BANNIERE
L'habit ne fait pas le moine [PV Gargonith]

Partagez | .
 

 L'habit ne fait pas le moine [PV Gargonith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Membre du Parlement - Boshoko


Messages : 32
Date d'inscription : 10/06/2015


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
0/1000  (0/1000)
Réputation:
0/40  (0/40)

MessageSujet: L'habit ne fait pas le moine [PV Gargonith]   Lun 29 Juin - 12:04



¤Le débarquement¤





Il y a quatre jours de cela, le regard azuréen de Saneno parcourait la grandeur du village de Shi depuis le promontoire du temple de Jashin. Les mains croisées dans le dos, il semblait en pleine méditation. Ce qui n’était pas totalement faux. Au travers son masque, le prêcheur observait les quartiers qui étaient sous l’influence de sa religion. Tous les habitants du pays d’Uzushio devraient un jour suivre les préceptes de Jashin. Tel était la volonté de Saneno, ou plutôt son profond désir. Oui, il souhaitait voir ses frères et sœurs suivre le droit chemin. Jashin était intervenu pour sauver les humains, maintenant c’étaient à eux de lui venir en aide en chassant les démons et éradiquant le sang maudit de ces créatures qui coulent en l’espèce humaine. Oui, Kurouzu souhaitait les sauver. Qui plus est, son désir et sa religion n’entraient en rien en contradiction avec la politique de vengeance de Shigakure. Les grandes nations étaient l’égale des engeances que combattait le prêtre sanglant. Les détruire, détruire leurs ninjas impies qui ne reconnaîtraient pas leurs torts comme lui l’avait fait. Le Jashinisme était donc l’un des premiers soutiens de ce village. Et Saneno comptait bien en faire la preuve.

Kurouzu respirait lentement tout en contemplant ce village qui, il y a encore quelques années, n’était qu’une dizaine de hameaux perdus sur une grande plaine. Le temps avait passé faisant évoluer les choses. Mais s’il y avait une chose à retenir, c’est que ce n’est pas par la force que Shigakure s’était construit. Ce village n’avait pas besoin de s’abaisser à cela comme les grandes nations. Non, c’était les mots qui avaient battit ce village. C’est donc les mots qui lui apporteraient victoire et suprématie. Lentement, Saneno se retourna pour regarder en direction du Sud. Ses yeux se posèrent sur l’horizon. L’épée faite de mots s’abattrait donc sur ce premier pays. Le pays de l’eau avec en son cœur le village de Kiri. Qu’il en soit ainsi. Il irait là-bas prêcher la parole de Jashin en même temps que plusieurs des moines du temple. Ces paroles de vérité s’implanteraient dans l’âme des humains qui ne sont pas dévorés par les rejetons du démon originel. Les fidèles Jashinistes de multiplieront au sein même du pays de l’eau. Une gangrène purificatrice fera tomber Kiri de l’intérieur. Il était désormais temps d’annoncer son plan. Tranquillement Saneno se dirigea vers l’intérieur du temple pour réunir les fidèles à qui ils confieraient cette importante mission. Mission à laquelle il participerait lui-même pendant un temps.

Il y a trois jours de cela, Saneno et cinq autres moines se dirigèrent à l'aide d'un bateau de marchandise en direction de l'île la plus proche de l'archipel de Kiri. Aucun d'entre eux ne portait de signe distinctif permettant de les rattacher à Shi. Ils avaient simplement leurs faux, transformés à l'aide d'un Henge en bâton, un livre contenant les doctrines et textes de la religion, et une robe à capuche, couleur ébène et pourpre décorée du symbole de Jashin. Après de longues heures à naviguer, l'embarcation transportant les missionnaires finit par accoster au port de la première île. Kurouzu leur ordonna de se rendre dans chaque village, chaque hameau, chaque ferme et de répandre la parole de Jashin en se présentant sur la place publique. Ils ne devaient faire preuve de violence que si on venait à les attaquer, avec autorisation de tuer. Qu'ils dispensent les mots de Jashin à tous ceux souhaitant l'entendre. Qu'ils abandonnent ceux choisissant d'ignorer. Qu'ils combattent ceux qui viendraient à les combattre. C'est sur ces derniers ordres que le groupe se sépara. Chacun allant dans une direction différente. Deux feraient le tour de l'île, les quatre autres y compris Saneno prendraient respectivement la partie nord du centre de l'île, la partie sud du centre de l'île, la partie est du centre de l'île et enfin la partie ouest du centre de l'île. Le prêcheur sanglant lui s'occuperait de la partie sud du centre de l'île. Il s'y dirigea donc sans attendre.

Le jour même, Saneno approchait d’un nouveau village. Il avait déjà dispensé sa parole dans différents hameaux. Avant d’entrée dans le petit village en question, le membre du Boshoko prit soin d’utiliser un Henge pour transformer son apparence. Prenant celle d’un vieil homme aux cheveux et à la barbe grisonnante, sans toutefois changer ses vêtements, changeant par la même occasion l’apparence de sa faux à triple lame en celle d’un bâton de voyage. Soupirant légèrement, le prêcheur entra dans son personnage. Lentement il commença à marcher avant d’entrer dans le village et filer droit vers la grande place de celui-ci. Il s’agissait d’un petit village de fermiers et de marchands. Il ne devait pas y avoir plus d’une trentaine de bâtiments. Arrivant à celle-ci, le religieux trouva quelque chose pour lui servir de piédestal et monta dessus. Déjà certaines personnes s’arrêtaient pour le regarder, l’air interrogatif. Cet étranger avait l’air et agissait étrangement. Et son accoutrement dénotait clairement avec celui de la population. Seul quelques-uns savaient ce que comptait faire le vieil homme ayant entendu des rumeurs au sujet de nouveaux arrivants parcourant l’île et prêchant une certaine religion. Saneno porta son poing devant sa bouche et toussota un peu avant de commencer à parler. Sa voix contrairement à ce que pouvait laisser paraitre son apparence était puissante, grave et assurer. Le moine Jashinistes commença à parler.

« Peuple du pays de l’eau. Je vous prie de m’écouter. Je suis venu à vous afin de vous compter l’histoire et les paroles de mon dieu. Une divinité de la destruction et de la mort qui a décidé il y a fort longtemps d’employer ses pouvoirs afin de défendre le monde et permettre à l’humanité de naître et de prospérer. Son nom est Jashin. »

Lentement, Saneno glissa sa main à l’intérieur de son vêtement, dans la partie supérieure, pour venir sortir un petit livre noir qui comportait sur sa couverture un triangle enfermé dans un cercle. Il l’ouvrit.

« J’observais ce monde récemment créé. Moi qui avais détruit l’ancien. Moi le destructeur de toute chose. Ce monde verrait la naissance de l’humanité. Il serait son royaume et cette nouvelle race la dominerait dans la paix et l’ordre. Jusqu’à ce que son cycle se termine et que moi destructeur de toute chose je fasse mon office, afin d’assurer l’équilibre entre la vie et la mort. Je me surpris pour la première fois à observer ces créatures dont je serais un jour le bourreau. La sagesse et l’ingéniosité de l’humanité me surprirent. Tant et si bien que j’ai continué à les observer et me suis mis à les aimer. Moi destructeur de toute chose, je me suis mis à aimer les êtres que je devrais un jour détruire. Comprenant le danger de pareilles émotions je me forçai à détourner mon regard de mes futures victimes. »

Le prêcheur Jashiniste fit une pause, reprenant sa respiration.

« Alors que j’observais le vide, j’entendis un effroyable grondement en provenance du royaume de l’humanité. Je me retournai et découvris avec horreur que l’ombre du démon était en train de s’abattre sur eux. Je ne pus supporter cette scène. La pureté des hommes suffoquait sous l’ombre du vice. Je saisis alors mon arme et percuta de plein fouet cette obscurité. Le démon prit alors forme. L’asura originel apparut à mes yeux avec l’intention de voler aux hommes leur royaume, afin d’y bâtir le sien. Je me positionnai alors entre l’asura et l’humanité et lui dit. Je suis Jashin, destructeur de toute chose, gardien de l’équilibre et protecteur de l’humanité. »



Citation :
Technique utilisé:

  • Nom : Henge no jutsu


    • Traduction :  Transformation
    • Rang : E
    • Prérequis : Aucun
    • Mudra : Mudrā de la chèvre
    • Coût en chakra : Très faible
    • Description : L'utilisateur maintient quelques secondes le mudra du tigre avant de prendre l'apparence qu'il souhaite.


Apparence prise : ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tokubetsu Juunin de Kiri

avatar
Tokubetsu Juunin de Kiri


Messages : 136
Date d'inscription : 19/10/2014


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
190/1000  (190/1000)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine [PV Gargonith]   Mer 1 Juil - 12:32

Jashin, foutaises.




Mes iris, semblables à des pépites d'or, se reflétaient dans l'océan sur lequel je voguais. J'étais présent dans une chaloupe, avec pour seul divertissement, les histoires palpitantes du marin qui me conduisait sur l'île où allait débuter ma nouvelle quête. Cela faisait quelques jours désormais que le corps de notre Mizukage avait été retrouvé crucifié dans la forêt de Konoha. Je ne pouvais que remercier le ciel qu'un homme m'ait empêché de commettre un acte funeste sur les Shinobis de Shi qui semblaient innocents. Bien sûr, j'ignorais qui était l'auteur d'une telle mise en scène, mais une chose était sur les Shinobis de Konoha n'étaient pas assez stupides pour laisser un tel indice. De plus, les équipes de recherche avaient fouillées les moindres recoins de la forêt du pays du feu avant de déclarer la guerre à la puissance grandissante qu'était Shi.

Mon esprit semblait plus lucide que celui de mes congénères qui fonçaient tête baissée sans se demander si tout cela n'était pas trop facile. Certes, Shigakure avait le profil du coupable idéal, de plus, ils avaient les motifs, un village composé de personnes haïssant les cinq nations ne pouvait-être, selon moi, qu'une source d'ennui. Bien sûr, mon serrement m'empêchait d'annihiler ce peuple que je désapprouvais.
Mes mains étaient encore sales du sang de mes précédentes victimes, je ne pouvais me permettre de répandre les entrailles d'autres innocents.

En revanche, ma mission consistait à surveiller un groupe de prêtre tentant de convertir des habitants du pays de l'eau au Jashinisme. Je n'étais, pour ma part, ouvert à aucune forme de religion, le corps humain était à mes yeux que science et notre monde également. Toutes choses avaient, selon moi une explication rationnelle.

C
ependant, je ne désirais empêcher personne de prêcher la bonne parole, à condition que celle-ci n'incarne pas la haine. Or, Jashin était considéré comme le dieu de la destruction. Une divinité aspirant à la désolation et la haine.

Je mettais les pieds sur le sable chaud de l'île avant de m'enfoncer dans les profondeurs de ce lieu où les prêtres tentaient de convertir le peuple sur lequel j'étais chargé de veiller. Je composais quelques signes avant de faire apparaitre mon guide. Le petit lièvre avait l'habitude de me guider en mission, aussi, je n'eus pas à me faire prier avant qu'il n'use de ses talents de senseur afin de m'indiquer la direction à suivre.

 J'avançais vers la ville la plus proche jusqu'à approcher du rayon d'action de mon lièvre. La petite taille de l'île et les dire de mes informateurs me permirent de trouver avec une facilitée déconcertante le lieu où les prêtres provoquaient le courroux du Mizukage. Je m'enfonçais dans la foule avant de changer d'apparence, j'étais désormais vêtu du même accoutrement que le prêtre que j’apercevais au loin.

"Kirigakure no Jutsu"


Je chuchotais ces quelques mots avant que la brume ne se répande partout autour de moi. J'étais guidé par mon lièvre ce qui me permit de prendre place aux côtés de l'homme dont j'avais copié le style vestimentaire. Je toussotais tandis que la brume se dissipait avant de prendre la parole.

"Jashin, dieu de destruction, causa mort et désarois, il vous remerciera en vous permettant de vivre éternellement, d'observer les êtres aimés mourir jusqu'à vous délester de votre âme et vous permettra de résister à milles douleurs. Vous pourrez vous noyer, sans pouvoir mourir et trouver le repos."

J'essayais de manière subtile de déstabiliser l'homme qui se tenait à ma droite et de faire passer le Jashinisme pour une religion à double tranchants. Je comptais faire en sorte qu'aucun habitant de ce village ne songe à vouer un culte à une telle divinité. Cependant, mes informateurs m'avaient indiquées plusieurs hommes, or, un seul se tenait devant moi, sans doute s'étaient-ils séparées. Ma mission ne faisait donc que commencer et il ne tenait qu'à moi de mettre fin aux agissements de ce groupe  de criminels.


...........................................................................................................................

Rang: B
Description : Mizaki est un petit lièvre brun avec de très longues oreilles. Il est très attaché à Gargonith. Il passe son temps sur l'épaule de son maître. Il possède les spécialités sensorielles et Ninjutsu.

Rang B : Le lièvre détecte avec son flaire et son ouï supérieure les adversaires dans un rayon de 20 mètres autour de l'utilisateur.




Kirigakure. ★ Technique de la brume cachée

Résumé Type : Ninjutsu Suiton
Rang : D
Description : Cette technique est une spécialité des ninjas de Kirigakure, où l'on provoque un brouillard en soulevant un peu d'eau à partir d'une source préexistante ou expulsés de leur bouche. L'épaisseur de la brume est contrôlée par la quantité de chakra malaxé en elle. Elle ne peut pas tromper le Byakugan, mais, en raison de la brume en cours de création avec le chakra de l'utilisateur, Sharingan et Rinnegan seront inefficace. Utilisable seulement par les ninjas de Kiri et Kakashi.



×××××××××××××××


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Membre du Parlement - Boshoko


Messages : 32
Date d'inscription : 10/06/2015


Fiche Shinobi
Rang: A
Points Expériences:
0/1000  (0/1000)
Réputation:
0/40  (0/40)

MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine [PV Gargonith]   Mer 1 Juil - 17:01



¤Jashin¤




La capuche du vêtement de Saneno couvrait à moitié son visage, mais néanmoins ses traits étaient perceptibles, ou plutôt les traits de sa transformation. Celui d’un vieil homme au visage creusé par les âges et ridé par la sagesse que celui-ci lui avait permise d’acquérir. Disposant d’une barbe et d’une crinière grisonnantes. L’homme tenait face à lui le livre contenant l’histoire de Jashin, l’histoire de sa religion, comment elle était née. Le membre du Boshoko venait de finir sa première tirade et s’apprêtait à en commencer une nouvelle.

 « Le dieu protecteur leva alors son arme de destruction, prêt à l’abattre sur la créature qui avait l’orgueilleux désir de prendre aux hommes ce qui leur appartenait, et… »

Le prêcheur s’arrêta au beau milieu de sa phrase tandis qu’un brouillard inhabituel commençait à se lever. Décidément, le village Kiri était prompt à réagir, mais peut-être aurait-il mieux valu que leur ninja soit plus discret. Le "Kirigakure no Jutsu" était typiquement une technique des Shinobi du village caché de l’eau. L’identité de son adversaire était donc dorénavant établie. Saneno s’attendit à une attaque et serra plus fermement son bâton, prêt à se défendre. Cependant, chose surprenante, aucune attaque ne vint. À la place, le brouillard disparut petit à petit et au côté du prêcheur apparu un autre moine Jashiniste, portant le même accoutrement. C’était une plaisanterie ? L’un de ses frères avait-il été tué et dépouillé de ses habits ? Ce ne serait pas étonnant que Kiri commette de telles bassesses. Au final, cela n’avait pas d’importance, il ne s’agissait là que d’une tentative de semer la zizanie. Une tentative que le chef spirituel allait faire avorter bien rapidement.

« Jashin, dieu de destruction, causa mort et désarrois, il vous remerciera en vous permettant de vivre éternellement, d'observer les êtres aimés mourir jusqu'à vous délester de votre âme et vous permettra de résister à milles douleurs. Vous pourrez vous noyer, sans pouvoir mourir et trouver le repos. »

Un léger rire s'échappa du vieillard, alors que la foule semblait soudainement troublée par cette intervention. Saneno se contenta de baisser sa capuche pour faire apparaitre le visage de sa transformation, celui d'un vieil homme, balayant sans un mot l'une des accusations du nouvel arrivant. Un seul d'entre eux avait atteint l'immortalité, aucun autre. Celui qui se trouvait là semblait connaitre certaines choses sur le Jashinisme. Mais peut-être pas autant qu'il le prétendait. Il était temps de s'amuser. Fermant le livre et le collant contre son cœur, Saneno continua. Il n'avait pas besoin du livre, il connaissait chaque verset par cœur.

« Il aurait été préférable mon frère, de vous présenter à nous autrement que sous couvert d’une brume, ninja de Kiri. C’est avec plaisir que j’aurais débattu. Mais les accusations que vous lancez sont grotesques. »

Le visage ridé du Henge sourit un peu avant de continuer de sa voix grave et puissante.

« Le dieu protecteur leva alors son arme de destruction, prêt à l’abattre sur la créature qui avait l’orgueilleux désir de prendre aux hommes ce qui leur appartenait et frappa l’Asura originel. Le combat fut long, mais Jashin parvint à défaire son ennemi. Celui-ci tomba au sol et un flot de sang s’échappa de ses blessures. Cependant la malice de l’Asura était plus grande que le dieu ne l’avait estimée. La chair de son adversaire se décomposa et du sang naquit de nouveaux démons. Et le combat reprit alors. Toutefois chaque goutte de sang qui tombait au sol donnait naissance à de nouveaux adversaires tant et si bien que le dieu de la destruction qui se posait en protecteur de l’humanité fut submergé. »

Saneno tourna son visage en direction de l’inconnu.

« Voyez-vous mon frère, la seule erreur qu’ait pu commettre Jashin est d’avoir sous-estimé la malice de son adversaire. Mais est-ce que mon dieu a pour autant baissé les bras ? Non. La fatigue harassa le destructeur de toute chose face aux hordes d’ennemis qu’il repoussait sans relâche du royaume des hommes. Tandis que la transpiration coulait sur son corps, il réalisa que tous ses efforts étaient vains et qu’il serait bientôt trop faible pour abattre les hordes qui se levaient à la suite de chaque coup de son arme. Il réfléchit alors à une autre méthode pour exterminer le démon, puis avec sa sueur mélangée à la terre, il fabriqua deux hommes qu’il chargea de la sainte tâche de délivrer la terre des monstres.»

Saneno marqua une nouvelle pause, reprenant son souffle. Légèrement amusé.

« Jashin ne remercie pas. Il bénit ceux qui sont prêts à l’aider dans son combat pour défendre l’humanité. Jashin à la possibilité d’exempter ses fidèles de la destruction et de la peur. Tout pouvoir à un prix, mais j’ai peur que vous le surévaluez. Et quand bien même, n’est-il pas dérisoire en comparaison d’un avenir pour l’humanité ? De vos descendants ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine [PV Gargonith]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'habit ne fait pas le moine [PV Gargonith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'habit ne fait pas le moine. [Self-Murder]
» L'habit ne fait pas le moine... [Pv: Chatiel] [SPOILERS!!!]
» Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
» L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]
» L'habit ne fait pas le moine. [Twan] // END.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Genesis :: HORS RPG - DETENTE :: Kiri-