BANNIERE
Un espion à traquer. ♫ [ PV shimizu Ken]

Partagez | .
 

 Un espion à traquer. ♫ [ PV shimizu Ken]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chuunin de Konoha

avatar
Chuunin de Konoha


Messages : 33
Date d'inscription : 25/06/2015
Age : 27


Fiche Shinobi
Rang: B
Points Expériences:
0/600  (0/600)
Réputation:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Un espion à traquer. ♫ [ PV shimizu Ken]   Sam 4 Juil - 1:50


 ❝Une chambre qui n'est pas la mienne❞
feat.Shimizu Ken.




Mes yeux s'ouvraient péniblement et découvraient un environnement inconnu, une pièce qui n'était pas ma chambre et un lit qui n'était pas le mien. Tandis que mon esprit embrumé ne se souvenait même pas du "comment" j'étais arrivé jusqu'ici. Un trou noir certainement dû à l'absorption de multiples alcools et drogues, en somme une matinée routinière dans ma vie faite de dépravation et de débauche. Ce n'était pas tout, bien sûr. Même sans avoir aucun souvenir de la soirée, je pouvais deviner assez précisément les infamies commises. La chambre entière était parfumée par l'odeur des ébats tumultueux entre une jeune fille et l'un de ces amants. Comment l'ignorer alors que j'étais confortablement allongé contre lui, mon bras droit enlaçant son corps dénudé et ma tête blottis contre son torse qui manquait de musculature. Les premiers rayons de soleil traversaient la fenêtre de la chambre et éclairaient une pièce qui portait les séquelles d'une nuit d'ébriété, chaotique et éprouvante. Une luminosité qui me permettait de mettre un visage sur ce corps, sur cet homme avec qui je venais visiblement de passer une nuit mouvementée. Mes yeux étaient à hauteur de son buste, donc je remarquais déjà un physique fin et une musculature quasiment inexistante. Au moins ce n'était pas un gros lard avec des bourrelets qui pendent et une senteur abjecte. Regardons le bon côté des choses. Mon regard remontait le long de sa peau délicieusement douce pour un homme, jusqu'à son visage légèrement masqué par une petite mèche de cheveux. Cela ne m'empêchait pourtant pas de reconnaître mon amant du soir, puisqu'il était un ninja du village avec qui j'avais déjà eu l'occasion de partir en mission, Shimizu Ken. Décidément, j'avais le don pour les choisir, même lorsque je ne me souviens de rien je me trouve vraiment stupide. Il n'est jamais bon de fusionner son corps avec celui d'un collègue de boulot, si l'on peut dire ça de cette manière. Puis, je ne l'avais jamais regardé de cette façon, tout du moins jamais dans de telles circonstances. En y regardant de plus près il faut dire qu'il n'était pas vilain du tout comme garçon, plutôt séduisant. Avec un air nias et puéril qui lui donnait un côté "mignon" et une chevelure sans aucune symétrie qui offrait un côté un peu "foufou" à sa personne. Même si le connaissant un tout petit peu de nos quelques rencontres, il était certainement trop feignant pour prendre le temps de se coiffer convenablement.


Quoi qu'il en soit, le temps n'était plus à l'observation et l'admiration. Je devais absolument quittez ces appartements afin d'éviter si possible la gêne qui pourrait s'installer s'il venait à se réveiller pendant que je suis encore dans son lit. Honnêtement je ne savais pas comment faire comme si de rien n'était, bien qu'en l'occurrence je ne sache pas vraiment ce qu'il y a eu entre nous ce soir-là. Qu'importe. Profitant de son paisible sommeil pour m'éclipser délicatement du lit, en marchant sur la pointe des pieds afin de récupérer mes affaires, complètement nue. Je profitais d'être à la hauteur de sa salle de bain afin d'enfiler au moins mes sous-vêtements, toujours en essayant de faire le moins de bruit possible. C'est à ce moment-là qu'un autre ninja du village faisait son apparition à mon plus grand regret... Celui-ci ouvrant légèrement la fenêtre qui était déjà entre ouverte afin d'aérer un peu la chambre de Shimiken durant la nuit.


"Oyyy Shimiken, debout ! Allez réveilles-toi, bordel ! Je te laisse cinq minutes le temps de mettre la main sur cette garce avec qui tu dois faire équipe. Tiens attrape ça, c'est ton ordre de mission et le nom de celle qui t'accompagnera. Assures-toi d'être aux portes du village d'ici dix minutes, donc magnes-toi le fion, glandeur !" Je ne savais pas vraiment combien de filles dans le village avait le privilège d'être traité de "garce", mais quelque chose me disais qu'il s'agissait en fait de moi... C'est l'avantage quand tout un village vous reconnaît pour certaines choses de votre vie privée qui ne sont pas forcément avantageuses, je suis reconnaissable parmi toutes ces femmes. Maintenant pour moi les choses n'allaient pas être très simples, bloquer dans la salle de bain de Shimiken. Celui que je souhaitais éviter à tout prix en partant d'une manière furtive et rapide. S'ajoutant à cela, j'étais certainement celle avec qui il avait été désigner pour cette fameuse mission et celle que l'autre enfoirer cherchait, celui qui me traitait de garce vous voyez ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un espion à traquer. ♫ [ PV shimizu Ken]   Sam 4 Juil - 17:19



Je déteste l'alcool, j'ai toujours détesté l'alcool. Je ne le dis plus, a chaque fois on me sort cette phrase stupide "C'est parce que tu n'as jamais goûté un bon alcool" ou peut être simplement qu'il n'y en a pas. Peut être que le but de l'alcool ce n'est pas d'être bon, mais de nous retourné le cerveau. C'est pour ça que je ne bois jamais un verre, mais trois bouteilles. Ça ne dure qu'une seconde ou deux, mais l'espace d'un instant j'ai l'impression de me perdre, de ne plus rien comprendre, d'être vide. Qu'importe le flacon, pourvu qu'on est l'ivresse.

Je clignes des yeux et je tend la main à ma droite. Je sens le lit, les draps sont encore tiède. Je me redresse et je regarde autour de moi. Impossible de me souvenir de ma nuit, impossible de me souvenir qui était à mes côtés. Je regarde la table basse à ma droite, une cigarette est posé dessus. Je me lève, la prend et l'allume. Je porte un pantalon en tissu, très fin, faisant office de pijama et je me dirige dans la salle de bain. J'y entend des murmures.

Shimiken – "Sur toute les fenêtres, tu as choisit celle de la salle de bain... Je suis désolé, mais je préfères que l'on reste ami."

Alors que je récupère le parchemin, je lui offre un sourire moqueur. Je déplie le parchemin et prend connaissance de la mission.

Shimiken – "Tu peux sortir, ce n'est pas comme si j'étais un ninja et que tu te cachais dans ma salle de bain. D'ailleurs je sais même pas pourquoi tu te caches, que l'on est ou non couché ensemble cette nuit ce n'est pas la mort. A moins que tu sois un travestie, mais auquel cas c'est moi qui vait finir en position fœtale au fond de mon lit après avoir brûlé les draps. Pas que j'ai quelques choses contre les travesties, mais les hommes très peu pour moi !"

Je tourne la tête et reconnaît Ayumi, une kunoichi.

Shimiken – "Toi... Ça réduit de manière considérable les chances que l'on est pu faire l'amour, le fait que l'on soit chez moi tiens déjà de l'exploit. A la rigueur j'aurais pu ramener une fille chez moi si je n'avais pas trop bu, ou une fille aurait pu me ramener chez moi si elle n'avait pas trop bu. Mais t'es pire que moi et je suis connu comme étant le pire... Premier à la douche !"

Revenir en haut Aller en bas
Chuunin de Konoha

avatar
Chuunin de Konoha


Messages : 33
Date d'inscription : 25/06/2015
Age : 27


Fiche Shinobi
Rang: B
Points Expériences:
0/600  (0/600)
Réputation:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un espion à traquer. ♫ [ PV shimizu Ken]   Dim 5 Juil - 15:51


 ❝Drôle de mec❞
feat.Shimizu Ken.




Je me retrouvais à moitié nue face à Shimiken qui ne semblaient pas être intrigué par ma présence dans sa salle de bain, tentant même de détendre l'atmosphère en murmurant quelques mots qui me mettaient le sourire aux lèvres. En fait, il réagissait comme si tout était normal pour lui et c'était limite comme si nous étions un vieux couple habituer à se réveiller côté à-côté chaque matin. Il faut dire que j'ai une certaine expérience de ces situations-là, mais je n'avais jamais vraiment rencontré un mec aussi décontracter après une nuit comme celle-ci. D'ailleurs, généralement les mecs préfèrent que je me casse de leur chambre avant le lever du soleil, histoire que personne ne me voit sortir de chez eux... Au moins Shimiken avait eu la délicatesse de ne pas le faire, ou bien il n'était pas en état d'y penser et il aurait réagi de la même manière s'il en avait eu l'opportunité. Je connaissais un peu le phénomène Shimiken pour avoir déjà bossé avec dans le passé et franchement je n'avais jamais réussi à comprendre le sens de ces phrases. Je devais être trop bête pour saisir le sens qu'il donnait à ces mots, ou bien pas assez rapide de la ciboulette pour comprendre s'il était sérieux ou s'il plaisantait. Pas très étonnante puisqu'il était certainement l'un des plus intelligents du village, malgré le fait qu'il n'avait strictement aucune motivation dans la vie, tout du moins en apparence.


Ayumi - Tsss. Tu sais très bien que je comprends rien à ce que tu racontes quand tu parles comme ça. Nous savons très bien ce qu'il y a eu cette nuit, donc pas besoin de dire quoi que ce soit et ce sera très bien comme ça.


Comme vous pouvez le constater par vous-même, je n'étais pas très doué pour les rapports "amicaux" et pour m'adresser aux autres. Il faut dire que je n'avais pas trop eu l'occasion de nouer des liens dans le village, mis à part ceux où parler n'est pas très utile... Certainement l'habitude d'être rejeté après chaque nuit passer aux côtés d'un autre et de revivre les mêmes ressentis de solitude lorsque tout s'arrêtait. Même si je pensais qu'il y avait encore de l'espoir pour une fille comme moi, les jours passaient et se ressemblaient tous. Au point où l'illusion d'une vie meilleure et pleine de bonheur s'évaporait toujours un peu plus. Sans trop perdre de temps je saisissais l'ordre de mission que Shikimen venait de récupérer pour vérifier que mon nom était bien inscrit dessus. Sans même prendre la peine de lire la mission en elle-même, de toute manière ça ne m'intéressait jamais. Surtout quand vous avez un cerveau aussi brillant à vos côtés pour une mission, prendre connaissance des faits n'est pas très important, puisqu'il se fera un malin plaisir de tout arranger par son génie naturel. Quoi ? Il faut bien se reposer un peu sur les autres, parfois. De toute manière mes qualités ne sont pas intellectuelles et Shimiken le savait très bien pour m'avoir vue lors de missions. Donc, élaborer un plan d'action pour lui n'en sera que plus facile et nos dernières missions ensemble étaient de véritable succès, nous nous complétions plutôt bien finalement. J'enfilais le reste de mes fringues devant lui, sans aucune gêne. Je n'étais pas du genre pudique, non. Ce serait le comble avec la réputation que je me coltine, autant leur donner raison et être l'image parfaite de ce qu'il pensait de moi. De toute manière je ne serais jamais vue autrement par les autres, autant me faire une idée tout de suite.


Ayumi - Bon je te laisse prendre ta douche de toute manière je dois retourner chez moi pour récupérer mon équipement, tu sais très bien que je ne peux pas partir en mission sans ça... On se rejoint aux portes du village juste après, d'accord ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un espion à traquer. ♫ [ PV shimizu Ken]   Lun 6 Juil - 9:11



Je détourne le regard d'Ayumi en secourant la tête.

Shimiken – "C'est pour cela que je suis sûr que je n'ai pas pu coucher avec toi, tu me saoule et pourtant je t'aime bien. Non content de te complaire dans ta réputation de garce tu ne peux t'empêcher de jouer les connes. Comme si c'était compris dans le lot. Parce que je suis un génie tu ne comprend rien, et comme toujours tu vas me suivre au cours de cette mission. Un jour tu fera équipe avec un idiot, le roi des cons, et tu mourras. Parce que t'auras jamais appris à réagir par toi même, parce que le génie sera pas là pour sauver le monde … Parce que je suis pas Naruto et que j'en ai rien à faire de vous."

Après ce discours au combien prétentieux, j'écrase ma cigarette et je la jette à la poubelle. Quand je me tourne, elle est déjà habillé et prête à partir. J'ai été odieux avec elle, je devrais m'excuser. En même temps, c'est sa faute. Ça ne serait pas bon pour elle que j'aille dans son sens. Ou alors je me cherche des excuses. Tant pis.

Shimiken – "On va se séparer les tâches. Tu partiras avec Pompoko, il t'attendra à l'entrée du village, et il m’invoquera une fois arrivé. On se retrouve … Après le pont du ciel et de la terre, en continuant vers Iwa tu trouvera un village de mineur dont je ne me souviens plus le nom, je sais même pas s'il en a un. Faites vous discret, pas de bandeau. De mon côté, je vais essayer de récolter un maximum d'information. Quand on vole des informations, c'est pour les vendre, et il n'aura pas prit le risque d'aller à Iwa qui est un village de l'alliance si il n'avait pas un acheteur."

Je la pousse en dehors de la salle de bain, ferme la porte. Je l'ouvre et sors la tête.

Shimiken – "Prend soin de toi, je suis pas rassuré si t'es pas au top de ta forme."

Revenir en haut Aller en bas
Chuunin de Konoha

avatar
Chuunin de Konoha


Messages : 33
Date d'inscription : 25/06/2015
Age : 27


Fiche Shinobi
Rang: B
Points Expériences:
0/600  (0/600)
Réputation:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un espion à traquer. ♫ [ PV shimizu Ken]   Mar 7 Juil - 0:59


 ❝Tu m'énerve❞
feat.Shimizu Ken.




Qu'est-ce qu'il aimait parler celui-là, je vous jure. Il arrivait à me mettre sur les nerfs en un rien de temps, avec ces phrases tellement géniales et son côté "je-suis-un-génie-saouler". Il pouvait bien être le Hokage en personne que je lui dirais d'aller se faire voir sur-le-champ. D'ailleurs je ne manquais pas de lui faire remarquer qu'il commençait sérieusement à me gonfler. S'il voulait continuer comme ça, la mission risquait de devenir beaucoup plus éprouvante à accomplir.


Ayumi - "On ta jamais dit que pour un génie t'es vraiment qu'un crétin fini ? D'ailleurs, ma fameuse "réputation" comme tu dis si bien, c'est en partie à cause d'abrutis en ton genre qu'elle existe... Il n'y a rien eu entre nous. Tant mieux dans ce cas !"


J'étais déjà à mes limites de la crise hystérique, alors qu'en il rouvrit la porte de la salle de bain juste après m'avoir poussé en dehors pour rajouter une petite remarque pour me prendre de haut une nouvelle fois. Je ne me gênais pas pour lui claquer la porte à la figure d'un coup de poing dans celle-ci, relâchant ainsi mes nerfs et toute cette frustration.


Ayumi - " Aaaaaaa ! Tu m'énerves ! " tout en frappant la porte de la salle de bain et en détalant de son appartement telle une échappée de l'asile psychiatrique.


J'avais brièvement pris le temps d'écouter la partie où il tentait de m'expliquer ce qu'on allait faire. C'était ça où lui en foutre une dans la tronche, autant ne pas commencer tout de suite sur des bases encore plus tendus que celles déjà présentes entre nous. Juste le temps pour moi de regagner mes appartements, prendre une douche, me changer et récupérer tout mon équipement. Une quinzaine de minutes en tout, avant de rejoindre Pompoko l'invocation de Shimiken aux portes du village. Depuis le village jusqu'à notre destination il y avait environ une journée et demie à pied, bien assez de temps pour faire retomber la pression de mon réveille un peu trop agité. Je devais me faire discrète et ne pas mettre mon bandeau du village de Konoha, donc j'avais suivi à la lettre les consignes de mister "je-suis-super-intelligent". Cependant, pas sûr que mon accoutrement allait passer inaperçu lorsqu'on serait arrivé dans le village, puisque je n'avais presque aucun vêtement sans décolleté plongeant dans ma garde-robe. Bien sûr c'était un vêtement fait pour le combat, je n'étais pas non plus totalement stupide. Mais, le tissu était manquant juste au niveau de ma poitrine et remplacer par une légère dentelle, ouvrant un décolleté magnifique pouvant être contemplé par tous.


Un arrêt pour nous reposer, un autre pour passer la nuit dans une auberge sur notre route et nous étions arriver au gigantesque pont du ciel et de la terre. Un pays magnifique d'ailleurs, où la faune et la flore recouvraient l'ensemble des terres. Des champs merveilleux accompagnaient nos pas depuis notre arrivée dans le pays de l'herbe et c'était plutôt agréable d'être ici, presque toute seule pour apprécier ce moment de liberté. Shimiken nous avaient parlé d'un village de mineur et je ne serais pas trop dire si celui qu'on découvrait devant nous en était un. Logiquement c'était ça, puisque nous n'avions pas dévié notre route depuis le pont.


Ayumi - "Hey Pompoko, tu devrais invoquer Shimiken avant qu'on entre dans le village. Je sais pas si c'est le bon village, mais pour passer inaperçu vaudrait mieux éviter qu'on voie un tanuki invoquer quelqu'un en plein milieu de la rue... Qu'est-ce qu'il a bien pu faire pendant plus d'une journée celui-là..."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un espion à traquer. ♫ [ PV shimizu Ken]   Ven 10 Juil - 3:21



Loin du danger des combats, je ne peux empêcher mon cœur de battre la chamade. Dans quelques secondes, peut être une minute Pompoko va m'invoquer. Depuis le début c'est un piège et ils n'attendent qu'une chose c'est que je les rejoigne. Je n'aurais que quelques seconde, peut être moins. Alors j’attends et je me tiens prêt.

Pompoko – "Ça va, ça va je l'invoque !"

Ma vue ce trouble, de la fumée. L'odeur de mon appartement à laissé place à celui de la terre humide, de la fraîcheur du début de journée. A l'aveugle j'attrape Pompoko, je tourne la tête, je tend la main au hasard. Je sens un bras, je l'agrippes sans savoir si c'est Ayumi. Je sens la chaleur dans mon dos alors que j'utilise mon Shunpo. Un pas éclair, je fais exploser mon chakra au niveau de mes pieds et je nous téléporte cinq mètre plus loin ou une boule de feu viens de frapper. A l'arrivée, je manque de tomber, je me retourne. Notre cible ne nous laisse pas le temps de répondre et tente un coup de sabre sur Ayumi. Hadachi, je saisie la lame et la brise en deux. Il envoie son poing, j'envoie le miens. On se frappe mutuellement et on se retrouve propulsé en arrière, je suis au sol, il est débout.

??? - "Je ne m'attendais pas à une réplique, mais tu es hors jeux."

Je grince des dents, mais il a raison. Je me suis brûlé la cheville. J'ai prit sur moi pour répliquer, mais je ne peux même plus tenir debout.

Shimiken – "Ce n'est pas comme si j'avais prévu de te vaincre, ce n'est pas mon rôle."

??? - "Avant que je vous tue, comment as tu su ?"

Shimiken – "La flemme de tout raconté. J'ai juste compris que tout ceci était un piège et que tu voulais nous tuer. Que tallais attendre qu'on m'invoque, bref ta stratégie était merdique et ta défaite couru d'avance … Ayumi, c'est le méchant, faut le vaincre."

Inutile de flatter Ayumi, elle sait ce qu'elle doit faire et elle le fait bien. Pour ma part, je prend une cigarette et je l'allume, tirant une première bouffée. Je viens de remplir ma part du contrat en les sauvant tous les deux, reste plus qu'a admirer le combat.

(Tu peux utiliser Pompoko pour te battre. Il prend ton apparence mais ne maitrise aucune technique, il peut utiliser les accessoires et arme de base d'un ninja. Au moindre coup un peu trop fort il est hors jeu)

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un espion à traquer. ♫ [ PV shimizu Ken]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un espion à traquer. ♫ [ PV shimizu Ken]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aferbas Baziageth [Assassin & Espion de la Dothka]
» Nalfein Nathrae [Espion/Assassin de la Dothka]
» Carnet d'un espion malade | Luigi di Paliano
» Espion des Nuits~Terre~Mâle [Libre]
» [FB 1623] Acheter un navire ou berner un espion?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Genesis :: HORS RPG - DETENTE :: Iwa-