comme lui devait sans doute avoir un début de piste pour notre enquête.

Je rentrais dans son jeu et passa mon bras par-dessus son épaule avant de commencer à danser avec l'individu. Celui-ci nous commanda une pinte de bière chacun afin que l'on puisse trinquer tout en chantant à tue-tête. Je profitais des mouvements de danse afin de vider discrètement l'alcool sur le sol. Bien qu'il s'agissait d'une boisson peu alcoolisé je préférais m'instaurer des limites, ma mission était suffisamment compliquée et je ne comptais pas me mettre moi-même des barres dans les roues.

Après un long moment à m'égosiller et à m’efforcer de retenir les paroles de toutes les musiques vulgaires qui étaient diffusées, je finis par reprendre place au bar aux côtés de l'homme qui semblait me considérer comme le meilleur de ses amis. Je parlais pendant quelques secondes avec le balourd avant d'aborder le vif du sujet. Lui et moi parlions du casino et de l'argent facile, puis il m'a avoué être lui même un adepte des petites escroqueries avant de m'avouer avoir pour ambition de commettre ses délits à une plus grande échelle. Je tentais de lui tirer les verres du nez en complimentant son projet et en affirmant être prêt à l'aider car désormais lui et moi étions frère. Nous parlions tout en riant comme-ci nous étions seul dans la pièce avant de poursuivre notre discussion.

Il affirmait être sur un gros coup et avoir des contacts avec des personnes qui agissaient dans l'ombre. Une nouvelle fois, j'avais misé juste. Cet homme était bel et bien un des pions de l'échiquier des personnes qui malmenaient le pays de la pluie. J'avais vécu suffisamment de choses pour savoir que cette situation allait rapidement tourner au drame si jamais Megumi et moi ne mettions pas fin à cette mascarade.


"Que sais-tu ..."

Je toussais en rigolant et ne le fixais pas de manière à garder l'air ahurie et ivre que je m'efforçais de me donner. Je reprenais ma respiration en posant ma main sur mon épaule tandis qu'il riait sans ce soucier des personnes qui étaient autour.

"Sur ces saltimbanques..." *Rire*


Ce mot donnait une touche humoristique à ma question qui me décrédibilisait totalement. Je voulais à tout prix avoir l'air désintéressé afin de m'assurer que le bandit ne se braque pas.


Je n'avais de cesse de remplir son verre afin de faciliter ses aveux et de m'assurer qu'à la fin de notre discussion il ne se rappel de rien. Je pouvais à travers ses iris dilatés qu'il était sur le point de recracher le liquide qui signifiait qu'il avait atteint ses limites. Son gabarie lui avait permit de boire énormément jusqu'à maintenant, mais il n'allait pas lui permettre d'échapper à la fin inéluctable qui attendait sa soirée. Le pousser au comas éthylique faisait parti de mon plan. 

"Je pense ..."

Me disait-il en pointant son doigt vers l'escalier. Ces personnes si dirigeaient vers la Kumojin, elle semblait avoir suivit mes conseils et avoir remporté le pactole. J'étais satisfait de voir que de son côté elle menait elle aussi sa tâche à bien. Je m'estimais heureux d'être aux côtés d'une femme avec les mêmes talents que moi.


"Que si tu cherches des réponses ces hommes seront les mieux placés..." *rire* "Ils connaissent bien nos 4 employeurs... Je suis sur qu'il sera intéressé par toi mon ami ... Tu pourrais participer à la rafle..."

Il me parlait en rigolant et semblait enthousiaste à l'idée que je participe à ses côtés à un acte si honteux. Je n'oubliais pas de lui tendre des verres d'alcools tous plus forts les uns que les autres. Son ventre faisait des bruits inhabituels tandis que l'homme peinait à tenir sur son siège. Il venait de me parler d'une rafle, j'avais besoin d'en savoir davantage...


"La rafle, mais à qui vous en prenez-vous ?"

Je ne prenais plus la peine de remodeler mes dires, le criminel n'était plus en état de se douter de quoi que se soit. 

"Ben, aux opposants, ceux qui refusent notre système... Des couillons qui servent d'exemple... "

Il parlait lentement et semblait trouver cette situation hilarante. Je commandais trois alcools forts et pures avant de pousser l'homme à les ingurgiter d'une traite. J'en avais finit avec lui. L'homme se vidait sur le plancher du bar tandis que les employés tentaient de l'aider. Je profitais du tumulte provoqué par ma victime pour avancer vers mon lièvre qui semblait avoir lui aussi accompli sa mission.

Il m'annonça qu'il avait trouvé dans les tiroirs du bureau une longue liste, il ne l'avait pas emporté afin de ne pas éveiller de soupçons, mais des sommes d'argent étaient indiquées à côté des noms. Il semblerait que les personnes endettés figuraient sur cette liste. Mais, le plus inquiétant était les noms répertoriées au verso de la feuille. Les dirigeants du bar se servaient de leur statut pour collecter des informations sur ceux qui s'opposaient au système. Mizaki me parlait ensuite des lettres anonymes qu'il avait trouvé, avec des horaires et un point de rendez-vous. Les dirigeants étaient sans doutes chargés d'apporter la liste aux ordures afin de préparer la rafle qui allait avoir lieu demain.

Sur ces mots je m'empressais d'aller chercher Megumi et de l'inviter à sortir, il fallait que l'on partage les informations collectés. J'avançais donc vers la Kumojin et lui fis des signes en direction de la sortie afin de l'inviter à me rejoindre dehors. Lorsque je vis sa silouhette avancer en ma direction, je donna l'ordre à Mizaki de m'avertir de l'avenue de toutes les personnes dans un rayons de 20 mètres. Je voulais être sur qu'on ne soit surpris.

"Bien. Il semblerait que 4 personnes tirent les ficelles et qu'ils passent à tabac et exécutent leurs opposants. Ils forcent les habitants à payer de fortes sommes d'argents. Ils aiment faire des exemples et la prochaine rafle sera demain. Les dirigeants du bar sont les informateurs principaux de nos proies, ils se servent de la popularité de leur établissement pour collecter des informations. Ils ont rendez-vous cette nuit. Je propose qu'on les suives."


J'avais peur d'étouffer Megumi avec mes instructions, mais je savais que ma méthode était la bonne. Cependant, j'étais désireux d'en savoir plus sur les méthodes des jeunes Shinobis. Ce choc des générations et des cultures était intéressant et je me rendais compte que nous n'étions pas si différent.

"Quelles informations es-tu parvenu à collecter ? Je te laisse choisir la marche à suivre et prendre en main la mission. Toutefois, je serais là pour te remettre sur de bonnes railles si jamais tu t'égare, ne t'en fais pas."


J'espérais à travers ces mots lui témoigner la confiance que je lui portais et surtout en apprendre davantage sur sa façon d'aborder une mission d'un tel rang. Je ne pouvais plus douter de ses compétences, mais je ne pouvais pas m'empêcher de la tester.




PS : Désolé je n'ai pas eu le temps de me relire ou d'écrire quelque chose de qualité, je suis en plein dans mes révisions bac.


×××××××××××××××


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mission rang S [ PV : Megumi ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission rang S [ PV : Megumi ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» Mission rang S [ PV : Megumi ]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Genesis :: HORS RPG - DETENTE :: Autres lieux-