BANNIERE
[Mission Spéciale]Des terroristes, un pervers et une Chamouraï !

Partagez | .
 

 [Mission Spéciale]Des terroristes, un pervers et une Chamouraï !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Juunin de Kumo

avatar
Juunin de Kumo


Messages : 90
Date d'inscription : 09/04/2015
Age : 26


Fiche Shinobi
Rang: B
Points Expériences:
20/600  (20/600)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: [Mission Spéciale]Des terroristes, un pervers et une Chamouraï !   Jeu 4 Juin - 16:34

Une livraison qui se termine en combat !
« J'ai mal choisi mon jour pour accepter ce boulot ! »
Journée banale pour Zanshi et sans doute pour quelques personnes également. La jeune kunoichi avait été soigné de ses blessures et même l'endroit de son ventre, qui avait été transpercé par le katana de sa soeur ne lui faisait plus mal. Il y avait un temps assez sombre en ce jour dans le pays de la foudre, mais les civils se promenaient tout de même en ville. Il y avait que des nuages grisâtres dans le ciel, ils cachaient certes le soleil, par chance, le vent était assez chaud. Un temps des plus corrects pour sortir dehors pour se balader, même s'il pourrait avoir un risque de pluie à tout moment. En ce moment, la jeune Hajime n'avait pas de boulot en tant que Ninja et c'était ainsi depuis la fin de la bataille de Shigakure et Iwagakure. Apparemment, il y avait peu de mission, la kunoichi était encore placée sous congé maladie. Akame en avait fait trop en demandant deux mois de repos, après tout, c'était une mère qui voulait s'assurer de la santé de sa fille. Ne voulant aucun risque pour Zan, le travail de Shinobi allait attendre un peu. En plus de cela, la brunette semblait un peu déprimée et ailleurs, surement à cause des paroles de sa cadette.

Zanshi avait fait qu'un boulot côté ninja avait de se consacrer qu'à celui de vendeuse d'armes pour sa mère. La kunoichi épéiste avait dû interroger un Sunajin qui a été capturé lors de la bataille navale. À part cela, elle n'avait rien fait d'extraordinaire pour le moment. Travailler dans la boutique d'armement et d'armure de sa maman, ce n'était pas une vie de tranquillité. Porter des tenues exotiques, osées et tester des armes quelconques, Akame voulait redonner le sourire à sa petite tête brune de fille. Zanshi s'est souvent senti embarrasser surtout devant les clients masculins. Encore heureux qu'aucun d'eux n'a osé lui proposer un service d'ordre personnel, il serait sans mort dans la seconde qui suit. Aujourd'hui, l'épéiste a dû livrer des armes et des armures dans la réserve militaire de Kumogakure sous la demande du Raikage. Bien sûr, sa mère adoptive lui a ordonné de porter une tenue assez provocatrice pour l'amusement. Sur le coup, la Hajime voulait refuser catégoriquement son idée indécente, mais impossible de dire non contre un bon repas.

Une tenue des plus classiques et un fantasme pour les hommes, Zanshi tentera un jour de discuter avec Akame pour ce genre de choses. La jeune brune porte alors une tenue de maid en noir et blanc pour le tablier. Il n'y avait pas que cela, il y avait des accessoires plutôt mignons et attirants. Zanshi avait des oreilles de chats sur sa tête et une queue féline sur le bas du dos, ainsi que des gants fins en forme de pattes de chats. Sur son visage, la patronne du magasin d'équipement ninja avait dessiné des moustaches de chat avec un crayon noir. La bretteuse était à présent toute belle et les regards des hommes se tournèrent vers elle. Cette situation la gênait énormément et elle n'osait pas les regarder en face, son visage était tout rouge. Par précaution, la brunette avait pris son katana qu'elle l'avait placé sur sa ceinture sur son côté gauche. Sa lance était sur sa droite poser sur le rebord de la charrette en bois. Oui, Zanshi avait une force physique au-dessus de la moyenne, elle ne pourrait pas prendre les armes autour de ses bras.

La kunoichi avait terminé son boulot de livraison et avoir botté quelques culs pour leur blague sur elle. Retournant tranquillement en direction de la boutique de sa mère, la jeune femme vit des explosions au loin. Ce boucan venait du centre-ville et également aux portes du village. Zanshi se demandait ce qui pouvait bien se passer là-bas, un test qui s'est mal passé ? Non, les oreilles de la Hajime entendirent des cris de panique et des demandes d'aide de la part des civils. La brune laissa alors sa charrette derrière elle et se dirigea alors en direction du centre-ville, la zone la plus proche de sa position. Sur le chemin, la jeune bretteuse secourut quelques personnes avant de continuer son chemin, armée de son katana et de sa lance, elle ne craignait personne. Arrivant sur les lieux principaux, la guerrière était sur le choc en voyant la scène devant sa personne. Un bain de sang et des corps sans vie étalaient sur la route. Enfants, femmes, hommes, Ninja et animaux, c'était un cauchemar. Nul doute à présent, en examinant bien les cadavres, c'était une attaque terroriste (Al Quaïda) à coup sûr. Où étaient les ennemis à présent ? Heureusement, il y avait quelques survivants et Zanshi leur demanda de se diriger vers le palais du Raikage. La tour du Kage était encore un lieu sûr pour les habitants du village, ils allaient être en sécurité.

Soudain, une brasserie se fit détruite sur le coup et quelques ninjas vêtus d'un manteau noir et avec un masque apparurent. C'était les terroristes, la jeune brune allait devoir se battre et les éliminer. Zanshi n'appréciait pas qu'on tue gratuitement et surtout des innocents qui n'avaient rien demandé. Dégainant alors sa lance, elle se mit en position de combat et prête à les éliminer sans sommation. Avant toute chose, elle devait savoir qui ils étaient et pourquoi ils attaquaient Kumo.

« Qui êtes vous ? Et quelles sont vos motivations ?!» Cria alors Zanshi.

« ...Nous sommes Al-Quaïda...nous sommes la destruction...» Répondit les personnes en noire.

« Tsss...Je n'ai jamais entendu parler de ce truc Al-Quaïda...ils se foutent de ma gueule ! » Dit alors Zanshi et s'énerve sur le coup. « On ne se moque pas d'une Chamouraï !! »

Chamouraï ? Zanshi avait perdu un boulon à cause de toutes les expériences de sa mère à lui faire essayer ce genre de tenue. De plus, elle a entendu ce surnom toute la matinée et en ce début d'après-midi aussi. Ses yeux rouges étaient très mauvais, ils étaient remplis de colère et de haine surtout envers eux. Serrant ses mains contre sa lance, la kunoichi exécuta alors un mouvement rapide afin de pointer la lame vers l'avant. Un laser de foudre en sortit et élimina deux-trois adversaires sur son passage. Une mort si rapide, leur corps avait totalement disparu. La Hajime voyant ce phénomène, elle se sentit un peu insultée à devoir affronter des clones facilement cassables. En tout cas, il semblait bien nombreux et c'était difficile de déterminer le nombre de clones. Malheureusement, elle ne détenait pas de pouvoir sensoriel pour tenter de repérer l'original. Ce dernier devait se cacher quelque part, il aurait été facile de le repérer. Les ennemis se dispersèrent pour encercler la kunoichi. Des kunai et shurikens fusèrent en sa direction.

« Futile...Aganai no denryoku !! » Tout en faisant des mouvements rapides et fluides.

Avec l'aide  de sa lance, la kunoichi tenta de repousser tous les projectiles qu'on lui envoyait. Dans ses moments-là, elle aurait bien aimé que Megumi soit présente pour lui donner un coup de main. Les ennemis étaient nombreux et chiant à toucher, mais ils pouvaient être facilement vaincu en les touchant assez fort. Une petite entaille à son bras gauche et à sa hanche droite, rien de bien méchant. Cela allait être à son tour d'attaquer à présent, un sourire s'afficha sur son visage rien que d'y penser.

Code by Silver Lungs

×××××××××××××××

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chuunin de Kumo

avatar
Chuunin de Kumo


Messages : 38
Date d'inscription : 06/10/2014


Fiche Shinobi
Rang: B
Points Expériences:
138/600  (138/600)
Réputation:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: [Mission Spéciale]Des terroristes, un pervers et une Chamouraï !   Lun 15 Juin - 16:30

Kumo se fait attaquer !  




~ « L'ivresse du combat » ~




Les douleurs vives de son corps décharné, l’immonde reflet qu'il a de lui, chaque matin devant le miroir et le dégoût comme le rejet que cela provoque chez les autres, font de Kazushi un solitaire malgré lui. Comme reclus, un damné qui cherche refuge là ou il le peut. Dans la boisson et l'excès, dans les bordels et les combats acharnés... Il y a une certaine catharsis à être au plus près de la mort. On se sent comme vivant dans son corps de mort, c'est l'état de grâce, c'est le dernier éclat flamboyant d'une flamme qui s'apprête à s'éteindre.

Dans cette taverne animé de Kumo, dans un coin sombre à l’abri des regards inquisiteurs qui se voudraient juge de la condition de notre homme, le bretteur s'étiole à outrance ! Noyer dans une torpeur brumeuse, il enchaîne les verres comme une catin enchaîne les passes. De façon mécanique, dans la douleurs, pour la simple finalité du geste.

Laudanum et l'absinthe coule à flot. Au fond du verre d'alcool, un sucre d'orge brûle dans une flamme mystique. Une flamme bleuté qui danse dans le mélange alcoolisé. Ce que boit Kazushi rendrait ivre mort le premier venu, dès la première gorgée enflammé ! Lui, il déglutit de grands verres cul sec, sans se soucier du degré d'alcool, ou des degrés Fahrenheit qu'affiche le brûlant cocktail.

Bientôt il ne serra plus conscient de rien. Ses yeux vitreux porteront sur le monde, un regard sans vie et sans espoir. Il sera comme mort ! Un homme vidé de son passé comme de son présent et qui se fou éperdument du future que lui réserve demain. Entre la vie et le trépas, entre la conscience et le sommeil. Un cadavre qui râle, soupire et quémande au barmaid boisson sur boisson !

Cette fois-ci ce sera une bouteille de Vodka. Un Alcool exotique qui vient du nord, au pays des grand froid et des mers gelées. Là bas, il boivent pour se réchauffer, ici il boit pour oublier. Mais aussi pour s’échapper. Il y a comme un spleen mélancolique qui s'exprime à force de s'enivrer, une tristesse profonde qui au file des verres se fait plus sourde et plus sombre. Chaque alcool à sa saveur, sa couleur et une tristesse qu'il lui est associé. Chaque ivresses est uniques mais toutes dissimulent la même peine. Une peine que l'on fuit à toute haleine.

La rumeur est agréable, dans un coin sombre de la taverne Kazushi enchaîne les verres avec une gaieté simplette déconcertante. Il affiche maintenant un rire braillard et une attitude enfantine. Le tavernier, connaissant bien les effets des alcools sur le Shinobi, aura préféré lui servir – à son insu –  des boissons pétillantes plutôt que des chaudes et feutrés. Ces derniers ont tendance à plonger le ninja dans des états dépressifs dangereux pour lui, comme pour les clients hardis qui – n'appréciant guerre la descente du bretteur – pourraient chercher à le bousculer hors de la taverne.

L'ambiance était bonne, jusqu'à ce que soudain le toit de la bâtisse s’effondre ! Un enfer de feu s'éprend alors du lieu et bientôt la clameur fait place à l'horreur, aux cris d'effrois, à la peur et à la panique que l'on connaît tous devant l'imminence de la mort. Finis la fête folle et la joie dansante, chacun cherche à sortir ! Les lourdes charpentes de bois tombés, enrober par des flammes rougeoyantes ferment l'accès aux rares survivant encore prisonnier. L'air est chaud, doucement une épaisse fumé les tue à petit feu. Les toux sèches sont le signe que bientôt pas une âmes ne survivra. Kazushi est quant à lui, sous les décombres. Le sort a voulu qu'une partie de la lourde et pesante charpente lui tombe dessus... Alors qu'on pourrait le croire mort - doucement - centimètre après centimètres, le bretteurs soulève le massive tronc de chêne qu'il lui est tombé dessus. Le sabre sur l'épaule il se redresse à la seul force de ses bras et de la morsure de son Katana, les trois tonnes qui lui sont tombés sur l'échine ! Mais la force vient à lui manquer. Alors dans un geste véloce, il finit de trancher la charpente, se libérant ainsi de la charge. Maintenant noyer dans un enfer de flammes le bretteur s'avance et sort du brasier sous les yeux terrorisés des civiles de Kumo. Un démon, le cerbère revenu du purgatoire. C'est cette image apocalyptique qu'ils ont de lui, à cette instant précis. Le râle sanguin et bestial qu'il exhale fait signe et foi qu'il souffre mais sans dire un mot, Kazushi empoigne pourtant à pleine mains la poutre qui barre le chemin. Les flammes le mordent et le dévores, mais rien y fait, rien entame le cuire du monstre ! Tout le monde s'engouffre alors dans la brèche, profitant de la bouffé d'air frais salvatrice qu'offre la sortie ! [Atsui'kaku]

Dehors, une drôle de fille ce démène avec des ninjas camouflés. La lance à la main elle lutte contre ce qui s'avère être des clones. La rue est devenu un vrais champ de bataille. Au loin on aperçoit des panaches de fumés noir s'élever haut dans le ciel. C'est le signe qu'ailleurs dans le village, les combats font rage. Encore dans le brouillard de l'ivresse, pas sûr que Kazushi ne mesure la situation. Il semble loin, c'est du moins ce qu'invite à croire sont regard vide et vitreux. Néanmoins, même si la conscience l'a quittée, la soif de sang est plus prégnante que jamais. De sa mâchoire de prédateur grande ouverte, il en sort une écume brûlante.

Dans la rue, une aura brûlante s'élève, elle vient de lui ! Signe qu'il est déterminé à combattre... Dans un panache de feu et de chakra, le bretteur dégage maintenant une pression meurtrière. Son Katana enflammé et sont corps envelopper dans des fumerolles de sang et de feu en impose. Son souffle bestial et le regard vide mais non moins violent qu'il jette sur le monde qui l'entoure, finissent de dessiner le portrait d'une bête revenu des enfers, comme pour sonner le glas du dernier  jour des mondes. Il y a dans sa posture, une singulière détermination à toute réduire en cendre. Il n'y a que la destruction qui lui importe, une destruction aveugle, sans patrie ni allégeance.

L'air se fait chaud et irrespirable. Un silence pesant se fait entendre, seul le crépitement des flammes qui dévorent la taverne et le râle sourd de Kazushi subsiste. C'est une ode à la destruction, une ambiance toute particulière. L'odeur piquante des cendres dans l'air et des chaires brûlé à vif font monter des pleures et des nausée à tous les témoins, encore sur l'esplanade des combats. Le bretteur est planté là, immobile. Tout s'est figé autour de lui. La présence qu'il dégage a su stopper le combat inégale de la Kunoishi de Kumo contre les envahisseurs. Tous les yeux sont rivé sur lui, sur ce monstre revenu du tréfonds du purgatoire...  

La seconde d'avant il était là, la suivante il avait disparu, laissant derrière lui une terre craquelé et un épais nuage de poussière. Les pavés de la rue se sont brisés devant la puissance libéré. Kazushi s'est projeté vers l'avant avec une telle vitesse, qu'il a su se soustraire de tous les regards sur lui. En une fraction de seconde il a dévorer la distance qui le séparait du groupe d'ennemi. Son déplacement est digne d'un ninja de Kumo, on à l'impression qu'il s'est téléporté, qu'il a disparu et réapparu dix mètres plus loin, au cœur même des clones dans un unique et même moment.[Gen'koji]
Son sabre enflammé déchire maintenant tout ce qui tombe sous son joug. Les clones disparaissent un à un, tellement la fureur de ses attaques sont violentes. Porté par un élan dévastateur le bretteur détruit les bâtisses du quartier sans se soucier des civiles apeurés qui le fuient lui, plus que l'envahisseur !
 

/  Arrow  /plop, J'ai pas corrigé, faut m'excuser Wink Je corrigerai et rajouterai les Jutsus dans la journée. Enjoy Girl/

Top secret !:
 
        

Kazushi Raïken.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Mission Spéciale]Des terroristes, un pervers et une Chamouraï !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission Spéciale #6
» Mission Spéciale #3
» Mission Spéciale #10
» Let's get the party started > ouvert à tous
» Mission Spéciale #5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Genesis :: HORS RPG - DETENTE :: Kumo-