BANNIERE
Tigre et ... Renard ?!

Partagez | .
 

 Tigre et ... Renard ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Épéiste de la Brume

avatar
Épéiste de la Brume


Messages : 52
Date d'inscription : 18/04/2015
Localisation : Shigakure, affronte Ayase


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
205/1000  (205/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Tigre et ... Renard ?!   Lun 8 Juin - 19:22


Le pays de la terre est vraiment un pays magnifique. La roche y belle, variée et souvent précieuse ... Ce pays est vraiment magnifique quand on y est enfermé ! Ah bah oui ... Vous avez pas suivi ? Après la guerre, l'empalement, et la discussion avec le PEtit Archer je me suis retrouvé enfermé à Iwa. Mais pas n'importe où, dans le batîment de l'unité d'explosion. Ces hommes sont l'élites d'Iwa, l'équivalent des Sept épéistes de la brume ou encore de l'ANBU. Quoique peut-être plus puissants que les ANBU. Ils me faisaient un peu penser à nous autres de Kiri d'ailleurs : des hommes et des femmes très différents les uns des autres, venant de différents milieu sociaux. Eux ne cherchaient pas à m'impressionner ou à me rabaisser. Tous ceux présents dans le batîment savaient la force des autre. JE ne faisais pas le poids contre eux. Contre eux tous. Surtout ... Surtout à cause de cette saloperie qui proliférait en moi...

Je m'explique : une personne sur dix n'étant pas d'Iwa a une faiblesse immunitaire face à un cristal très présent dans le sol de Tsuchi no Kuni. En fait, ce cristal en lui même n'est pas dangereux mais il est présent sous forme microscopique dans l'air, sous la forme de poussière. Le respirer à trop haute dose, pour des gens vulnérables comme moi, vous rend malade. Cette "Fièvre des roches" est très dangereuse, mortelle si elle n'est pas soignée assez efficacement et assez vite. Sauf que ... Sauf que je faisais l'objet d'un procès. COmme tout soldat, je ne suis jamais sûr de revenir d'une mission ou de la guerre. Mais là, j'avais tué plusieurs Iwajins et j'avais été capable de tous les reconnaître lors de la première audience sur le trombinoscope qu'on m'avait montré.

« Elle. Lui ... Elle aussi. Eux deux. Lui. Et elle. Peut-être lui, je n'en suis pas sûr. »

Je n'avais pas ressentit la moindre émotion. Je n'avais pas aperçu Ayase lors de cette audience d'ailleurs. Les deux partis, défense et attaque, avaient convenus que le résultat du jugement aurait un impact sur mon traitement. J'espérais que les jurés soient impartiales. Parallèlement, j'avais établi que tout était contre moi, que j'allais sûrement y rester sans une intervention de l'alliance. Cela faisait deux semaines que j'étais dans cette cellule. LEs médecins me donnaient simplement un traitement me permettant de gérer la douleur, plus ou moins, et de contrôler ma toux. Cette dernière, si la maladie se développait plus, risquait d'être à la base de ma mort : toux, étouffement puis encombrement des poumons et finalement, le décès dans la douleur... Cette fièvre était une garce.

Il était dix heures du matin lorsque l'une des membres, une rousse ayant deux fois mon âge et, probablement, deux fois ma puissance vint devant ma cellule. J'étais enfermé au deuxième étage. Ils m'avaient transféré du sous-sol pour que je ne meurs pas trop vite. En l'état actuel, je n'avais pas trop mal mais je toussais beaucoup. La rousse me regarda, regarda derrière elle et fit signe que la personne derrière était arrivée. Lorsqu'elle se montra, je ne pu m'empêcher de sourire.

Mes joues étaient plus creuses, j'avais perdu du poids et j'avais des cernes. Mais j'étais content qu'elle se montre, enfin ... Byakko Ayase, ma douce et tendre Kunoichi. D'une voix affaiblie mais n'ayant pas perdu de son éclat je dis

« Tiens ... LA belle est venue voir le condamné. JE suis heureux de te » je fus pris d'une quinte de toux « de te voir.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junnin d'Iwa - Bras droit de Kurotsuchi

avatar
Junnin d'Iwa - Bras droit de Kurotsuchi


Messages : 424
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 19


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
150/1000  (150/1000)
Réputation:
30/40  (30/40)

MessageSujet: Re: Tigre et ... Renard ?!   Lun 8 Juin - 23:29


       
Tigre et renard

       
AVEC — Koda


       


Il pleuvait dans le coeur d'Ayase ce jour là, une pluie diluvienne, impossible à arrêter. Le monde s'agitait autour d'elle, on l'apostrophait sans cesse, recherchait son attention, en vain. Elle voulait être seule avec elle-même, pour trouver l'endroit où elle avait mal. Elle ne savait pourquoi, mais depuis son combat sur les terres d'Uzushio, son âme était meurtrie. Elle regardait le ciel différemment, sa peine n'était pas celle qu'elle avait l'habitude de côtoyer, elle tentait en vain de panser cette brèche qu'elle ne savait où chercher. La belle revoyait encore, lorsqu'elle fermait les yeux, les perles de sang de cet homme qui, s'explosant lentement sur l'herbe grasse, l'entâchait d'une marque indélébile. Mais elle s'était résolue à soigner l'épeiste avant que l'émoragie ne l'emporte puis on l'avait déplacé dans les cellules de Shigakure avant de l'envoyer à Iwa.

C'était le jour du procès, elle y était conviée mais ne pouvait se résoudre à entrer dans la salle. D'une part parce que lui rappeler que son contingent avait été presque entièrement décimé lui faisait trop de mal, elle avait échoué et n'avait su les protéger face à cette brute et pourtant elle n'épouvrait pas de rage particulière. Elle se contentait d'y repenser, sans parler, sans réussir à verbaliser ce qu'elle ressentait. De l'autre parce qu'on lui avait dit que l'Otaitsu était atteint de la fameuse fièvre des roches. Ayase était une ninja-médecin et conaissait très bien les symptômes de cette maladie et elle savait qu'elle ne pourrait pas rester derrière lui à écouter les juges débattre sur son sors sans avoir une furieuse envie de le soigner. Car elle le savait, les médecins chargés de l'épeiste ne lui donnaient pas le traitement adapté, ils s'assuraient simplement qu'il reste en vie le plus longtemps possible. Lorsque le Kirijin était arrivé dans les cellules d'Iwa, les responsables des détenus avaient directement placé Ayase comme la personne devant se charger de lui, mais elle avait refusé contre toute attente. Cependant Kurotsuchi avait insisté pour qu'elle aille le voir au moins une fois juste après le procès. L'Otaitsu avait été déplacé au deuxième étage, dans une cellule proche du bureau de l'unité des explosions, l'état de Koda devait vraiment être sérieux pour qu'il le remonte du sous-sol.

Ayase avait donc demandé à sa fidèle amie et sœur d'arme de l'accompagner jusqu'à la cellule du détenu d'une part pour la rassurer, de l'autre pour être sure qu'elle ne se défile pas. La kunoichi à l'ombrelle comptait ses pas, regardait au sol et respirait lourdement, elle apréhendait énormément cette rencontre dans les cachots. Elle se tenait juste derrière la rouquine et entendait déjà le Kirijin tousser énormément. Elle voulut repartir mais son amie lui attrapa son poignet libre pour la forcer à rester là puis partit après avoir fait un signe de tête au détenu pour le prévenir que quelqu'un était là pour lui. Ayase ferma les yeux et prit une grande inspiration. Puis lorsqu'elle les réouvrit la première chose qu'elle vit fut ce sourire. Le même que lors du combat, la seconde fois qu'ils s'étaient vus. La belle lui sourit en retour, un franc sourire, seulement elle n'avait pas encore vu le reste du physique du jeune homme. C'est à ce moment là qu'elle aurait du partir, quand elle n'avait pas vu le reste, ses traits fatigués, creusés, ce teint pâle et ce corps amaigris. Cependant sa voix fint la sortir de cette vision d'horreur, une voix qui gardait le même éclat, le même charme que la première fois qu'elle l'avait entendu et qui lui arracha un sourire. Alors elle lui répondit doucement de sa voix feutrée tout en le regardant.

- On dirait bien, mon cher condamné. A ce moment là elle lui fit un clin d'oeil et sortit une bouteille de Sake de derrière son dos. J'ai ramené un petit remontant, j'espère que tu es encore capable de boire.

A ce moment-là elle s'assit au sol et fit sauter le bouchon de la bouteille, elle prit ensuie une première gorgée de Sake qui lui réchauffa la gorge et s'harsada à émettre un commentaire à l'Otaitsu.

- Je vois que tu as attrapé la fièvre des roches, ils sont cruels de ne pas te traîter correctement. M'enfin passons, ont-ils rendu un verdict au procès ou attendent-ils une réponse de l'Alliance ? Je n'y était pas, tu l'as peut-être remarqué.


Puis une deuxième gorgée, la Byakko en avait besoin pour résister à la tentation de le soigner, elle trouvait d'ailleurs étrange qu'on l'ait laissé totalement seule avec ce Kirjin en étant conscient qu'elle avait beaucoup de mal à laisser mourir des personnes sous son nez, surtout de cette manière.

       



       

       
(c) MEI

       

       

×××××××××××××××


Liens pour les nouveaux validés,

Recensement des avatars
Effectifs des inventés



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Épéiste de la Brume

avatar
Épéiste de la Brume


Messages : 52
Date d'inscription : 18/04/2015
Localisation : Shigakure, affronte Ayase


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
205/1000  (205/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Tigre et ... Renard ?!   Mar 9 Juin - 20:11


Je le savais ... JE ne voulais pas forcément qu'elle me voit ainsi. Son regard s'était assombrie. Cela n'avait duré qu'une seconde et pourtant ... Pourtant cela m'avait affecté. Je ne voulais pas qu'elle s'inquiète pour moi. J'avais connu pire, pas souvent mais c'était déjà arrivé. Je ne saurais vous dire pourquoi j'avais été triste de la voir s'assombrir. Non, je saurais l'expliquer maintenant, mais à l'époque cela m'était impossible. Elle était une personne importante pour moi. Je ne pouvais le nier. Mais nus ne nous étions vu que deux fois et la seconde m'avait conduit en prison. Alors pourquoi ? Je n'arrivais pas à le définir et je pris la décision d'y repenser plus tard, je comptais de l'instant avec elle. Je ne pu m'empêcher de rire en la voyant sortir une bouteille de sake : si nous avions un point commun, outre notre statut de shinobi, c'était bien l'alcool. Elle souleva ensuite un point important : l'alliance interviendrait-elle ? Dieu seul le savait. Mon regard fut traversé par un voile de tristesse. S'ils avaient voulu se manifester, les chefs de mon pays l'auraient déjà fait. Mais je devais la rassurer, lui laisser entendre que tout n'était pas perdu. Je pris donc une longue inspiration et je lui répondis :

« Tu crois vraiment que je n'ai pas remarqué ton absence ? La seule personne que je connais dans ce pays et qui ne semble pas vouloir me tuer lorsqu'elle me regarde, c'est toi. Alors, oui, j'ai vu ton absence, comme l'absence de la lune au milieu du ciel brumeux de Kiri. »

Je la fixais, droit dans les yeux. Pourquoi l'avais-je formulé ainsi ? Aucune idée, comme si je lui avais trouvé un lien avec ma terre natale. Parfois, elle me rappelait les femmes de la brume sans aucune raison valable, c'était simplement un fait avéré. J'enchaînais rapidement :

« Quand au procès ... La Tsuchikage a demandé que l'on attende une possible réaction de l'alliance. Sauf que ... Sauf que le Mizukage n'a toujours pas refait surface, à moins que je n'ai pas été mis au courant. Mais je ne perds pas espoir. Le seigneur de l'eau va sûrement tenter quelque chose pour que je m'en sorte et vous serez bien obligé de me laisser partir m'enfoncer dans le brouillard ! ... »

La phrase était bien tournée ... Mais je n'avais pas été convaincant. Pas assez. Elle n'y croirait pas, j'en étais étrangement convaincu, comme si mon jeu d'acteur - piètre, je vous l'accorde - n'allait que lui glisser dessus sans la pénétrer, la transporter. D'un mouvement assez lent et douloureux, je pris la bouteille de Sake. Je pris le verre que j'avais dans ma cellule et je me servis un verre. JE ne voulais pas risquer de la contaminer avec ma maladie. Bien sûr que je savais que je n'étais pas contagieux pour les Iwajins ... Mais tout de même, je ne souhaitais pas tenter le sort. Je mis le verre au niveau de mon nez pour sentir les vapeurs si puissantes que dégageait la boisson habituellement. Etrangement, elles me débouchèrent les narines. J'esquissais un léger sourire puis je vidai le verre d'une traite.

Soudain, une douce chaleur si familière m'enveloppa. L'eau de feu avait pénétré ma bouche puis mon oesophage ... Et là ce fut le drame. Une quinte de toux terrible me prit. Elle dura deux bonnes minutes, n'arrivant plus à m'arrêter, je fis signe à la douce de ne pas s'approcher. JE ne souhaitais pas lui faire mal lors d'un mouvement brusque dû aux convulsions. Je n'avais pourtant pas tant de fièvre que ça ! Lorsque ma toux se calma finalement, je sentis que je n'étais pas loin de craquer, de sentir mes nerfs lâcher. Cette maladie était une chienne. Couplez cela à l'absence d'aide venant de mes frères d'arme et vous comprendrez pourquoi mon corps et mon esprit se dégradaient ainsi.

Après une petite minute je levais les yeux vers la Byakko :

« Je ... Que tu me vois ainsi me désole ... Au revoir le jeune homme, fier combattant de sa nation. J'ai l'impression de n'être qu'un vieillard inutile. »

Me rendant compte de l'impact qu'une telle phrase pourrait avoir j'enchainais rapidement, retrouvant un semblant sourire :

« Et toi, comment ça va depuis cette fameuse guerre ? Un homme en vu ? »

J'ajoutais un clin d'oeil à cette dernière question. Je n'avais besoin que d'une chose pour aller mieux : me changer les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junnin d'Iwa - Bras droit de Kurotsuchi

avatar
Junnin d'Iwa - Bras droit de Kurotsuchi


Messages : 424
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 19


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
150/1000  (150/1000)
Réputation:
30/40  (30/40)

MessageSujet: Re: Tigre et ... Renard ?!   Mer 10 Juin - 14:21


       
tigre et renard

       
AVEC — Otaitsu koda


       



Comme cela devait-être humiliant pour un homme et un homme de Kiri en plus, d'être vu dans un état pareil. C'etait aussi une des raisons qui l'avait freinée avant de venir, elle ne voulait briser la fierté d'un homme, encore moins de celui là. Alors elle avait essayé d'avoir bonne mine, mais l'Otaitsu n'était pas dupe. Il avait sans doute vu son visage en le voyant dans ce piteux état. Cependant il sourit quand elle sortit la bouteille, comme elle quand elle avait entendue que sa voix n'avait rien perdu de son éclat ni de son charme. Elle avait apparemment tappé dans le mile, cette bouteille servirait de moyen de communication tout en la soulageant de cette horrible sensation, du moins c'était ce qu'elle pensait.

Bizarrement lorsqu'il lui répondit il émit un commentaire sur le fait qu'il avait effectivement remarqué son absence, qu'elle l'avait même peiné, enfin il ne l'avait pas dit mais de la façon dont il avait avoué cela, Ayase crut l'entendre. L'absence de la lune, la belle, la grande. La Byakko savait exactement de quelle lune il parlait, elle pouvait même dire que l'astre lunaire avait été sa seule amie à Kiri, la seule témoin de tous ses entrainements et même de sa fuite. Puis il enchaina sur la suite de sa question en la regardant dans les yeux, ce qui troubla Ayase qui aurait voulu s'en défaire. Sa voix avait beau être la même, en plongeant son regard dans le sien elle était capable de tout déceler, de l'inquiétude à la tristesse et elle ne voulait voir tout cela, elle ne voulait pas être affectée, mais sa sensibilité avait déjà fait une partie du chemin vers le coeur de l'épéiste. Alors elle tissa un fin sourire, qui reflétait son empathie pour le condamné et l'écouta jusqu'au bout. Pas très convaincant. Être enfermé avec cette fièvre pouvait-il l'avoir aussi affaibli que ça, jusqu'à lui retirer ses mots ? Elle s'était éprise de ses paroles mais il ne parvint pas à la rassurer, pas avec si peu, pas sans ce sourire et cette lueur dans son regard. Cependant Ayase savait qu'il serait relâché à un moment donné, que ce soit en tant que monnaie d'échange contre un Shijin ou simplement par une demande de l'Alliance et du pays de l'eau.

Puis il avança sa main vers la bouteille, d'un geste lent, à croire que cet effort le faisait déjà souffrir. Elle fut d'ailleurs étonnée qu'il ne boive pas directement à la bouteille et qu'il préfère se servir dans un verre. La juunin était quasiment sûre qu'il faisait cela par rapport à sa fièvre, mais Ayase était immunisée contre cette maladie, encore plus que les autres puisque le cristal vivait déjà en elle. Il huma la liqueur un moment et la bu d'une seule traite après avoir légèrement sourit.

Ayase quant à elle souriait intérieurement et heureusement. Heureusement car dans les secondes qui suivirent le condamné eu une grosse quinte de toux, si forte que la kunoichi pensa à un moment que ce serait la dernière. Elle en arrivait au point de regretter de lui avoir servit de l'alcool. La belle aurait préféré partir plutôt que s'assister à cela mais quelque chose la retint. Lorsqu'il lui fit un geste l'interdisant d'approcher sa poitrine se serra, elle devait donc assister à ce spectacle morbide sans rien faire, ni dire. Elle comprenait parfaitement et ne ce serrait jamais permise de l'approcher sans son autorisation, comme elle le disait, toucher à la fierté d'un homme était quelque chose de délicat. Au final sa toux cessa au bout de quelques minutes, de longues et affreuses minutes, puis il leva ses yeux vers elle et parla justement de cette fierté. Elle ne pût s'empêcher d'écarquiller les yeux en entendant cela, et il changea directement de sujet, se rendant compte lui même de l'impact que sa phrase pourrait avoir.  Retrouvant un semblant de sourire il changea de sujet, lui demandant si elle avait un homme en vu, tout en rajoutant son fameux clin d'oeil. Elle rougit directement et avala une gorgée d'alcool dans la seconde. Il l'avait prise par surprise, jamais elle n'aurait pensé qu'il poserait ce genre de question.

- Je vais bien, j'ai simplement ramené de belles blessures de guerre.

A ce moment là elle lui tira légèrement la langue, il n'était pas au courant de ce qu'il avait fait étant donné que l'empalement sur les pics de cristal l'avait rendu inconscient. Elle avait d'ailleurs hésité à lui montrer son dos pour expliciter ces paroles, mais qu'auraient pu penser ses collègues s'ils étaient revenus à ce moment là. Alors elle ne fit rien et enchaina sur la deuxième question, et la plus intéressante finalement.

- Un homme en vu ? Mhm non pas spécialement. Par contre j'avais apprécié la compagnie d'un inconnu il y a peu, mais nous nous sommes revus sur le champ de bataille quelques semaines plus tard. Ça complique un peu la chose.

Elle n'avait pas réellement fait attention à la tournure de sa phrase et parlait comme si l'Otaitsu ne connaissait pas cet homme, à ce moment elle reprit sa bouteille pour en boire une gorgée puis lui retendit timidement au travers des barreaux avant d’enchaîner.

- Et toi de ton côté ? Une femme en vue ? Je suppose qu'elles sont nombreuses à te courir après ? Ton statut d'épéiste doit accentuer la chose en prime.


Elle souriait à présent, vu comme la discussion était partie elle était certaine de passer un bon moment avec le condamné, cependant elle ne devait pas oublier qu'il était un prisonnier comme tous les autres ici.

Cependant, la belle n'eut le droit a aucune réponse, le Kirijin avait basculé en avant en une fraction de seconde, la fièvre des roches semblait être devenue maîtresse de son corps et le jeune épéiste dormait à présent comme un loir. Ce temps de repos était bien mérité et la Byakko lui adressa un dernier sourire avant de retourner vaquer à ses occupations habituelles.
 



       

       
(c) MEI

       

       

×××××××××××××××


Liens pour les nouveaux validés,

Recensement des avatars
Effectifs des inventés



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tigre et ... Renard ?!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tigre et ... Renard ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tigre et ... Renard ?!
» Petite nouvelle du Renard
» Renom et Wanted du tigre marin !
» [Quartier Uchiha] Domaine du Tigre
» Les poèmes d'un Tigre Solitaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Genesis :: RPG - PRINCIPAUX LIEUX :: Iwagakure :: Iwagakure no Satô :: Unité spéciale d'Explosion-