BANNIERE
Ninjutsu, nous voilà !

Partagez | .
 

 Ninjutsu, nous voilà !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Genin d'Iwa

avatar
Genin d'Iwa


Messages : 59
Date d'inscription : 16/07/2015


Fiche Shinobi
Rang: C
Points Expériences:
156/450  (156/450)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Ninjutsu, nous voilà !   Ven 24 Juil - 17:17

Une journée tout à fait banale, une journée comme les autres qui se déroule toujours de la même manière. Pourtant, il existe des personnes qui sont en quête d’aventures fantastiques qui les mèneront à la gloire et au pouvoir. Ou alors ceux qui préfèrent s’acharner comme des fous pour réaliser leur rêve et leur but. C’est là que nous retrouvons notre tendre, et pourtant robuste, Sento. Il garde son habitude à frapper sur diverses choses ou alors effectuer de nouveaux mouvements pour développer davantage son taïjutsu. Il est très fier de son talent au combat, un peu trop même. Surtout que ses compétences actuelles lui ont permis d’accéder au grade de Genin, qui logiquement lui aurait été impossible. Pourquoi ? Son incapacité à utiliser son chakra comme les autres débutants. Alors, c’est par sa volonté et les encouragements de son père qu’il sût faire face à ce mur se trouvant devant lui. Ne comptant que sur lui-même, vu qu’aucun professeur ne lui enseignait, il prouva aux juges qu’il méritait ce grade. Donc il s’est mis en tête de s’entraîner le plus possible pour passer au rang supérieur, Chunin. Car si vous ne le saviez pas, Sento a vingt ans, mais cela fait un long et bon moment qu’il est Genin. Notre pauvre shinobi ne peut monter en grade, car malheureusement, n’ayant que le taïjutsu qu’il juge à un niveau insuffisant encore, il ne maîtrise aucun autre art de combat ou de spécialité. Au début, cet idiot s’est mis en tête de travailler dès qu’il en a le temps, pour ne pas se reposer sur ses talents acquis. Il avait beau continuer encore et encore, cela lui était toujours refusé. Sauf que l’on connait notre petit gars, il ne se laisse pas abattre et continue avec le sourire !

Voici que le jour laisse place à la nuit, sincèrement, le paysage est magnifique au coucher du soleil. Sento le sait bien, car étant enfant il vivait sur les montagnes et avant de s’endormir, il observait cette fabuleuse scène. Il fait de même encore aujourd’hui, il s’arrête quelques secondes pour l’admirer et repart chez lui. Quand il rentre, son père, encore un peu faible après son passage à l’hôpital, a préparé le dîner et accueille son fils. Pendant le repas il n’y a pas de silence, les deux hommes partagent tout ce qu’ils ont vu, fait ou entendu. Notamment de l’entraînement du Genin, que l’ancien shinobi trouve trop sévère pour son corps.

« Sento… Tu sais très bien ce que je pense des efforts que tu fais pour progresser. Mais pourquoi se priver de ta vie ? Tu n’arrêtes jamais. Vois autre chose que le monde des ninjas.

- Me priver de ma vie ? Je te signale que je suis très bien comme je suis. Et si je m’entraîne tant, c’est pour passer l’examen chunin un jour. Mais pour le moment, au vu de mes capacités, je ne peux aller plus loin.

-      Je le sais bien… J’ai vécu la même chose. J’étais un ancien shinobi certes, mais Genin uniquement. Je ne pouvais pas accéder au grade suivant, par mon manque de talent. On peut dire que c’est une sorte de sélection naturelle. Certains peuvent et doivent accéder au-dessus, mais les autres n’en sont pas dignes…

- Quoi ?! Tu vas me dire que par notre incapacité à utiliser le chakra, on ne peut pas devenir Chunin ? Put***, pourquoi je suis tombé avec une capacité pareille… Si seulement j’étais comme tous les autres, ce serait bien mi… »


A peine eut-il le temps de finir qu’une bonne claque à l’ancienne lui arrive en plein visage. Son père, essoufflé par cet effort, lui lance un regard noir, comme celui de Sento avant sa prise de conscience. Il comprend, il a été trop loin dans ses paroles. Le repas qui lui est légèrement entamé, ne sera pas terminé pour aujourd’hui. Le garçon prend un petit sac d’affaire propre et de quoi dormir et sort de la maison. Quant à lui, le père se pose sur une chaise et laisse couler ses larmes sur son visage triste. La nuit s’annonce longue…  

Après la lourde atmosphère qui régnée dans la pièce, la bonne fraîcheur du soir souffle faisant rentrer tous les villageois chez eux. Le calme est présent dans le centre-ville, alors que celui est normalement bondé la journée. Peut-être que ce pays n’est pas bien économiquement parlant, mais n’empêche qu’il est posé et prospère quand il le veut, si on enlève la xénophobie chez certains. Mais bref, le sujet doit se concentrer sur notre héros qui ne vit pas les meilleures heures de sa vie. C’est la première fois qu’il se sent aussi mal, qu’il regrette tout ce qu’il a pu dire ou penser, lui qui ne se plaint jamais. Il traverse les rues et se dirige vers son endroit préféré, le terrain d’entrainement. On peut dire qu’il a suivi Sento depuis son plus jeune âge. Toutes ses techniques et entraînement se sont produits ici. Contrairement à d’habitude, il n’arrive pas avec son grand sourire, mais une mine d’homme souffrant psychologiquement. Il est perdu dans ses pensées sombres en ces temps actuels. Les événements ne l’aide pas forcément, le monde ninja bouge énormément, bientôt, des répercussions seront visibles, enfin il ne l’espère pas, mais il sait que c’est une possibilité. Il s’efforce à s’améliorer, sauf qu’il ne cherche pas forcément le grade de chunin pour rien, pas pour l’honneur ou le pouvoir, mais pour montrer que le village peut compter sur lui pour lutter. Il veut être capable de se battre afin de protéger tout le monde et finir par être accepté par tous. Alors ce n’est pas une option, c’est un devoir pour lui. Bien que maintenant, il ne sait pas s’il en est capable. Il pense que ses efforts ne serviront à rien s’il ne peut progresser, que comme son père, il doit quitter l’univers des ninjas et voir plus loin. Il réfléchit, hésite, se gratte la tête, mais ne pense pas se décider. Il veut encore y croire, juste un tout petit peu... Une ombre se rapproche de lui, encore déstabilisé par ses pensées, il ne le réalise que très tard et a tout juste le temps de se mettre en position de combat. Puis en s’habituant à la silhouette, il remarque que c’est son père. Confusion total pour le jeune homme, il ne comprend pas sa visite, surtout après les actes précédents. Se sentant très gêné, il regarde les pieds de celui-ci sans adresser un mot. Un long soupire sort de la bouche du plus âgé et prend la parole.

« Il y a peut-être une solution à ton problème. Certes je ne maîtrisais pas le chakra également, je t’ai donc appris tout sur le Taïjutsu, mais ta mère, bien qu’elle ne fût pas un ninja, pouvait l’utiliser mais ne le faisait pas. Il est possible que tu aies hérité de ses dons. Avec de l’aide, j’en suis sûr que tu y arriverais, car après tout, tu es aussi têtu que moi non ? »

Larmes et sourire sont au rendez-vous. Puis suite à un câlin, père et fils se sont réconciliés en plus d’être motivé pour la prochaine étape. Alors débute l’apprentissage du Ninjutsu !


Dernière édition par Shiro Sento le Jeu 6 Aoû - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin d'Iwa

avatar
Genin d'Iwa


Messages : 59
Date d'inscription : 16/07/2015


Fiche Shinobi
Rang: C
Points Expériences:
156/450  (156/450)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Ninjutsu, nous voilà !   Dim 2 Aoû - 12:20

La motivation est au plus haut sommet. Les deux hommes se lèvent en étant synchronisés, leur destination est le terrain d’entraînement. Un peu d’étirement avant de commencer une tonne d’exercice pour parvenir au but de Sento, maîtriser le ninjutsu. L’excitation est forte, on sent que l’ambiance a bien changé depuis hier. Une telle joie concentrée en ce lieu, une chose bien rare pour ce terrain. Lui qui est généralement rempli de gens avec pour objectif d’être le meilleur, salit par la sueur ou encore le sang quelquefois. Aujourd’hui personne en vue, donc le shinobi pourra apprendre sans problème et sans dérangement. Bref, finit de s’étirer, maintenant il faut commencer le programme. Son père sort un rouleau de son sac, dessus on peut lire « Base du ninja », ce serait donc tout ce qu’il faut savoir et acquérir pour normalement devenir Genin, bien qu’il existe certaines exceptions. D’abord, tout commence par la connaissance et non la pratique. Les textes parlent des affinités élémentaires.

« Doton, l’art de maîtriser la pierre. Suiton, l’art de maîtriser l’eau. Katon, l’art de maîtriser le feu. Fûton, l’art de maîtriser l’air. Raiton, l’art de maîtriser la foudre. Les cinq éléments formant les affinités du ninjutsu. Par fusion de certains éléments, on peut aussi créer un pouvoir unique appelé Kekkei Genkai. Mais chaque élément possède une faiblesse. »

Tournant le rouleau vers Sento, son père montre alors une image représentant les règles de grandeur des affinités.

Image rouleau:
 

Notre héros ne perd pas une miette de ce qu’il voit. Il veut avoir un maximum d’information sur le ninjutsu. Sauf qu’il oubliera sûrement après quelques temps. Après avoir fini l’observation, il voit une feuille juste devant son visage tendu par l’ancien shinobi. Surpris de cette action, il se demande alors à quoi sert cette petite feuille d’arbre. Des explications s’imposent donc.

« Voici une feuille, mais pas n’importe laquelle, celle-ci révèle ton affinité ! Hahaha tu ne connaissais pas ça mon garçon ? Bon, prend cette feuille dans tes mains et essaie tant bien que mal de concentrer du chakra dans tes mains. »

Affichant une mine d’incompréhension, il exécute les ordres, ferme les mains et les yeux. La concentration est primordiale, ceci est la première étape pour voir s’il est capable d’utiliser le ninjutsu. Jamais il n’a utilisé son chakra jusqu’à présent. Plusieurs secondes, puis minutes passent. Il n’abandonne pas, il s’accroche à cet espoir. Puis d’un coup, il sent de la poussière, il ouvre les mains puis par un coup de vent, les particules s’envolent. Un « que s’est-il passé enfin » se devine sur le visage de Sento. Son père relit le parchemin et saute de joie. Il lui explique le résultat de cette expérience. Son affinité n’est autre que le Doton. Il faut environ 10 secondes pour ensuite entendre une alarme ambulante qui risque de réveiller le village voire le pays tout entier. Sauf que ceci n’est que le début de l’entraînement. Après un premier pas de fait, il reste une route tout entière à traverser. Il y aura des obstacles évidemment mais notre Genin le sait, puis après tout, où se trouve le plaisir si tout s’avère facile ? Maintenant que l’affinité est fixée, il faut apprendre le Ninpo, le ninjutsu de base qui ne nécessite aucune affinité. Cet art est vraiment très utile, le fait est qu’il est plutôt utilitaire qu'offensif ou défensif, mais il est indispensable pour chaque shinobi confirmé. La première étape sera basique mais tout de même difficile. Créer un clone vraiment identique à lui-même. Sauf qu’avec aucune maîtrise du chakra, le temps sera long pendant les prochains jours. Mais on peut compter sur la motivation de Sento, il ne baissera les bras seulement s'il n’a pas le choix. Se tournant vers son père, il demande donc des conseils.

« Hein ? Mais j’ignore comment on fait ! »

Grosse déception… Il avait oublié qu’il était dans le même cas. La seule solution est de réfléchir à comment faire apparaître un clone. Bien sûr, il y a des explications sur le rouleau. Il affiche le signe à produire pour lancer la technique. Obliger de tester pour voir s’il peut en créer un. Positionnant ses mains, il s’écrit « Clonage » puis… Rien. Aucun changement, aucun clone, vraiment que le vent qui souffle emportant la vieille paille en fond de décor. Il croit alors louper une étape, c’est alors qu’une longue méditation se fait. Il essaie de temps en temps de réussir, cela abouti toujours par un échec. Les progrès ne se verront que 3 jours après. Un clone apparaît enfin, mais celui-ci n’est qu’un légume incapable de bouger ou d’effectuer une action. Au moins c’est sûr, il peut le faire. Il y arrivera, néanmoins il sent qu’il manque quelque chose durant le processus. Il sait d’abord que le problème venait de sa volonté, il ne souhaitait pas vraiment d’obtenir un clone, il voulait simplement s’améliorer. C’est qu’après avoir voulu l’apparition d’un clone qu’il apparût. Un élément manque encore, mais lequel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin d'Iwa

avatar
Genin d'Iwa


Messages : 59
Date d'inscription : 16/07/2015


Fiche Shinobi
Rang: C
Points Expériences:
156/450  (156/450)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Ninjutsu, nous voilà !   Ven 7 Aoû - 19:20

On dit bien après l'effort le réconfort ? Un bon repas maison préparer aux soins par le chef du village. Sento s'en réjouit d'avance d'avoir des plats de qualités. Le pauvre à le ventre vide avec un entraînement d'une telle ampleur. Oui j'avoue que c'est juste de la concentration et rien de physique, mais je vous signale qu'il n'y connaît rien et qu'il n'a pas une grosse cervelle. Un corps impressionnant pour une intelligence pas remarquable. On peut dire que c'est son point faible et sa limite, car physiquement personne ne l'a vu abandonner un combat de rue ou un entraînement. La pierre lui correspond vraiment, c'est l'élément représentant la nature et la solidité, mais aussi le pays où il se trouve. Bonjour Destin ! Mais bref nous nous écartons, le repas fut englouti en deux minutes, on peut entendre le soupire de Sento, très satisfait du festin. Alors qu'il débarrasse la table, il refait le point sur ses maîtrises et connaissances actuelles. Pour le moment, il a une bonne maîtrise du Taïjutsu, un corps qu'il juge correct, mais le problème vient de son esprit. Le shinobi a remarqué que le problème venait de sa volonté et ses pensées. A vouloir trop progresser il oublie le principal, être concentré continuellement. Le Ninjutsu est basé sur ce principe fondamental. Après avoir pris l'habitude d'une chose, il est difficile de changer du jour au lendemain. Pourtant la solution est là, simple à première vu mais difficile pour notre héros.

Alors que la nuit est tombée, aucun moyen de dormir. Ce détail le nargue et refuse de le laisser tranquille pour le soir. De petits exercices d'abdominaux pour s'épuiser et aussi pour s'endurcir, des pompes pour les bras, flexions pour les jambes... Rien à faire, son esprit reste coincé sur l'idée de réussir et résoudre le problème. Les nerfs commencent à chauffer sérieusement. Il cherche un peu partout autour de lui un truc à faire, balance son sac et entend un objet tombé. Le fameux rouleau de son père se retrouve à ses pieds. Par curiosité, le Genin jette un œil en relisant ce qu'il a déjà vu. Son objectif : voir un passage qui l'aidera. Déroulant encore plus le rouleau, certains mots attirent son attention : « énergie physique et mental, yin et yang ». En lisant quelques informations supplémentaires, il apprend que chaque être né avec deux sortes d'énergie, celles dite plutôt. Le chakra est finalement la manifestation et la fusion celles-ci. La clé verrouillant la porte est maintenant en sa possession. Un nouveau saut d'humeur se fait ressentir, puis un grand boum retenti. L'idiot s'est aussitôt endormi.

« Hey debout. Oh fiston ! Bon tu vas te lever oui ! »

Gros sursaut dès le matin. 8H00 du matin affiché à la pendule, c'est l'heure de se lever pour commencer une bonne journée d'entraînement. La motivation est encore là, mais la fatigue s'est invitée aussi. Le pauvre a tellement peu dormi, en plus il était par terre comme si tout allait bien. Il sent encore les marques du sol sur son visage. Sento écoute du mieux possible son père, s'aidant encore du rouleau pour conseiller et superviser son fils. Sauf qu'il perd son temps, le reste a déjà été lu, plus qu'à tester. Soufflant un grand coup, l'apprenti passe en mode concentration. Positionnant les mains et imaginant l'image de son clone, il essaie de distinguer les fameuses énergies en lui. Une sorte de lueur entoure alors le jeune homme. Comme s'il l'avait toujours fait, il malaxe son chakra et créer un écran de fumé juste devant lui. Est-ce une réussite ? Une ombre est visible dans le brouillard. Après un coup de vent puissant, Sento apparaît, enfin son clone. Testant ses habitudes, il voit s'il peut bouger, penser et réagir. Résultat de l’expérience : Réussite total ! Une autre victoire pour le Genin. La fatigue n'apparaît déjà plus, c'est plus de l'excitation à présent. Se tournant vers son père, il demande de suite le reste à apprendre. Le vieille homme réfléchissait, il essayait de se rappeler des techniques fondamentales. Puis il pointe d'un coup l'arbre.

« Grimpe cet arbre en marchant sur le tronc.

- QUOI !? Tu déconnes j'espère ? Ok je suis un ninja, mais pas un super héros. Ce n'est plus humain de faire ça. On dirait un film d'horreur ensuite.

- Roh mais écoute moi avant... Un shinobi de tout niveau doit être capable de faire ça. Il peux marcher autant sur des éléments liquides et solides. Peu importe l'angle. C'est fou j'avoue, mais si tu veux progresser dans la maîtrise du ninjutsu, tu vas devoir y passer mon petit.

- Ok ok. Donc je dois faire quoi précisément ?

- Essaies de te concentrer à nouveau. Tu as réussi à malaxer ton chakra, maintenant il faut que tu arrives à le placer dans des parties de ton corps. Pour cet exercice, le but est de le placer sous les pieds. Ainsi il te permettra de courir partout, même sur l'eau. Incroyable non ? »

Fini de parler, il faut s'y mettre. Il sait qu'il a acquis de meilleur base à présent, cette étape n'est qu'un amuse-bouche. Il repasse en mode cosmos et se focalise sur la plante de ses pieds. La lueur réapparaît mais elle est plus faible car elle n'est répartie que sur ses semelles. Il regarde avec conviction l'arbre et charge dessus tel un sanglier. Un premier pied de mis, il enchaîne rapidement. L'ancien shinobi cris un grand STOP pour que Sento s'arrête. Déstabilisé, il s'arrête net mais tombe. Se rapprochant de lui, il lui explique l'erreur qu'il a commise.

« Tu te focalise trop sur ta vitesse mais pas assez sur tes pieds. Tu dois être capable de monter, quelque soit ta vitesse. Tu peux même t'arrêter sans tomber logiquement. Recommence mais reste bien concentré. »

Avec un aire déçu, le jeune utilisateur de Ninjutsu se remet en place. Avec une avancé plus lente, il montre sans trop de difficultés. Son esprit est au maximum, il utilise 100% de ses capacités actuellement. Il sent la fatigue ainsi que les courbatures. Oui oui des courbatures, il utilise rarement sa cervelle, comprenez le pauvre enfant. Puis le fameux STOP se fait entendre, cette fois aucun changement, Sento est encore debout et bien heureux. Tellement qu'il saute, sauf qu'à présent, qu'est-ce qui le retiens dans les airs ? Au final, une bonne bosse sur le crâne et une meilleur nuit de sommeil pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin d'Iwa

avatar
Genin d'Iwa


Messages : 59
Date d'inscription : 16/07/2015


Fiche Shinobi
Rang: C
Points Expériences:
156/450  (156/450)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Ninjutsu, nous voilà !   Ven 14 Aoû - 15:10

Un matin bien douloureux. La grosse bosse est toujours apparente sur son crane luisant, bien qu'il ait mis un bandage, cela lui donne un look bien nul. Après tout il se moque de son apparence, le principal est son entraînement, pas de draguer les filles du coin. En parlant de fille, il se posait des questions. Comment son père a rencontré sa mère ? Une mission ? Un sauvetage d'un groupe de bandit ? Toutes sortes de question lui traversent l'esprit. Son père n’hésite pas à mettre une petite tape pour que le jeune apprenti arrête de rêvasser. Les idées de nouveau en place, il se concentre prêt pour apprendre de nouvelles choses. Aujourd'hui, la leçon se concentrera sur la permutation. Si les humains avaient la capacité de voir les pensées, un grand point d'interrogation apparaîtrait. Voyant le visage confus de son fils, l'ancien shinobi soupire et commence les explications, comme à chaque fois.

« Bon... Pour être le plus clair possible, tu dois esquiver une attaque en remplaçant ton corps par un objet ou autres corps non-vivants. Le plus basique est d'utiliser une bûche d'arbre. Mais un pantin ou un rochet peut aussi être utilisé, tout dépend de ce qui se trouve au alentour.

- Hmm... C'est bien compliqué quand même. Donc le but est d'échanger ma place avec un truc pour éviter de recevoir un coup. Comment on va faire pour s'entraîner ? Qui va m'attaquer ?

- Moi bien sûr ! Tu vas voir mon talent de lanceur. On m'appelait le fendeur de crâne, tellement qu'une puissance étonnante sortait de mes tirs. »

Il ignore comment il doit réagir : rire ou simplement être déprimé par l'attitude narcissique de son père. Sento préfère encore oublier ce qu'il vient d'entendre. L'Iwajin cherche un objet avec lequel il serait possible de permuter. Étant un endroit désert et plutôt sec, la seule chose est un rocher assez imposant. Quarante kilogrammes, suffisant pour commencer l'exercice. Pendant ce temps, le fameux tireur légendaire ramasse de petits cailloux pour avoir assez de munitions. Tout est en place, un mini affrontement va se produire. Père et fils vont combattre, qui gagnera ? Sento esquivera le tir ou se fera touché par le terrible « Fendeur de crâne » ? Une pression énorme enveloppe tout le terrain. Il sait que c'est faux, pourtant le jeune adulte prend peur. Il doute que son paternel puisse avoir une puissance terrassant les gens, mais la peur l’agrippe et il ne peut s’empêcher d'y penser.

Prenant la pose pour lancer, le vieil homme balance son bras en avant. Plus d'hésitation possible, il est impératif d'esquiver. Chakra ok, concentration ok et rocher aussi. Tous les éléments sont là. Une seconde avant l'impact, pas le choix, il ferme les yeux et créer un écran de fumée autour de lui. Quand il ouvre les yeux, il vérifie par réflexe s'il ne possède aucune blessure. Puis il jette un œil, le rocher et son corps ont échangé de place. Exercice réussi, il progresse de plus en plus vite. Sa formation au Ninjutsu montre d'excellent résultat. Bientôt, il pourra franchir le cap et devenir Chuunin. Il saute de joie en faisant le tour du terrain, un vrai petit gamin... Mais en s'approchant du rocher lui ayant servi, il remarque un sacré trou, le traversant entièrement. Se posant de sérieuse question, il se tourne vers son père qui affiche un grand sourire. Disait-il finalement la vérité ? Cherchant le cailloux qu'il lança, il le voit enfoncer dans le seul arbre du terrain. On peut même voir l'impulsion du choc quand celui-ci le toucha. Il ne veut pas y croire, impossible que l'histoire s'avère vraie. Il cherche alors toutes les excuses qui peuvent exister en ce monde. Rien à faire, il s'avoue vaincu. Il a appris qu'il ne faut jamais sous-estimer les gens, même ceux de son entourage. Une bonne leçon de moral pour notre débutant. Le pauvre gars doit encore apprendre beaucoup de choses avant d'être un bon et honorable shinobi du village et du monde aussi.

« Fiston, ce monde est vaste. Découvrir tout demande du temps et de la patience, certains disent qu'il faut plusieurs vies pour tout connaître. Je ne dis pas que tu dois tout savoir, mais je veux que tu apprennes autant que tu peux. Ne fait pas la même erreur que moi, ne reste pas sur tes acquis. Voit plus loin, toujours plus loin et avance. Seulement lorsque tu te sens égaré, reviens aux origines puis repart. Aujourd'hui je n'ai plus rien à t'apprendre et demain non plus. Trouves ta voie et restes-y. »

Les paroles du vieux sages restent gravées dans l'esprit du jeune homme. Une petite larme tombe au sol puis un sourire apparaît. La nuit est loin d'arriver, pourtant l'ancien shinobi est déjà parti. Seul sur le terrain, il est temps de voir comment utiliser son affinité élémentaire, étant le Doton. Il a déjà en tête les techniques, il va tester tout le reste de la journée afin de s'améliorer davantage et s'approcher de son but ultime : protéger le village et préserver la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ninjutsu, nous voilà !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ninjutsu, nous voilà !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ninjutsu, nous voilà !
» Londres, nous voilà. [Helinä]
» Salazar, nous voilà ! [Hayleen & Seth] [Intrigue]
» Le petit Master narcissique aimerait travailler... Apocalypse nous voilà.
» [8000pts] Apoc de mai, nous voilà!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Genesis :: HORS RPG - DETENTE :: Iwa-